Thème:
Banque d'Expertise, Contribuer aux ODD
Type de projet:
Renforcement des capacités, Monitoring
Pays:
Activité connexe:
Début
Jul 2018
Fin
Jun 2022

Contexte/Aperçu

La Mongolie reconnaît de plus en plus la culture et la créativité comme catalyseurs du développement durable. Le rapport périodique quadriennal présenté par la Mongolie en 2016 détaille les diverses réalisations du pays ainsi que les obstacles rencontrés lors de la mise en œuvre de politiques culturelles visant à soutenir le développement de son secteur créatif. L’un des principaux problèmes évoqués dans ce rapport est le manque de capacités, de structures et de ressources humaines pour réformer les politiques culturelles afin de faire face à la mondialisation, au développement technologique et aux exigences culturelles. Pour remédier à ce problème, le gouvernement mongol a élaboré un plan d’action qui comprend : la sensibilisation des acteurs culturels mongols aux tendances actuelles, la promotion de l’éducation culturelle, la formation de professionnels des ressources humaines, la promotion des initiatives et de la créativité des artistes, la promotion des entrepreneurs culturels à travers des expositions, la promotion de l’accès aux marchés des biens culturels mongols et l’amélioration de la sécurité sociale des créateurs. L’adoption de la politique d’État sur le secteur industriel en 2015 représente un engagement clair du gouvernement mongol dans le soutien des industries culturelles et créatives.

Le projet de l’UNESCO sur le suivi participatif des politiques offre aux divers acteurs du secteur des arts, de la culture et des médias mongoliens une occasion opportune de se réunir et de discuter des moyens de promouvoir les expressions créatives de la Mongolie par le biais de politiques et de mesures.

Consultation multipartite

Le 9 mai dernier, plus de 120 participants ont assisté à une réunion de consultation multipartite organisée lors de la Semaine mongole de l’innovation 2019, afin d’examiner les initiatives existantes et futures qui soutiennent les expressions culturelles contemporaines. Les participants ont abordé des sujets tels que le renforcement des ressources humaines dans les entreprises créatives, le développement de l’accès aux biens et services culturels mongols en Mongolie et à l’étranger, l’attrait des jeunes pour les films américains ou russes, et les actions à prendre pour promouvoir les contenus nationaux.

Les participants ont notamment discuté de la meilleure manière de collecter et de partager des données, ainsi que d’identifier les réalisations et défis concernant leurs politiques culturelles, en tenant compte du prochain Rapport périodique quadriennal ; le rapport est conçu pour permettre l’élaboration de politiques culturelles novatrices, prospectives et factuelles et se fonde sur le dialogue multipartite entre le gouvernement et la société civile.

Atelier national de formation

Un atelier national de formation a été organisé à Oulan-Bator, en Mongolie du 10 au 12 septembre 2019 par le Bureau de l’UNESCO à Beijing et l’Autorité culturelle et artistique du Gouvernement mongol. L’équipe nationale mongole, composée d’acteurs culturels, dont des organismes gouvernementaux, des universités et des organisations de la société civile, a participé à la formation. Facilités par Charles Vallerand et Bodibaatar Jigjidsuren, membres de la Banque d’expertise de l’UNESCO, les membres de l’équipe nationale ont été sensibilisés à l’élaboration et au suivi participatif de politiques informées.

En s’appuyant sur les nouvelles informations et les nouveaux outils acquis lors de la formation, l’équipe doit préparer et soumettre un rapport périodique quadriennal complet, informé par des recherches et des données, au Secrétariat de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005). Le rapport périodique est un rapport d’évaluation obligatoire sur les politiques, initiatives et efforts culturels qui ont été mis en œuvre dans le but de stimuler les industries culturelles et créatives. Le prochain rapport de la Mongolie est attendu le 30 avril 2020.

A la suite de l’atelier national de formation, un débat « Créer I 2030 », une série de débats de l’UNESCO sur des sujets liés au secteur de la créativité, a été organisé sur le thème « Capturer les voix des travailleurs créatifs ». Le panel a créé un espace permettant aux artistes et aux membres de la société civile de partager leurs réflexions sur l’état actuel de la gouvernance culturelle, inspirant de futures politiques culturelles répondant efficacement et précisément aux besoins sur le terrain.

Atelier sur la diversité des médias

Un atelier d’une journée sur la diversité des médias s’est tenu à Oulan-Bator, en Mongolie le 13 septembre 2019. Les organisations de la société civile et les professionnels des médias présents ont été présentés aux membres et au travail de l’équipe nationale mongole, et encouragés à partager activement et régulièrement leurs réflexions et préoccupations avec l’équipe afin que les contributions puissent être prises en compte dans les politiques futures.

