Rapport Périodique Slovénie

Year
2012
Party
Slovénie
Executive summary

La culture slovène est riche d’une diversité matérielle et immatérielle qui, depuis les temps préhistoriques, a peu à peu absorbé des éléments issus de l’ensemble de la civilisation européenne. Longtemps intégrée à des États multinationaux jusqu’en 1992, la Slovénie a depuis atteint l’un des grands moments de son développement historique et s’est érigée en lieu de libre expression de la diversité et de la créativité humaines. La politique culturelle slovène tend à stimuler le développement de l’individu et la créativité collective. Le programme national pour la culture 2008-2011 (le programme 2012-2015 étant en cours d’élaboration) comporte les objectifs suivants : la liberté, le dynamisme et l’indépendance de la création artistique, la protection du patrimoine et des traditions culturelles slovènes, et le développement de la diversité culturelle et des échanges culturels entre la Slovénie et le reste du monde.

Respectueuse de la diversité culturelle et des principes de la Convention, la Slovénie agit inlassablement pour protéger les droits et les besoins culturels de ses habitants, pour soutenir le développement culturel de ses différentes communautés et de toutes les personnes résidant sur son territoire (Hongrois, Italiens, Roms et autres groupes d’immigrés) et pour valoriser la diversité et la créativité de l’expression culturelle. Ces dernières années, des efforts ont été consacrés à la numérisation de documents culturels et au développement des industries de la création. La Slovénie a adopté des mesures visant à assurer une éducation culturelle pour tous et à tisser des partenariats entre les secteurs de la culture et de l’éducation, conformément à la feuille de route pour l’éducation artistique de l’UNESCO. Elle est notamment reconnue pour une remarquable initiative : le « Bazar culturel » annuel.

Au premier semestre 2008, la présidence slovène de l’Union européenne – qui coïncidait avec l’année européenne du dialogue interculturel – a accordé une importance particulière à la culture, comme l’a fait à sa suite la présidence slovène du Comité des ministres du Conseil de l’Europe de mai à novembre 2009. Après la désignation de Ljubljana comme capitale mondiale du livre pour 2010, le Ministère de la culture a obtenu le soutien de l’UNESCO pour organiser en avril 2011 une grande manifestation intitulée « Ecrire, publier, traduire : bâtir la diversité culturelle en Europe du Sud-Est ». Maribor, capitale européenne de la culture en 2012, a fait de la diversité culturelle l’un de ses thèmes prioritaires. 

Au cours des dernières années, la Slovénie a étoffé sa coopération culturelle et le dialogue interculturel avec les pays des Balkans occidentaux grâce à des réseaux et des projets culturels régionaux et internationaux, en créant par exemple la Plate-forme de l’Europe du Sud-Ouest et, en son sein, le Centre régional du Fonds pour la culture balkanique. En matière de coopération pour le développement, la Slovénie a accordé son appui – y compris financier – à des institutions culturelles ainsi qu’à de nombreux projets menés dans des pays en développement.

La Slovénie sait que la culture s’incarne de bien des manières, y compris dans les modes de vie, et que la diversité culturelle est essentielle à la réalisation complète des droits fondamentaux de tous les individus d’une société donnée. Dès lors, il est indispensable de poursuivre la recherche inlassable du consensus et de solutions innovantes dans l’intérêt de toute la société, en acceptant les influences mutuelles et les interactions constructives et en se fondant sur un interculturalisme créatif et productif.