Lancement du projet «La musique comme moteur du développement durable au Maroc»

Le projet « La musique comme moteur du développement durable au Maroc », mis en œuvre par le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb et financé par le Gouvernement allemand (Ministère fédéral pour la coopération économique et le développement), sera lancé lors d’une première journée de consultation le 13 mars 2018 à Rabat, au Maroc.

Ce projet pilote, qui sera mis en œuvre en 2018-2019, vise à renforcer, par des politiques et mesures adaptées, le secteur de la musique comme source d’intégration, d'emploi et de revenus, notamment pour les jeunes. Une attention particulière sera accordée aux filles et aux jeunes femmes musiciennes et professionnelles afin de promouvoir l'égalité des genres. Parmi les activités prévues : élaboration d'une stratégie nationale, soutien à la professionnalisation de l’éducation musicale, mise en œuvre de projets pilotes de résidences d’artistes, actions en faveur de la distribution numérique, etc.

Cette journée, ouverte conjointement par des représentants du Ministère de la Culture et de la Communication, du Gouvernement allemand et du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, se tiendra de 09h00 à 16h00 au Centre d’accueil et des conférences, Hay Riad, Rabat.

Elle permettra de présenter le projet devant un auditoire d’une cinquantaine de personnes liées au secteur de l’industrie musicale : ministères, professionnels de la musique, associations, instituts et centres culturels, festivals, etc.

Un questionnaire en ligne sera lancé le 14 mars pour évaluer la situation du secteur musical au Maroc : production, éducation, programmation, infrastructures, financements, distribution, égalité des genres, etc. Ce questionnaire servira notamment à identifier les chantiers prioritaires pour un plus grand rayonnement la filière musicale au Maroc.

Cette réunion de consultation sera précédée, le 12 mars à Rabat (Salle du cinéma Renaissance) à 16h30, d’une présentation publique du Rapport mondial 2018 « Re|penser les politiques culturelles», suivie d’un débat. Ce rapport mondial évalue de façon régulière l'impact des politiques et mesures prises dans le monde pour mettre en œuvre la Convention de l'UNESCO de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, ratifiée par le Maroc en 2013. Il offre, de ce fait, un regard nouveau sur les innovations et défis en matière de gouvernance de la culture et de soutien aux politiques de créativité, à travers différentes thématiques : politique culturelles, domaine du numérique, société civile, développement durable, mobilité des artistes, égalité des genres, liberté artistique, etc.

Ce rapport mondial se fonde, en particulier, sur les rapports périodiques que remettent à l’UNESCO, tous les quatre ans, les Etats Partis à la Convention de 2005. Ce rapport périodique, remis en 2017 par le Maroc, met en avant les principaux résultats et défis rencontrés en matière de soutien de soutien à la diversité des expressions culturelles. Il a été réalisé dans le cadre du projet « Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles », mis en œuvre dans 12 pays en 2015-2018 avec le soutien financier du gouvernement suédois. 

Date de l'événement: 
12/03/2018 - 09:00 à 13/03/2018 - 16:00
Lieu: Centre d’accueil et des conférences, Hay Riad, Rabat, Morocco