La diversité des médias est l’un des thèmes centraux de la Convention de l’UNESCO de 2005. Charles Vallerand, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, a animé l’atelier : la session a permis aux professionnels des médias d’engager un dialogue sur les politiques et de plaider en faveur des questions liées à la diversité des expressions culturelles et des médias.

Présentation publique

Une présentation publique du rapport périodique de la Mongolie a été organisée le 22 octobre 2020, rassemblant plus de 150 parties prenantes, dont des représentants de différentes autorités publiques, de l’équipe nationale et d’organisations de la société civile. La présentation publique a été une occasion unique de réfléchir à l’impact de la crise du COVID-19 sur les secteurs de la culture et de la création et sur la prochaine série de priorités pour l’élaboration des politiques. Les membres de l’équipe nationale ont en outre diffusé les résultats et le processus d’élaboration du rapport périodique à la télévision nationale.

Cycle de débat et recommandations ResiliArt

La Commission nationale de la Mongolie pour l'UNESCO, en partenariat avec le Bureau de l'UNESCO à Pékin, a organisé une série de cinq débats ResiliArt entre octobre 2020 et avril 2021 abordant les défis variés auxquels est confronté le secteur culturel et créatif dans le pays. Le premier débat (21 octobre 2020) a porté sur l'impact de la crise de COVID-19 et la découvrabilité des contenus locaux dans l’environnement numérique. Le deuxième (11 novembre 2020) s’est concentré sur les femmes artistes et l’égalité des genres dans les secteurs culturels et créatifs. Le troisième (27 janvier 2021) a porté sur les défis et les opportunités de la quatrième révolution industrielle pour le développement des industries culturelles et créatives dans le pays. Le quatrième (23 février 2021) a abordé l'impact de la crise de la COVID-19 dans le secteur des musées. Le cinquième et dernier débat (15 avril 2021) a réuni des travailleurs créatifs pour discuter des mesures à prendre pour développer un secteur culturel résilient.

Sur la base du cycle de débats ResiliArt, une liste de recommandations abordant onze domaines d'action pour orienter le développement de futures politiques et mesures a été consolidée puis remise, en juin 2021, au ministère de la Culture par la Commission nationale de la Mongolie pour l'UNESCO.

À l'occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement 2021 et dans le cadre de la Semaine de l'innovation en Mongolie, le Ministère de l'éducation et des sciences, l'Université d'État des arts et de la culture et le Ministère de la culture de la Mongolie ont organisé la Conférence internationale de l'industrie culturelle et créative. Cette conférence a permis de présenter et de discuter les recommandations émanant du mouvement ResiliArt en Mongolie et a marqué l'Année internationale de l'économie créative pour le développement durable 2021.

Les débats sont disponibles (en mongol) sur la page facebook de la Commission nationale mongole pour l'UNESCO.

Lancement du rapport global à l'occasion de la Journée mondiale de l'art

À l'occasion de la Journée mondiale de l'art 2022 (15 avril 2022), la Commission nationale mongole pour l'UNESCO et le Bureau de l'UNESCO à Beijing ont organisé un lancement national du Rapport mondial 2022, « ReIpenser les politiques en faveur de la créativité » au Ministère des Affaires Etrangères de Mongolie à Oulan-Bator. L’événement a été ouvert par les interventions du Vice-ministre de la Culture de Mongolie, le directeur et représentant du bureau multipays de l'UNESCO à Pékin, la conseillère pour les affaires culturelles de l'ambassade de Suède à Pékin. Le vice-ministre a notamment souligné que la résolution Vision 2050 : Politique de développement à long terme de la Mongolie”, adopté par le Gouvernement de Mongolie, définit les industries culturelles et créatives comme un des 6 domaines clés pour le développement économique de la Mongolie.  

Le lancement a été suivi d'une table ronde avec des représentants de la société civile pour discuter des moyens et des possibilités de maintenir la dynamique du mouvement ResiliArt et du projet SIDA II, de revitaliser l'équipe nationale, de compléter le projet FIDC en cours et de contribuer à la mise en œuvre de la Convention de 2005. L'événement a réuni près de 70 participants, dont 67% de femmes, et a résulté à une série de recommandations. La moitié des 43 organisations représentées provenaient de la société civile et de petites et moyennes entreprises des industries culturelles et créatives. Afin de faciliter la diffusion des résultats du rapport dans le pays, le résumé exécutif du Rapport mondial a également été traduit en mongol, et distribués aux participants.

