Rapport Périodique Bangladesh

Year
2013
Party
Bangladesh
Documents
Pièces jointesSize
PDF icon bangladesh_report_ownformat_en_2013_0.pdf245.35 KB
Executive summary

Le Bangladesh a ratifié en 2007 la Convention de l’UNESCO de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Le Bangladesh est un exemple unique de pays multiculturel où une population composée à 98 % de Bengalis côtoie au moins 45 petits groupes ethniques possédant des cultures différentes, par exemple leur propre langue, habitudes alimentaires, vestimentaires, musique, etc.

La Constitution de la République populaire du Bangladesh précise que l’État protège le droit de toutes les personnes vivant sur son territoire de pratiquer et développer toutes les tendances culturelles, indépendamment de leur caste, religion, origine, couleur, genre, etc.

Le Bangladesh s’emploie depuis longtemps à protéger et à promouvoir la diversité culturelle par le biais de divers programmes et activités. Une politique culturelle dans ce domaine a également été approuvée en 2006. En dehors d’institutions autonomes comme la Bangla Academy, la Bangladesh Shilpakala Academy, le Musée national du Bangladesh et la Fondation pour les arts populaires et l’artisanat du Bangladesh (Bangladesh Folk Art and Crafts Foundation), plusieurs départements comme le Département d’archéologie, des musées et des archives nationales du Bangladesh, le Département des bibliothèques publiques, etc., relèvent du Ministère des affaires culturelles. Tous prennent part à la mise en œuvre des programmes gouvernementaux ainsi qu’aux activités élaborées au titre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. La Bangladesh Shishu Academy, qui relève du Ministère de la condition féminine et de l’enfance et la Bangladesh Small and Cottage Industries Corporation (BSCIC), qui relève du Ministère de l’industrie, jouent également un rôle important à cet effet.

Conformément à la politique culturelle approuvée, le Gouvernement du Bangladesh a pris de remarquables initiatives pour réaliser les objectifs prioritaires de la Convention sur son territoire et en dehors, et des cadres juridiques ont été élaborés, à savoir la Bangla Academy Ordinance en 1978, le Bangladesh Shilpakala Academy Act en 1989, l’International Mother Language Institute Act en 2010, le Small Ethnic Group Cultural Organizations Act en 2010, etc. En outre, la promotion et la protection de la diversité des expressions culturelles au Bangladesh sont garanties par la politique éducative nationale de 2010 et la politique nationale de la condition féminine de 2011. Divers organismes gouvernementaux ou organisations bangladaises ont mis sur pied d’autres projets et événements importants afin de protéger et promouvoir la diversité culturelle.

Le Bangladesh a également joué un rôle majeur dans la ratification de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de tous les groupes ethniques. En effet, de concert avec l’UNESCO, il a organisé en mai 2012 à Dhaka le Forum ministériel de la région Asie-Pacifique sur la diversité culturelle. De plus, des programmes d’échange culturel avec différents pays du monde sont régulièrement organisés.

Depuis la ratification de la Convention, le gouvernement renforce les activités de protection, de promotion et de préservation de toutes les expressions culturelles sur son territoire et au niveau international. Des actions de sensibilisation et des programmes sur le contenu effectif et la mise en œuvre de la Convention sont entrepris.