Thème:
Banque d'Expertise, Contribuer aux ODD
Type de projet:
Renforcement des capacités, Monitoring
Pays:
Partenaire local:
  • Ministry of Culture and Tourism
    Type d'organisation: 
    Autorité publique
Activité connexe:
Début
Jul 2018
Fin
Jun 2022

Contexte/Aperçu

L'Éthiopie s'est associée à l'UNESCO pour la mise en œuvre du projet " Renforcer les libertés fondamentales à travers la diversité des expressions culturelles " (2014-2018), qui a permis l'organisation de réunions de consultation avec des représentants des gouvernements et de la société civile, d'ateliers sur le suivi des politiques, la rédaction d'un deuxième rapport périodique quadriennal (RPQ) en 2016 et l’identification de domaines d’action politique prioritaires. Dans ce contexte, deux stratégies importantes inspirées des principes de la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles ont été adoptées : la Politique culturelle nationale (2015) et la Politique du film (2017). Dans le cadre de la deuxième phase du projet, l'Éthiopie s'associe à nouveau pour tirer parti des résultats obtenus jusqu'à présent, maintenir les mécanismes et les plates-formes de dialogue politique mis en place et faire le suivi des priorités politiques en vue du troisième rapport périodique qui doit être présenté d'ici avril 2020. Les activités de suivi établiront également des liens entre le suivi des politiques et leur mise en œuvre, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre de la politique du film pour améliorer l'accès à la vie culturelle, l'égalité des genres et la liberté artistique.

Consultation multipartite

Plus de 250 professionnels de la culture se sont réunis à Addis-Abeba le 30 avril 2019 pour assister à une réunion de consultation publique organisée conjointement par l’UNESCO et le ministère de la Culture et du Tourisme éthiopien afin de discuter de l’avenir de la politique culturelle du pays et des mesures à prendre pour mettre en œuvre sa politique cinématographique récemment adoptée.

Des professionnels de divers secteurs créatifs – cinéma, danse, musique, livres, arts visuels et arts de la scène – étaient présents à la consultation. Dans le cadre d’une journée de consultation, les participants ont conclu que certains besoins urgents étaient communs à toutes les disciplines artistiques : besoins en conseils et fonds pour l’art, soutien aux organisations de la société civile, institutions de formation et d’enseignement professionnels ainsi qu’en réglementations transparentes pour la gestion des droits d’auteur. Les associations professionnelles de producteurs de films et de cinéastes ont appelé à la mise en œuvre transparente d’un cadre juridique destiné à soutenir la chaîne de valeur du secteur, de la production à la diffusion et à l’accès.

Atelier national de formation

Un atelier national de formation a été organisé à Adama, en Ethiopie, du 24 au 26 février 2020 par le Bureau de l’UNESCO à Addis-Abeba, en coopération avec le ministère de la culture, du tourisme et des sports. L’équipe nationale composée de divers intervenants de plusieurs ministères, institutions gouvernementales et organisations de la société civile a participé à l’atelier. En se concentrant sur la méthodologie d’élaboration du rapport périodique quadriennal de l’Ethiopie suivant le cadre de suivi de la Convention de 2005, l’atelier a permis aux participants d’identifier une première série de politiques et mesures à inclure dans le rapport. Au cours de cette réunion de trois jours, les participants se sont formés à la collecte de données et au partage des politiques, mesures et bonnes pratiques qui protègent et promeuvent la diversité des expressions culturelles. L’atelier a créé une opportunité de réseautage et de dialogue entre la société civile et le gouvernement sur la nécessité de formuler des politiques culturelles innovantes, prospectives et fondées sur des preuves dans divers secteurs.

national_training_workshop.jpg

ResiliArt Ethiopie

Le Ministère de la culture et du tourisme s'est associé au bureau de l'UNESCO à Addis-Abeba pour organiser un débat ResiliArt le 6 Mai 2020 réunissant des professionnels de la culture, des universitaires et des artistes. Parmi les intervenants figuraient M. Henok Ayele, directeur du cinéma et du théâtre radiophonique, Dr Bedilu Wagjira, écrivain et professeur adjoint de sciences humaines, d'études linguistiques et de communication à l'Université d'Addis-Abeba, Dr Elizabeth Giorgis, professeure associée d'histoire, de critique et de théorie de l'art au collège des arts du spectacle et visuels à l'Université d'Addis-Abeba, M. Bekele Mekonnen, professeur des beaux-arts à l'école des beaux-arts et du design et M. Manyazewal Endeshaw, directeur général du théâtre national.