 

 

 

Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles en Mongolie

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Mongolie
Date: 
2018 à 2022
Context/Overview: 

La Mongolie reconnaît de plus en plus la culture et la créativité comme catalyseurs du développement durable. Le rapport périodique quadriennal présenté par la Mongolie en 2016 détaille les diverses réalisations du pays ainsi que les obstacles rencontrés lors de la mise en œuvre de politiques culturelles visant à soutenir le développement de son secteur créatif. L’un des principaux problèmes évoqués dans ce rapport est le manque de capacités, de structures et de ressources humaines pour réformer les politiques culturelles afin de faire face à la mondialisation, au développement technologique et aux exigences culturelles. Pour remédier à ce problème, le gouvernement mongol a élaboré un plan d’action qui comprend : la sensibilisation des acteurs culturels mongols aux tendances actuelles, la promotion de l’éducation culturelle, la formation de professionnels des ressources humaines, la promotion des initiatives et de la créativité des artistes, la promotion des entrepreneurs culturels à travers des expositions, la promotion de l’accès aux marchés des biens culturels mongols et l’amélioration de la sécurité sociale des créateurs. L’adoption de la politique d’État sur le secteur industriel en 2015 représente un engagement clair du gouvernement mongol dans le soutien des industries culturelles et créatives.

Le projet de l’UNESCO sur le suivi participatif des politiques offre aux divers acteurs du secteur des arts, de la culture et des médias mongoliens une occasion opportune de se réunir et de discuter des moyens de promouvoir les expressions créatives de la Mongolie par le biais de politiques et de mesures.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Consultation multipartite
Brève description: 

Le 9 mai dernier, plus de 120 participants ont assisté à une réunion de consultation multipartite organisée lors de la Semaine mongole de l’innovation 2019, afin d’examiner les initiatives existantes et futures qui soutiennent les expressions culturelles contemporaines. Les participants ont abordé des sujets tels que le renforcement des ressources humaines dans les entreprises créatives, le développement de l’accès aux biens et services culturels mongols en Mongolie et à l’étranger, l’attrait des jeunes pour les films américains ou russes, et les actions à prendre pour promouvoir les contenus nationaux.

Les participants ont notamment discuté de la meilleure manière de collecter et de partager des données, ainsi que d’identifier les réalisations et défis concernant leurs politiques culturelles, en tenant compte du prochain Rapport périodique quadriennal ; le rapport est conçu pour permettre l’élaboration de politiques culturelles novatrices, prospectives et factuelles et se fonde sur le dialogue multipartite entre le gouvernement et la société civile.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Atelier national de formation
Brève description: 

Un atelier national de formation a été organisé à Oulan-Bator, en Mongolie du 10 au 12 septembre 2019 par le Bureau de l’UNESCO à Beijing et l’Autorité culturelle et artistique du Gouvernement mongol. L’équipe nationale mongole, composée d’acteurs culturels, dont des organismes gouvernementaux, des universités et des organisations de la société civile, a participé à la formation. Facilités par Charles Vallerand et Bodibaatar Jigjidsuren, membres de la Banque d’expertise de l’UNESCO, les membres de l’équipe nationale ont été sensibilisés à l’élaboration et au suivi participatif de politiques informées.

En s’appuyant sur les nouvelles informations et les nouveaux outils acquis lors de la formation, l’équipe doit préparer et soumettre un rapport périodique quadriennal complet, informé par des recherches et des données, au Secrétariat de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005). Le rapport périodique est un rapport d’évaluation obligatoire sur les politiques, initiatives et efforts culturels qui ont été mis en œuvre dans le but de stimuler les industries culturelles et créatives. Le prochain rapport de la Mongolie est attendu le 30 avril 2020.

A la suite de l’atelier national de formation, un débat « Créer I 2030 », une série de débats de l’UNESCO sur des sujets liés au secteur de la créativité, a été organisé sur le thème « Capturer les voix des travailleurs créatifs ». Le panel a créé un espace permettant aux artistes et aux membres de la société civile de partager leurs réflexions sur l’état actuel de la gouvernance culturelle, inspirant de futures politiques culturelles répondant efficacement et précisément aux besoins sur le terrain.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Atelier sur la diversité des médias
Brève description: 

Un atelier d’une journée sur la diversité des médias s’est tenu à Oulan-Bator, en Mongolie le 13 septembre 2019. Les organisations de la société civile et les professionnels des médias présents ont été présentés aux membres et au travail de l’équipe nationale mongole, et encouragés à partager activement et régulièrement leurs réflexions et préoccupations avec l’équipe afin que les contributions puissent être prises en compte dans les politiques futures.

La diversité des médias est l’un des thèmes centraux de la Convention de l’UNESCO de 2005. Charles Vallerand, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, a animé l’atelier : la session a permis aux professionnels des médias d’engager un dialogue sur les politiques et de plaider en faveur des questions liées à la diversité des expressions culturelles et des médias.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Présentation publique
Brève description: 

Une présentation publique du rapport périodique de la Mongolie a été organisée le 22 octobre 2020, rassemblant plus de 150 parties prenantes, dont des représentants de différentes autorités publiques, de l’équipe nationale et d’organisations de la société civile. La présentation publique a été une occasion unique de réfléchir à l’impact de la crise du COVID-19 sur les secteurs de la culture et de la création et sur la prochaine série de priorités pour l’élaboration des politiques. Les membres de l’équipe nationale ont en outre diffusé les résultats et le processus d’élaboration du rapport périodique à la télévision nationale.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Cycle de débat et recommandations ResiliArt
Brève description: 

La Commission nationale de la Mongolie pour l'UNESCO, en partenariat avec le Bureau de l'UNESCO à Pékin, a organisé une série de cinq débats ResiliArt entre octobre 2020 et avril 2021 abordant les défis variés auxquels est confronté le secteur culturel et créatif dans le pays. Le premier débat (21 octobre 2020) a porté sur l'impact de la crise de COVID-19 et la découvrabilité des contenus locaux dans l’environnement numérique. Le deuxième (11 novembre 2020) s’est concentré sur les femmes artistes et l’égalité des genres dans les secteurs culturels et créatifs. Le troisième (27 janvier 2021) a porté sur les défis et les opportunités de la quatrième révolution industrielle pour le développement des industries culturelles et créatives dans le pays. Le quatrième (23 février 2021) a abordé l'impact de la crise de la COVID-19 dans le secteur des musées. Le cinquième et dernier débat (15 avril 2021) a réuni des travailleurs créatifs pour discuter des mesures à prendre pour développer un secteur culturel résilient.

Sur la base du cycle de débats ResiliArt, une liste de recommandations abordant onze domaines d'action pour orienter le développement de futures politiques et mesures a été consolidée puis remise, en juin 2021, au ministère de la Culture par la Commission nationale de la Mongolie pour l'UNESCO.

À l'occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement 2021 et dans le cadre de la Semaine de l'innovation en Mongolie, le Ministère de l'éducation et des sciences, l'Université d'État des arts et de la culture et le Ministère de la culture de la Mongolie ont organisé la Conférence internationale de l'industrie culturelle et créative. Cette conférence a permis de présenter et de discuter les recommandations émanant du mouvement ResiliArt en Mongolie et a marqué l'Année internationale de l'économie créative pour le développement durable 2021.

Les débats sont disponibles (en mongol) sur la page facebook de la Commission nationale mongole pour l'UNESCO.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Lancement du rapport global à l'occasion de la Journée mondiale de l'art
Brève description: 

À l'occasion de la Journée mondiale de l'art 2022 (15 avril 2022), la Commission nationale mongole pour l'UNESCO et le Bureau de l'UNESCO à Beijing ont organisé un lancement national du Rapport mondial 2022, « ReIpenser les politiques en faveur de la créativité » au Ministère des Affaires Etrangères de Mongolie à Oulan-Bator. L’événement a été ouvert par les interventions du Vice-ministre de la Culture de Mongolie, le directeur et représentant du bureau multipays de l'UNESCO à Pékin, la conseillère pour les affaires culturelles de l'ambassade de Suède à Pékin. Le vice-ministre a notamment souligné que la résolution Vision 2050 : Politique de développement à long terme de la Mongolie”, adopté par le Gouvernement de Mongolie, définit les industries culturelles et créatives comme un des 6 domaines clés pour le développement économique de la Mongolie.  

Le lancement a été suivi d'une table ronde avec des représentants de la société civile pour discuter des moyens et des possibilités de maintenir la dynamique du mouvement ResiliArt et du projet SIDA II, de revitaliser l'équipe nationale, de compléter le projet FIDC en cours et de contribuer à la mise en œuvre de la Convention de 2005. L'événement a réuni près de 70 participants, dont 67% de femmes, et a résulté à une série de recommandations. La moitié des 43 organisations représentées provenaient de la société civile et de petites et moyennes entreprises des industries culturelles et créatives. Afin de faciliter la diffusion des résultats du rapport dans le pays, le résumé exécutif du Rapport mondial a également été traduit en mongol, et distribués aux participants.

 

 

 

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (Sida)
Related activity: 
Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles