Le Zimbabwe passe en revue ses politiques culturelles et ses pratiques passées

Plusieurs activités seront organisées au Zimbabwe par l’UNESCO en collaboration avec le Conseil National des Arts du Zimbabwe en vue de l’élaboration du rapport périodique quadriennal pour la Convention de 2005, de décembre 2019 au 30 avril 2020. Le rapport est un document obligatoire complété et soumis tous les quatre ans par les Parties à la Convention de 2005 de l’UNESCO. 

 

Une consultation multipartite sera organisée à Harare, au Zimbabwe, le 3 décembre 2019. La consultation réunira des artistes, des opérateurs culturels, des professionnels des médias ainsi que des institutions publiques et des représentants de divers ministères. L’objectif de la consultation est d’ouvrir un espace de dialogue entre les différents acteurs impliqués dans les industries culturelles et créatives et d’informer les participants sur les principales caractéristiques du projet et de la Convention de 2005. A la suite de la consultation multipartite, une équipe nationale multipartite sera nommée et chargée d’élaborer et de rédiger le deuxième rapport périodique du Zimbabwe. 

 

En guise de suivi, un atelier de formation de trois jours sera organisé à l’intention des membres de l’équipe nationale pour leur permettre de se familiariser avec les 11 domaines de suivi de la Convention de 2005, la méthodologie pour remplir le formulaire actualisé du rapport périodique, les moyens de collecter des données fiables et les méthodes de construction des indicateurs. L’atelier vise à donner à l’équipe nationale les outils et les lignes directrices pour préparer le rapport de manière participative. Le nouveau rapport périodique est aligné sur les domaines de suivi de la Convention ; les Parties sont censées rendre compte des politiques et mesures pertinentes à l’appui de l’un de ces domaines, comme l’environnement numérique, la liberté d’expression, l’égalité des genres et la circulation des biens et services culturels. La société civile sera invitée à apporter sa contribution au moyen d’un formulaire spécial consacré à rendre compte des mesures et initiatives de ces organisations. Ce sera l’occasion de mettre en lumière certaines industries créatives et culturelles du Zimbabwe, comme l’industrie de la musique, notamment le Zimdancehall inspiré du dancehall jamaïcain et de la musique traditionnelle du Zimbabwe. 

 

Facilité par Farai M’pfunya, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, l’atelier de formation servira de base à l’équipe nationale pour organiser le travail à venir et identifier les sources pour la collecte de données. La consultation et l’atelier sont organisés par le Bureau de l’UNESCO à Harare en coopération avec le Conseil National des Arts du Zimbabwe. Le Zimbabwe a présenté son premier rapport en 2016, qui présentait sa politique de contenu local à 75%. Cette politique a créé des opportunités pour les artistes locaux en augmentant le nombre d’auditeurs de leurs œuvres et en promouvant la culture zimbabwéenne. Le rapport périodique sur la mise en œuvre de la Convention de 2005 sera l’occasion pour le Zimbabwe d’examiner ses politiques culturelles et de mettre en lumière les défis et les réalisations des quatre dernières années. 


Les activités de renforcement des capacités s’inscrivent dans le cadre du projet « Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles », financé par l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement. Le projet, qui comprend 16 pays bénéficiaires dont le Zimbabwe, vise à renforcer les capacités humaines et institutionnelles des acteurs gouvernementaux et de la société civile afin de suivre et de rendre compte des politiques et mesures de protection et de promotion de la diversité des expressions culturelles.

Date de l'événement: 
04/12/2019 - 09:30 à 07/12/2019 - 17:30
Lieu: Harare, Zimbabwe, Zimbabwe
SDG(s)
Goal(s) of UNESCO's 2005 Convention