 

La création d'un fonds d'urgence national pour les arts et la culture afin de répondre à l'impact du Covid-19 sur les artistes et les professionnels de la culture a été au centre du débat. Les intervenants ont rappelé que ce fonds devrait être établi sur la base des bonnes pratiques internationales. Le débat a également souligné le rôle des autorités locales et de la jeunesse dans la gouvernance et l'élaboration de politiques culturelles, ainsi que le fait que la fracture numérique et le manque d'accès aux données internet constituent l'un des principaux défis à relever dans les prochaines années.

Présentation publique et traduction du RPQ

Le 17 octobre 2020, une consultation a été organisée avec les membres de l’équipe nationale chargée d’élaborer le rapport périodique quadriennal (RPQ) de l’Éthiopie. Le projet de RPQ a été présenté aux membres de l’équipe nationale, qui ont partagé leurs commentaires et suggestions pour sa finalisation. Le 24 octobre 2020, une présentation publique multipartite a eu lieu, rassemblant des acteurs de divers secteurs, notamment des institutions publiques, de la société civile, du monde universitaire et des arts. La présentation publique a été l’occasion de discuter du processus et des résultats de l’exercice du RPQ ainsi que de réfléchir à l’impact du COVID-19 sur les secteurs culturels et créatifs du pays.

L'Éthiopie a également produit une version traduite et éditée du RPQ en amharique afin d'assurer une plus large diffusion des informations et conclusions à travers le pays.

ethiopia_pp.png

National team consultation in Addis Ababa, Ethiopia

 

 

 

Atelier régional sur la diversité des médias

L'Éthiopie a participé à une série d'ateliers hybrides (physiques et en ligne) sur la diversité des médias et le pluralisme culturel organisés par le bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est et impliquant des acteurs nationaux de trois autres pays de la région (Maurice, Tanzanie et Ouganda). 

L'équipe nationale, coordonnée par le point focal national pour la Convention de 2005, comprenait des acteurs des médias et de la culture, des experts nationaux et des fonctionnaires. La formation a permis de renforcer les capacités sur la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et de discuter des politiques et des mesures nécessaires pour soutenir la diversité des médias et des contenus qu’ils diffusent dans les pays d'Afrique de l'Est. Elle a également souligné le rôle stratégique que jouent les médias dans la mise en œuvre de la Convention en encourageant la production de contenus culturels diversifiés et en favorisant l'accès à ceux-ci.

L'atelier a été l'occasion d'échanger entre pairs, aux niveaux national et régional, sur les défis et les stratégies pour renforcer le rôle des médias dans la promotion de la diversité des expressions culturelles et consolider le réseau des acteurs des médias et de la culture en Afrique de l'Est. 

Plus d'informations ici.

Atelier de renforcement de capacité sur l’environnement numérique pour les femmes artistes

Le 22 février 2022, l'Association des femmes artistes plasticiennes d’Ethiopie, en collaboration avec le bureau de l'UNESCO à Addis Abeba, a organisé un atelier sur l’art et l’environnement numérique visant à renforcer les capacités de 50 femmes artistes plasticiennes éthiopiennes dans l'utilisation des outils numériques. L'atelier a été mené par Bekele Mekonen, professeur associé des beaux-arts, poète et éducateur, Mme Ruth Ademasu, artiste visuelle multimédia et photographe, et M. Seminas Hadera, fondateur et directeur de Gerar - Creative Hub for advertisement. Cette initiative visait à réduire les inégalités entre les genres dans le secteur des arts visuels en créant de nouvelles opportunités de croissance économique pour les femmes grâce au numérique. L’atelier répondait à la nécessité de renforcer les compétences dans l'utilisation des technologies et des outils numériques pour favoriser un avantage concurrentiel dans l'économie créative, tout en stimulant l'innovation et en créant plus d'opportunités d'emploi pour les femmes artistes dans les industries culturelles et créatives.

A cette occasion, M. Teferi Teklu, directeur du développement de l'industrie culturelle au ministère éthiopien de la culture et des sports, a déclaré lors de la cérémonie d'ouverture de l'atelier que la progression vers l'égalité des genres nécessitait des interventions politiques urgentes dans les domaines de la liberté artistique et de la promotion de la diversité de les expressions culturelles. À l'issue de la formation, 20 des participantes ont rejoint l'association, afin de bénéficier de son réseau de soutien et de ses ateliers, et de poursuivre les échanges avec leurs pairs.

Lire l'article ici (en anglais).

Cartographie nationale du secteur audiovisuel

L'Université de Gondar, en coopération avec le bureau de l'UNESCO à Addis Abeba, a entrepris une cartographie du paysage économique du secteur du film en Ethiopie. Ce projet de recherche inclut une collecte de données, notamment sur le paysage économique et les principaux acteurs et institutions. L’objectif est d'identifier les principaux regroupements sectoriels, d’effectuer une analyse SWOT du secteur cinématographique et de produire des recommandations pour les décideurs politiques. Neuf sujets clés ont été provisoirement identifiés pour structurer la collecte de données : développement des ressources humaines, développement des infrastructures, règles et réglementations, droits d'auteur et droits voisins, production de films, marketing et distribution de films, aides financières et mesures incitatives, bénéfices sociaux, et construction de l'image nationale.

Ce projet de recherche est mis en œuvre en synergie avec le projet UE-UNESCO Appui aux nouveaux cadres réglementaires visant à renforcer les industries culturelles et créatives et la promotion de la coopération Sud-Sud, à travers lequel l’Ethiopie reçoit une assistance technique. L’objectif en est d’informer un cadre institutionnel pour le secteur de l’audiovisuel et d’établir une base solide pour la mise en œuvre de politiques relatives à l’industrie cinématographique en l'Éthiopie.

Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles en Éthiopie

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Éthiopie
Local Partner: 
Ministry of Culture and Tourism
Type d'organisation: 
Autorité publique
Date: 
2018 à 2022
Context/Overview: 

L'Éthiopie s'est associée à l'UNESCO pour la mise en œuvre du projet " Renforcer les libertés fondamentales à travers la diversité des expressions culturelles " (2014-2018), qui a permis l'organisation de réunions de consultation avec des représentants des gouvernements et de la société civile, d'ateliers sur le suivi des politiques, la rédaction d'un deuxième rapport périodique quadriennal (RPQ) en 2016 et l’identification de domaines d’action politique prioritaires. Dans ce contexte, deux stratégies importantes inspirées des principes de la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles ont été adoptées : la Politique culturelle nationale (2015) et la Politique du film (2017). Dans le cadre de la deuxième phase du projet, l'Éthiopie s'associe à nouveau pour tirer parti des résultats obtenus jusqu'à présent, maintenir les mécanismes et les plates-formes de dialogue politique mis en place et faire le suivi des priorités politiques en vue du troisième rapport périodique qui doit être présenté d'ici avril 2020. Les activités de suivi établiront également des liens entre le suivi des politiques et leur mise en œuvre, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre de la politique du film pour améliorer l'accès à la vie culturelle, l'égalité des genres et la liberté artistique.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Consultation multipartite
Brève description: 

Plus de 250 professionnels de la culture se sont réunis à Addis-Abeba le 30 avril 2019 pour assister à une réunion de consultation publique organisée conjointement par l’UNESCO et le ministère de la Culture et du Tourisme éthiopien afin de discuter de l’avenir de la politique culturelle du pays et des mesures à prendre pour mettre en œuvre sa politique cinématographique récemment adoptée.

Des professionnels de divers secteurs créatifs – cinéma, danse, musique, livres, arts visuels et arts de la scène – étaient présents à la consultation. Dans le cadre d’une journée de consultation, les participants ont conclu que certains besoins urgents étaient communs à toutes les disciplines artistiques : besoins en conseils et fonds pour l’art, soutien aux organisations de la société civile, institutions de formation et d’enseignement professionnels ainsi qu’en réglementations transparentes pour la gestion des droits d’auteur. Les associations professionnelles de producteurs de films et de cinéastes ont appelé à la mise en œuvre transparente d’un cadre juridique destiné à soutenir la chaîne de valeur du secteur, de la production à la diffusion et à l’accès.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Atelier national de formation
Brève description: 

Un atelier national de formation a été organisé à Adama, en Ethiopie, du 24 au 26 février 2020 par le Bureau de l’UNESCO à Addis-Abeba, en coopération avec le ministère de la culture, du tourisme et des sports. L’équipe nationale composée de divers intervenants de plusieurs ministères, institutions gouvernementales et organisations de la société civile a participé à l’atelier. En se concentrant sur la méthodologie d’élaboration du rapport périodique quadriennal de l’Ethiopie suivant le cadre de suivi de la Convention de 2005, l’atelier a permis aux participants d’identifier une première série de politiques et mesures à inclure dans le rapport. Au cours de cette réunion de trois jours, les participants se sont formés à la collecte de données et au partage des politiques, mesures et bonnes pratiques qui protègent et promeuvent la diversité des expressions culturelles. L’atelier a créé une opportunité de réseautage et de dialogue entre la société civile et le gouvernement sur la nécessité de formuler des politiques culturelles innovantes, prospectives et fondées sur des preuves dans divers secteurs.

national_training_workshop.jpg

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
ResiliArt Ethiopie
Brève description: 

Le Ministère de la culture et du tourisme s'est associé au bureau de l'UNESCO à Addis-Abeba pour organiser un débat ResiliArt le 6 Mai 2020 réunissant des professionnels de la culture, des universitaires et des artistes. Parmi les intervenants figuraient M. Henok Ayele, directeur du cinéma et du théâtre radiophonique, Dr Bedilu Wagjira, écrivain et professeur adjoint de sciences humaines, d'études linguistiques et de communication à l'Université d'Addis-Abeba, Dr Elizabeth Giorgis, professeure associée d'histoire, de critique et de théorie de l'art au collège des arts du spectacle et visuels à l'Université d'Addis-Abeba, M. Bekele Mekonnen, professeur des beaux-arts à l'école des beaux-arts et du design et M. Manyazewal Endeshaw, directeur général du théâtre national.

 

La création d'un fonds d'urgence national pour les arts et la culture afin de répondre à l'impact du Covid-19 sur les artistes et les professionnels de la culture a été au centre du débat. Les intervenants ont rappelé que ce fonds devrait être établi sur la base des bonnes pratiques internationales. Le débat a également souligné le rôle des autorités locales et de la jeunesse dans la gouvernance et l'élaboration de politiques culturelles, ainsi que le fait que la fracture numérique et le manque d'accès aux données internet constituent l'un des principaux défis à relever dans les prochaines années.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Présentation publique et traduction du RPQ
Brève description: 

Le 17 octobre 2020, une consultation a été organisée avec les membres de l’équipe nationale chargée d’élaborer le rapport périodique quadriennal (RPQ) de l’Éthiopie. Le projet de RPQ a été présenté aux membres de l’équipe nationale, qui ont partagé leurs commentaires et suggestions pour sa finalisation. Le 24 octobre 2020, une présentation publique multipartite a eu lieu, rassemblant des acteurs de divers secteurs, notamment des institutions publiques, de la société civile, du monde universitaire et des arts. La présentation publique a été l’occasion de discuter du processus et des résultats de l’exercice du RPQ ainsi que de réfléchir à l’impact du COVID-19 sur les secteurs culturels et créatifs du pays.

L'Éthiopie a également produit une version traduite et éditée du RPQ en amharique afin d'assurer une plus large diffusion des informations et conclusions à travers le pays.

ethiopia_pp.png

National team consultation in Addis Ababa, Ethiopia

 

 

 

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Atelier régional sur la diversité des médias
Brève description: 

L'Éthiopie a participé à une série d'ateliers hybrides (physiques et en ligne) sur la diversité des médias et le pluralisme culturel organisés par le bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est et impliquant des acteurs nationaux de trois autres pays de la région (Maurice, Tanzanie et Ouganda). 

L'équipe nationale, coordonnée par le point focal national pour la Convention de 2005, comprenait des acteurs des médias et de la culture, des experts nationaux et des fonctionnaires. La formation a permis de renforcer les capacités sur la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et de discuter des politiques et des mesures nécessaires pour soutenir la diversité des médias et des contenus qu’ils diffusent dans les pays d'Afrique de l'Est. Elle a également souligné le rôle stratégique que jouent les médias dans la mise en œuvre de la Convention en encourageant la production de contenus culturels diversifiés et en favorisant l'accès à ceux-ci.

L'atelier a été l'occasion d'échanger entre pairs, aux niveaux national et régional, sur les défis et les stratégies pour renforcer le rôle des médias dans la promotion de la diversité des expressions culturelles et consolider le réseau des acteurs des médias et de la culture en Afrique de l'Est. 

Plus d'informations ici.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Atelier de renforcement de capacité sur l’environnement numérique pour les femmes artistes
Brève description: 

Le 22 février 2022, l'Association des femmes artistes plasticiennes d’Ethiopie, en collaboration avec le bureau de l'UNESCO à Addis Abeba, a organisé un atelier sur l’art et l’environnement numérique visant à renforcer les capacités de 50 femmes artistes plasticiennes éthiopiennes dans l'utilisation des outils numériques. L'atelier a été mené par Bekele Mekonen, professeur associé des beaux-arts, poète et éducateur, Mme Ruth Ademasu, artiste visuelle multimédia et photographe, et M. Seminas Hadera, fondateur et directeur de Gerar - Creative Hub for advertisement. Cette initiative visait à réduire les inégalités entre les genres dans le secteur des arts visuels en créant de nouvelles opportunités de croissance économique pour les femmes grâce au numérique. L’atelier répondait à la nécessité de renforcer les compétences dans l'utilisation des technologies et des outils numériques pour favoriser un avantage concurrentiel dans l'économie créative, tout en stimulant l'innovation et en créant plus d'opportunités d'emploi pour les femmes artistes dans les industries culturelles et créatives.

A cette occasion, M. Teferi Teklu, directeur du développement de l'industrie culturelle au ministère éthiopien de la culture et des sports, a déclaré lors de la cérémonie d'ouverture de l'atelier que la progression vers l'égalité des genres nécessitait des interventions politiques urgentes dans les domaines de la liberté artistique et de la promotion de la diversité de les expressions culturelles. À l'issue de la formation, 20 des participantes ont rejoint l'association, afin de bénéficier de son réseau de soutien et de ses ateliers, et de poursuivre les échanges avec leurs pairs.

Lire l'article ici (en anglais).

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Cartographie nationale du secteur audiovisuel
Brève description: 

L'Université de Gondar, en coopération avec le bureau de l'UNESCO à Addis Abeba, a entrepris une cartographie du paysage économique du secteur du film en Ethiopie. Ce projet de recherche inclut une collecte de données, notamment sur le paysage économique et les principaux acteurs et institutions. L’objectif est d'identifier les principaux regroupements sectoriels, d’effectuer une analyse SWOT du secteur cinématographique et de produire des recommandations pour les décideurs politiques. Neuf sujets clés ont été provisoirement identifiés pour structurer la collecte de données : développement des ressources humaines, développement des infrastructures, règles et réglementations, droits d'auteur et droits voisins, production de films, marketing et distribution de films, aides financières et mesures incitatives, bénéfices sociaux, et construction de l'image nationale.

Ce projet de recherche est mis en œuvre en synergie avec le projet UE-UNESCO Appui aux nouveaux cadres réglementaires visant à renforcer les industries culturelles et créatives et la promotion de la coopération Sud-Sud, à travers lequel l’Ethiopie reçoit une assistance technique. L’objectif en est d’informer un cadre institutionnel pour le secteur de l’audiovisuel et d’établir une base solide pour la mise en œuvre de politiques relatives à l’industrie cinématographique en l'Éthiopie.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (Sida)
Related activity: 
Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles