Thème:
Banque d'Expertise, Contribuer aux ODD
Type de projet:
Renforcement des capacités, Monitoring
Pays:
Activité connexe:
Début
Jul 2018
Fin
Jun 2022

Contexte/Aperçu

Le Bangladesh abrite des secteurs créatifs et des artistes de premier plan et bénéficie d’un public local enthousiaste. Le pays est une plateforme de recherche sur les secteurs culturels et créatifs, d’événements et d’expositions de création contemporaine de renommée mondiale. Pour tirer parti de ses industries culturelles et créatives établies, le Bangladesh s’apprête à élaborer son deuxième rapport périodique quadriennal sur la mise en œuvre de la Convention de 2005. Le précédent rapport, soumis en 2013, présentait la politique culturelle nationale du Bangladesh (2006), qui définit le cadre général de l’organisation du secteur culturel dans le pays. Le deuxième rapport périodique du Bangladesh offre l’occasion d’examiner les défis et les succès des quatre dernières années, en collaboration avec la société civile, le secteur privé et les associations professionnelles selon une approche participative.

Atelier national de formation

Un atelier national de formation s’est tenu à Dhaka, au Bangladesh, les 6 et 7 novembre 2019, organisé par le Ministère des affaires culturelles et le Bureau de l’UNESCO à Dhaka. M. Fahimul Islam, co-secrétaire à la culture a ouvert l’atelier et a souligné l’engagement du Bangladesh en faveur de la Convention de 2005 et du processus des rapports périodiques. Les sessions de formation ont été animées par Anupama Sekhar, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, en collaboration avec Mohammed Omer Aiaz, consultant national. La formation a compris une série de sessions sur les quatre objectifs du cadre de suivi de la Convention ainsi que des exemples détaillés de politiques et mesures de la région. Le travail de groupe a permis à l’équipe nationale de discuter des problèmes et des exemples ainsi que de partager des informations. Un premier ensemble de politiques et de mesures a été identifié pour inclusion dans le rapport périodique.

Consultation multipartite

Le 7 novembre 2019, à la suite de l’atelier national de formation, une consultation multipartite s’est tenue, réunissant des représentants du Ministère des Affaires Culturelles, des organisations de la société civile, du secteur privé, des médias et de divers ministères et institutions publiques. La consultation a été l’occasion d’organiser une séance de réseautage intersectoriel entre les participants pour partager l’information et bâtir une communauté de pratique, ce qui a suscité une appréciation des bonnes pratiques et des défis communs. Des représentants d’organisations de la société civile et du secteur privé ont été invités à présenter leurs travaux et à formuler des recommandations pour leur secteur respectif. Cinq présentations ont été faites des secteurs suivants : radio communautaire, musique contemporaine, éducation à la photographie, infrastructure numérique et la mode. La consultation s’est clôturée par une discussion ouverte.

Etude sur l'impact de la pandémie sur les secteurs culturels et créatifs

Le Ministère des affaires culturelles du Bangladesh et le Bureau de l'UNESCO à Dhaka ont mené une évaluation sur l'impact de la pandémie sur le secteur culturel au Bangladesh. L'étude a mobilisé diverses parties prenantes des industries créatives et culturelles, dont plus de 200 artistes, professionnels de la culture et représentants d'organisations culturelles, ainsi que des représentants du gouvernement, qui ont partagé leurs expériences et observations sur l'impact de la crise sur le secteur culturel et créatif au Bangladesh. 

Les informations et les données collectées mettent en lumière l'état actuel des industries créatives et culturelles dans le contexte de la crise causée par la pandémie de la COVID-19 au Bangladesh. Elles visent à informer les parties prenantes en vue d’identifier des solutions potentielles, des réponses immédiates et futures, et des mesures d'atténuation de la crise, notamment par le biais d'une liste de recommandations.

 À l'occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement 2021, le bureau de l'UNESCO à Dhaka a organisé un webinaire avec les principales parties prenantes afin de présenter l'étude et de discuter des principales recommandations et propositions de suivi. 

Lien vers l’article (en anglais).

Lire le rapport complet (en anglais).

 

Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles au Bangladesh

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Bangladesh
Date: 
2018 à 2022
Context/Overview: 

Le Bangladesh abrite des secteurs créatifs et des artistes de premier plan et bénéficie d’un public local enthousiaste. Le pays est une plateforme de recherche sur les secteurs culturels et créatifs, d’événements et d’expositions de création contemporaine de renommée mondiale. Pour tirer parti de ses industries culturelles et créatives établies, le Bangladesh s’apprête à élaborer son deuxième rapport périodique quadriennal sur la mise en œuvre de la Convention de 2005. Le précédent rapport, soumis en 2013, présentait la politique culturelle nationale du Bangladesh (2006), qui définit le cadre général de l’organisation du secteur culturel dans le pays. Le deuxième rapport périodique du Bangladesh offre l’occasion d’examiner les défis et les succès des quatre dernières années, en collaboration avec la société civile, le secteur privé et les associations professionnelles selon une approche participative.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Atelier national de formation
Brève description: 

Un atelier national de formation s’est tenu à Dhaka, au Bangladesh, les 6 et 7 novembre 2019, organisé par le Ministère des affaires culturelles et le Bureau de l’UNESCO à Dhaka. M. Fahimul Islam, co-secrétaire à la culture a ouvert l’atelier et a souligné l’engagement du Bangladesh en faveur de la Convention de 2005 et du processus des rapports périodiques. Les sessions de formation ont été animées par Anupama Sekhar, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, en collaboration avec Mohammed Omer Aiaz, consultant national. La formation a compris une série de sessions sur les quatre objectifs du cadre de suivi de la Convention ainsi que des exemples détaillés de politiques et mesures de la région. Le travail de groupe a permis à l’équipe nationale de discuter des problèmes et des exemples ainsi que de partager des informations. Un premier ensemble de politiques et de mesures a été identifié pour inclusion dans le rapport périodique.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Consultation multipartite
Brève description: 

Le 7 novembre 2019, à la suite de l’atelier national de formation, une consultation multipartite s’est tenue, réunissant des représentants du Ministère des Affaires Culturelles, des organisations de la société civile, du secteur privé, des médias et de divers ministères et institutions publiques. La consultation a été l’occasion d’organiser une séance de réseautage intersectoriel entre les participants pour partager l’information et bâtir une communauté de pratique, ce qui a suscité une appréciation des bonnes pratiques et des défis communs. Des représentants d’organisations de la société civile et du secteur privé ont été invités à présenter leurs travaux et à formuler des recommandations pour leur secteur respectif. Cinq présentations ont été faites des secteurs suivants : radio communautaire, musique contemporaine, éducation à la photographie, infrastructure numérique et la mode. La consultation s’est clôturée par une discussion ouverte.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Etude sur l'impact de la pandémie sur les secteurs culturels et créatifs
Brève description: 

Le Ministère des affaires culturelles du Bangladesh et le Bureau de l'UNESCO à Dhaka ont mené une évaluation sur l'impact de la pandémie sur le secteur culturel au Bangladesh. L'étude a mobilisé diverses parties prenantes des industries créatives et culturelles, dont plus de 200 artistes, professionnels de la culture et représentants d'organisations culturelles, ainsi que des représentants du gouvernement, qui ont partagé leurs expériences et observations sur l'impact de la crise sur le secteur culturel et créatif au Bangladesh. 

Les informations et les données collectées mettent en lumière l'état actuel des industries créatives et culturelles dans le contexte de la crise causée par la pandémie de la COVID-19 au Bangladesh. Elles visent à informer les parties prenantes en vue d’identifier des solutions potentielles, des réponses immédiates et futures, et des mesures d'atténuation de la crise, notamment par le biais d'une liste de recommandations.

 À l'occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement 2021, le bureau de l'UNESCO à Dhaka a organisé un webinaire avec les principales parties prenantes afin de présenter l'étude et de discuter des principales recommandations et propositions de suivi. 

Lien vers l’article (en anglais).

Lire le rapport complet (en anglais).

 

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (Sida)
Related activity: 
Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles