Thème:
Workshops, Banque d'Expertise
Type de projet:
Renforcement des capacités
Pays:
Partenaire local:
  • Ministère de la Culture et des Sports
    Type d'organisation: 
    Autorité publique
Activité connexe:
Début
Jan 2012
Fin
Dec 2012

Contexte/Aperçu

Dans le but de d’élargir leur marché culturel national, les Seychelles ont élaboré un Plan stratégique du département de la culture 2011-2015, qui inclut une étude cartographique intitulée « Portrait général des industries créatives aux Seychelles ». Cette étude met en avant certains des défis auxquels les Seychelles font face, tel que le manque de formation, un développement industriel faible, une faible circulation des biens et services culturels et l’absence d’information sur les droits des artistes.

Avec l’adoption du 2010 Licensing Amendment Act et du 2010 Investment Act, le gouvernement des Seychelles a demandé l’assistance technique de l’UNESCO afin d’accompagner les entrepreneurs culturels dans la création et la commercialisation/marketing de leurs biens et services culturels.

L’objectif du projet était d’assister le gouvernement dans l’élaboration d’une politique portant sur les industries créatives et d’une stratégie pour le secteur de la musique, ce qui a aussi mené à l’établissement d’une agence dédiée à l’échelle gouvernementale : l’Agence seychelloise pour les Industries créatives.

Activités

Deux experts ont été sélectionnés par le gouvernement pour l’accompagner dans l’élaboration de politiques pour les industries créatives et d’une stratégie de mise en œuvre pour le développement de l’industrie de la musique, et pour mettre en place un processus de consultation avec les principales parties prenantes.

Lors de leur première mission dans le pays, les experts ont :

  • rencontré les principales parties prenantes, notamment les ministères de l’Économie, des Technologies et de l’Industrie, du Tourisme, de l’Éducation, du Patrimoine et de la Culture, le Conseil national des arts, le Conservatoire national des arts de la scène, la Bibliothèque nationale, le Bureau du tourisme des Seychelles et de nombreux artistes et entrepreneurs culturels.
  • examiné les politiques culturelles et les plans stratégiques actuels du pays ainsi que ses stratégies de mise en œuvre dans les secteurs des industries créatives, de la politique culturelle, des finances et de l’économie, des technologies et des communications, de l’éducation et de la formation, de l’emploi et du développement social et du tourisme.
  • préparé une ébauche préliminaire de la politique portant sur les industries créatives et d’une stratégie spécifique à l’industrie de la musique.

Lors de leur deuxième mission dans le pays en mars et avril 2012, les experts :

  • se sont engagés dans un processus de consultation afin d’apporter leur aide dans l’élaboration des politiques et d’une stratégie de mise en œuvre en collaboration avec le Ministre du tourisme et de la culture, la Fondation du patrimoine des Seychelles, les comités consultatifs, les artistes, les partenaires et autres parties prenantes.
  • ont aidé à la finalisation des cadres de la politique en vue de l’organisation d’un atelier de validation auquel participera la majorité des acteurs culturels des secteurs publics et privés.

Results

La Politique pour les industries créatives recommande la création d'une Agence pour les industries créatives des Seychelles, afin de coordonner les fonctions de gestion et d’exécuter des activités de renforcement des capacités.

La Stratégie de mise en œuvre pour le développement du secteur de la musique s’adresse aux domaines d’intervention suivants: l’approvisionnement de produits et de services, structure organisationnelle, investissements, développement du marché national, formation, réglementation et politique, technologie numérique et multimédia.

Veuillez consulter ici un résumé de l’ensemble des résultats des missions et des futures étapes à entreprendre.

Seychelles : faire de la culture une force de développement économique et social

French
Photo Gallery: 
Activity Type: 
Activity Tags: 
Countries: 
Seychelles
Local Partner: 
Ministère de la Culture et des Sports
Type d'organisation: 
Autorité publique
Date: 
2012
Context/Overview: 

Dans le but de d’élargir leur marché culturel national, les Seychelles ont élaboré un Plan stratégique du département de la culture 2011-2015, qui inclut une étude cartographique intitulée « Portrait général des industries créatives aux Seychelles ». Cette étude met en avant certains des défis auxquels les Seychelles font face, tel que le manque de formation, un développement industriel faible, une faible circulation des biens et services culturels et l’absence d’information sur les droits des artistes.

Avec l’adoption du 2010 Licensing Amendment Act et du 2010 Investment Act, le gouvernement des Seychelles a demandé l’assistance technique de l’UNESCO afin d’accompagner les entrepreneurs culturels dans la création et la commercialisation/marketing de leurs biens et services culturels.

L’objectif du projet était d’assister le gouvernement dans l’élaboration d’une politique portant sur les industries créatives et d’une stratégie pour le secteur de la musique, ce qui a aussi mené à l’établissement d’une agence dédiée à l’échelle gouvernementale : l’Agence seychelloise pour les Industries créatives.

Results: 

La Politique pour les industries créatives recommande la création d'une Agence pour les industries créatives des Seychelles, afin de coordonner les fonctions de gestion et d’exécuter des activités de renforcement des capacités.

La Stratégie de mise en œuvre pour le développement du secteur de la musique s’adresse aux domaines d’intervention suivants: l’approvisionnement de produits et de services, structure organisationnelle, investissements, développement du marché national, formation, réglementation et politique, technologie numérique et multimédia.

Veuillez consulter ici un résumé de l’ensemble des résultats des missions et des futures étapes à entreprendre.

Key Figures: 
Section for activities: 
Titre de la section: 
Activités
Brève description: 

Deux experts ont été sélectionnés par le gouvernement pour l’accompagner dans l’élaboration de politiques pour les industries créatives et d’une stratégie de mise en œuvre pour le développement de l’industrie de la musique, et pour mettre en place un processus de consultation avec les principales parties prenantes.

Lors de leur première mission dans le pays, les experts ont :

  • rencontré les principales parties prenantes, notamment les ministères de l’Économie, des Technologies et de l’Industrie, du Tourisme, de l’Éducation, du Patrimoine et de la Culture, le Conseil national des arts, le Conservatoire national des arts de la scène, la Bibliothèque nationale, le Bureau du tourisme des Seychelles et de nombreux artistes et entrepreneurs culturels.
  • examiné les politiques culturelles et les plans stratégiques actuels du pays ainsi que ses stratégies de mise en œuvre dans les secteurs des industries créatives, de la politique culturelle, des finances et de l’économie, des technologies et des communications, de l’éducation et de la formation, de l’emploi et du développement social et du tourisme.
  • préparé une ébauche préliminaire de la politique portant sur les industries créatives et d’une stratégie spécifique à l’industrie de la musique.

Lors de leur deuxième mission dans le pays en mars et avril 2012, les experts :

  • se sont engagés dans un processus de consultation afin d’apporter leur aide dans l’élaboration des politiques et d’une stratégie de mise en œuvre en collaboration avec le Ministre du tourisme et de la culture, la Fondation du patrimoine des Seychelles, les comités consultatifs, les artistes, les partenaires et autres parties prenantes.
  • ont aidé à la finalisation des cadres de la politique en vue de l’organisation d’un atelier de validation auquel participera la majorité des acteurs culturels des secteurs publics et privés.
Position: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
European Union
Related activity: 
Gouvernance de la Culture: Banque d'expertise pour renforcer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement