Evaluer l’impact des politiques culturelles au Sénégal

Le Ministère de la culture et de la communication du Sénégal, en partenariat avec l’UNESCO, lance un exercice national d’évaluation des politiques culturelles. En particulier, les participants examineront diverses mesures qui ont été mises en œuvre au cours des quatre dernières années pour soutenir les industries culturelles et créatives.

Du 12 au 16 novembre 2019, le Sénégal entamera la préparation de son deuxième rapport quadriennal périodique (RPQ) sur la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005). Ce pays d’Afrique de l’Ouest, connu pour sa scène culturelle et créative dynamique, est Partie à la Convention de 2005 de l’UNESCO depuis 2006.

L’évaluation commencera par une consultation multipartite, qui constituera une plate-forme bénéfique pour les artistes, les professionnels de la culture, les partenaires techniques et financiers et les représentants de divers ministères qui se réuniront. La réunion facilitera des discussions ouvertes sur les défis et les progrès du secteur de la créativité au Sénégal et, surtout, présentera l’équipe nationale composée d’acteurs du gouvernement et de la société civile responsables de la préparation du rapport périodique, dont la soumission est prévue en Avril 2020.

La consultation sera suivie d’un atelier national de formation de trois jours au cours duquel les membres de l’équipe nationale se familiariseront avec les outils et méthodes de suivi mis à leur disposition par l’UNESCO. La formation sera principalement axée sur l’élargissement des connaissances de l’équipe en s’appuyant sur l’expérience acquise lors de la préparation de leur précédent RPQ en 2016. Le rapport sera guidé par le cadre de suivi de la Convention, divisé en onze domaines de suivi tels que la diversité des médias, la mobilité des artistes, les politiques et plans nationaux de développement durable, ou la liberté artistique.

Le dernier jour de la réunion d’une semaine sera consacré à une session d’échange avec les organisations de la société civile, les principales parties prenantes dans la mise en œuvre de la Convention de 2005 et travaillant pour le développement durable du secteur de la créativité. Cette session vise à construire une culture de la participation, de la transparence et du partage de l’information entre les acteurs des secteurs public et privé au Sénégal. La contribution de la société civile aux industries culturelles et créatives, dont il sera question dans le rapport périodique, sera soulignée tout au long de la journée.

Cette initiative est financée par l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement dans le cadre du deuxième cycle du projet « Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles », dont bénéficient seize pays dans le monde.

Date de l'événement: 
12/11/2019 - 09:00 à 16/11/2019 - 18:00
Lieu: 12-16 novembre, Dakar, Senegal

Documents Généraux

SDG(s)
Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention