Thème:
Banque d'Expertise, Contribuer aux ODD
Type de projet:
Renforcement des capacités, Monitoring
Pays:
Activité connexe:
Début
Jul 2018
Fin
Jun 2022

Contexte/Aperçu

Dans le cadre du projet « Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles », financé par la Suède, l’Algérie entame la rédaction de son premier rapport périodique sur la mise en œuvre de la Convention de 2005, qu’elle a adopté en 2015.

L’Algérie a mis en place un certain nombre de mesures visant à soutenir la création et les artistes. Le pays a établi en 2011 un Conseil national des arts et des lettres, qui délivre notamment des cartes professionnelles aux artistes et auteurs. Cette carte doit donner droit à une identification fiscale, ce qui permettra aux artistes d’établir des contrats de projets artistiques. Une convention-cadre a de plus vu le jour entre le ministère de la Culture et trois compagnies d’assurance. L’objet de cette convention-cadre est d’établir des réductions et avantages pour les artistes et travailleurs du secteur de la culture.

L’exercice participatif de rédaction du rapport en Algérie présente une occasion unique de rendre compte des réalisations en matière de politiques et mesures faisant la promotion de la diversité des expressions culturelles, ainsi que des défis à relever pour l’avenir afin de définir des priorités politiques.

Consultation nationale multipartite

Une consultation nationale multipartite a été organisée à Alger, à l’hôtel Radisson Blu, les 1er et 2 Octobre 2019 par le Ministère de la Culture et le Bureau Régional de l’UNESCO pour le Maghreb afin de lancer la préparation du premier rapport périodique de l’Algérie et de sensibiliser les parties prenantes aux processus participatifs d’élaboration du rapport. Elle a rassemblé environ 70 personnes, dont des responsables de plusieurs départements du Ministère de la Culture, de représentants du Ministère du Travail, d’institutions culturelles publiques, de sept directions de culture de Wilaya, du Conseil National des arts et des lettres et d’opérateurs culturels (danse, théâtre, audiovisuel, édition, arts plastiques).

La Consultation a inclus une série de présentations sur les principes et objectifs de la Convention de 2005, ses outils de suivi et les méthodologies d’élaboration participative d’un rapport périodique. Le Ministère de la Culture a présenté le contexte, les priorités et les orientations des politiques culturelles en Algérie. Cette intervention a permis de mettre en lumière les réalisations en matière de politiques et mesures en faveur du secteur de la culture et de la créativité, notamment dans le domaine du statut de l’artiste, des politiques sectorielles pour le secteur de l’édition et le secteur audiovisuel, de la décentralisation culturelle et des partenariats avec la société civile.

La présence de représentants gouvernementaux, de représentants des régions ainsi que de membres de la société civile a permis de conduire des débats constructifs et de poser les fondements de l’élaboration participative du rapport périodique de l’Algérie.

Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles en Algérie

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Algérie
Date: 
2018 à 2022
Context/Overview: 

Dans le cadre du projet « Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles », financé par la Suède, l’Algérie entame la rédaction de son premier rapport périodique sur la mise en œuvre de la Convention de 2005, qu’elle a adopté en 2015.

L’Algérie a mis en place un certain nombre de mesures visant à soutenir la création et les artistes. Le pays a établi en 2011 un Conseil national des arts et des lettres, qui délivre notamment des cartes professionnelles aux artistes et auteurs. Cette carte doit donner droit à une identification fiscale, ce qui permettra aux artistes d’établir des contrats de projets artistiques. Une convention-cadre a de plus vu le jour entre le ministère de la Culture et trois compagnies d’assurance. L’objet de cette convention-cadre est d’établir des réductions et avantages pour les artistes et travailleurs du secteur de la culture.

L’exercice participatif de rédaction du rapport en Algérie présente une occasion unique de rendre compte des réalisations en matière de politiques et mesures faisant la promotion de la diversité des expressions culturelles, ainsi que des défis à relever pour l’avenir afin de définir des priorités politiques.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Consultation nationale multipartite
Brève description: 

Une consultation nationale multipartite a été organisée à Alger, à l’hôtel Radisson Blu, les 1er et 2 Octobre 2019 par le Ministère de la Culture et le Bureau Régional de l’UNESCO pour le Maghreb afin de lancer la préparation du premier rapport périodique de l’Algérie et de sensibiliser les parties prenantes aux processus participatifs d’élaboration du rapport. Elle a rassemblé environ 70 personnes, dont des responsables de plusieurs départements du Ministère de la Culture, de représentants du Ministère du Travail, d’institutions culturelles publiques, de sept directions de culture de Wilaya, du Conseil National des arts et des lettres et d’opérateurs culturels (danse, théâtre, audiovisuel, édition, arts plastiques).

La Consultation a inclus une série de présentations sur les principes et objectifs de la Convention de 2005, ses outils de suivi et les méthodologies d’élaboration participative d’un rapport périodique. Le Ministère de la Culture a présenté le contexte, les priorités et les orientations des politiques culturelles en Algérie. Cette intervention a permis de mettre en lumière les réalisations en matière de politiques et mesures en faveur du secteur de la culture et de la créativité, notamment dans le domaine du statut de l’artiste, des politiques sectorielles pour le secteur de l’édition et le secteur audiovisuel, de la décentralisation culturelle et des partenariats avec la société civile.

La présence de représentants gouvernementaux, de représentants des régions ainsi que de membres de la société civile a permis de conduire des débats constructifs et de poser les fondements de l’élaboration participative du rapport périodique de l’Algérie.

Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (Sida)
Sustainable Development Goals (SDGs): 
Related activity: 
Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles