Luxembourg 2018 report

Politiques et mesures
POLITIQUES CULTURELLES ET MESURES
Nom de la mesure Périmètre de la mesure Nature
Projet "Intro" National financial
COOPÉRATION CULTURELLE INTERNATIONALE
Nom de la mesure Périmètre de la mesure Nature
La Culture dans les relations extérieures de l’Union européenne International regulatory, institutional
INTÉGRATION DE LA CULTURE DANS LES POLITIQUES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
Nom de la mesure Périmètre de la mesure Nature
Assises culturelles et Plan de développement culturel National financial
QUESTIONS TRANSVERSALES ÉMERGENTES: Résolution 5.CP 9b
Nom de la mesure Périmètre de la mesure Nature
Vers une stratégie numérique du patrimoine culturel national National financial, institutional
PRIORITÉ GLOBALE ACTUELLE DE L’UNESCO: EGALITE DES GENRES
Nom de la mesure Périmètre de la mesure Nature
Soutien à l’association CID Femmes National financial
JEUNESSE
Nom de la mesure Périmètre de la mesure Nature
Music: LX International financial, institutional
❭ POLITIQUES CULTURELLES ET MESURES

Projet "Intro"

a. 2 Contexte de la mesure: 
POLITIQUES CULTURELLES ET MESURES
b. Objectifs clefs de la mesure: 

En 2017, le Ministère de la Culture a lancé un appel au secteur créatif pour réaliser le projet "intro" à la Galerie Konschthaus Beim Engel à Luxembourg-Ville. Dans le cadre de ce projet, le Ministère a souhaité donner une vitrine à la créativité au Luxembourg, en particulier à la scène culturelle émergente ainsi que des industries créatives et métiers d'art. Le projet a démarré en 2017 et douze expositions thématiques successives ont fait découvrir un large éventail de créations signées par des artistes/designers/créateurs luxembourgeois et résidents. Les 12 expositions eurent les thématiques suivantes: Illustration et dessin, Céramique, Fashion design & bijoux, Sculpture, Nouveaux médias, Upcycling, Peinture, Photographie, Architecture, Sérigraphie (gravure), Installation, Product design.

c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
National
c.2. la nature de la mesure: 
financial
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Mise en place d’un lieu d'échange culturel dynamique qui mise sur la proximité et les échanges entre le public et les créateurs.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 
  • Possibilité pour les artistes de montrer leurs œuvres d’art et de bénéficier d’une meilleure visibilité
  • Sensibilisation du grand public à la diversité culturelle et artistique existante au Luxembourg
f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
Ministère de la Culture
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

25.000 euros par an

g. Nom des organisations non gouvernementales et/ou le secteur privé engagés dans la mise en œuvre de la mesure?: 
Nom: 
Agence luxembourgeoise d’action culturelle
Type d’entité: 
NGO
Type d’implication: 

Communication

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Oui
i.1 À quel niveau l’évaluation a-t-elle été conduite?: 
National
i.2 Quelles ont été les principales conclusions?: 

Positif: Suite au succès de la première série d’expositions, et au vu du nombre de participants et de visiteurs, une deuxième édition du projet « intro » a été programmée et organisée en 2018.

i.3 Quels ont été les indicateurs utilisés pour déterminer son impact ?: 

Nombre de participants et nombre de visiteurs.

❭ COOPÉRATION CULTURELLE INTERNATIONALE

La Culture dans les relations extérieures de l’Union européenne

a. 2 Contexte de la mesure: 
COOPÉRATION CULTURELLE INTERNATIONALE
b. Objectifs clefs de la mesure: 

Dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE en 2015, le Ministère de la Culture du Luxembourg a organisé une conférence sur le thème : "Culture et développement : vers une approche plus stratégique des politiques culturelles dans les relations extérieures de l'UE". La conférence avait pour objectif principal de donner un aperçu des façons dont culture et développement interagissent, d'éclairer les liens entre ce sujet et le contexte plus global de la culture dans les relations extérieures, et de poser la question de la cohérence entre politiques.

Concrètement, la conférence a touché à plusieurs aspects :

  • incidence et contribution de la culture pour la mise en œuvre future des Objectifs du développement durable (ODD) des Nations unies;
  • contribution de la culture aux stratégies de développement ;
  • interaction entre culture et développement et, au-delà, entre culture et relations extérieures de l’UE.
c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
International
c.2. la nature de la mesure: 
regulatory
institutional
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Réserver une place prioritaire de la culture dans les relations extérieures de l’Union européenne.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

A la suite de la conférence, un groupe de travail a été mis en place et, en 2016, l’Union européenne a adopté la « stratégie de l'UE dans le domaine des relations culturelles internationales ».

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
Ministère de la Culture
Commission européenne
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

.

g. Nom des organisations non gouvernementales et/ou le secteur privé engagés dans la mise en œuvre de la mesure?: 
Nom: 
Europa Nostra?
Type d’entité: 
NGO
Type d’implication: 

Organisation de la conférence, réseautage

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Non
❭ INTÉGRATION DE LA CULTURE DANS LES POLITIQUES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Assises culturelles et Plan de développement culturel

a. 2 Contexte de la mesure: 
INTÉGRATION DE LA CULTURE DANS LES POLITIQUES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
b. Objectifs clefs de la mesure: 

Instaurer un mécanisme de consultation des acteurs culturels et contribution à l’élaboration commune d’un plan de développement culturel.

En 2016 et en 2018 des Assises culturelles ont été organisées par le Ministère de la Culture. En préparation de ces deux rendez-vous des ateliers thématiques ont été organisés pour permettre la consultation d’une très large panoplie d’acteurs culturels et de valoriser ainsi leurs contributions et leur diversité.

Dès sa conception, le processus s’est voulu ouvert tant pour ce qui est de la participation qu’au niveau de la transparence et du partage des informations.

c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
National
c.2. la nature de la mesure: 
financial
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Consultation large et ouverte des acteurs du secteur culturel.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

Adoption d’un plan de développement culturel pour une durée déterminée, porté par le secteur culturel dans son ensemble.

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
Expert(s) externe(s)
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

.

g. Nom des organisations non gouvernementales et/ou le secteur privé engagés dans la mise en œuvre de la mesure?: 
Nom: 
Agence luxembourgeoise d’action culturelles
Type d’entité: 
NGO
Type d’implication: 

Communication et site internet.

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Non
❭ QUESTIONS TRANSVERSALES ÉMERGENTES: Résolution 5.CP 9b

Vers une stratégie numérique du patrimoine culturel national

a. 2 Contexte de la mesure: 
QUESTIONS TRANSVERSALES ÉMERGENTES: Résolution 5.CP 9b
b. Objectifs clefs de la mesure: 

Elaborée en étroite collaboration avec les instituts et les services en charge de la préservation, de la diffusion et de la valorisation du patrimoine, dont les bibliothèques, les archives et les musées, la stratégie a pour objectifs:

  • Accès large et inclusif aux collections numériques du patrimoine culturel
  • Synergies entre instituts culturels
  • Écosystème du patrimoine culturel numérique durable et de qualité

Un réseau de compétences, regroupant des spécialistes du numérique de différentes institutions culturelles, a été créé. Ce réseau sert à établir des synergies entre acteurs notamment par l’échange d’information, la définition de cadres communs, le transfert de connaissances et le développement de projets communs. Il s’agit de mettre en place un cadre référentiel de développement numérique du patrimoine culturel contribuant à créer des synergies entre les différents acteurs du secteur et à rendre ce patrimoine accessible au plus grand nombre.

c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
National
c.2. la nature de la mesure: 
financial
institutional
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Mettre en relation les experts en numérisation du patrimoine culturel des institutions culturelles participantes, créer des synergies entre les différents acteurs du secteur et à rendre ce patrimoine accessible au plus grand nombre.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

Harmonisation des strategies de numérisation du Patrimoine culturel.

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
.
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

670.000 euros (2017-2018)

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Non
❭ PRIORITÉ GLOBALE ACTUELLE DE L’UNESCO: EGALITE DES GENRES

Soutien à l’association CID Femmes

a. 2 Contexte de la mesure: 
PRIORITÉ GLOBALE ACTUELLE DE L’UNESCO: EGALITE DES GENRES
b. Objectifs clefs de la mesure: 

Soutenir les efforts de recherche autour de la création féminine

c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
National
c.2. la nature de la mesure: 
financial
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Assurer un soutien financier régulier à l’association

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Oui
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

Contribuer à une meilleure sensibilisation en faveur de la création féminine et de manière générale à rendre visible, promouvoir et documenter l’activité culturelle des femmes dans le passé et le présent.

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
L’asbl CID-femmes (Centre d’Information et de Documentation des femmes ‘Thers Bodé’)
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

En moyenne 20.000 euros par an.

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Oui
i.1 À quel niveau l’évaluation a-t-elle été conduite?: 
National
i.2 Quelles ont été les principales conclusions?: 

Positif: le soutien financier à l’association est maintenu sur une base annuelle

i.3 Quels ont été les indicateurs utilisés pour déterminer son impact ?: 

Questionnaire d’évaluation, rapports d’activités, gestion budgétaire

❭ JEUNESSE

Music: LX

a. 2 Contexte de la mesure: 
JEUNESSE
b. Objectifs clefs de la mesure: 
  • Soutien : aider financièrement les artistes dans la promotion des sorties en dehors du Luxembourg et des tournées et vitrines internationales.
  • Information : mettre à disposition des informations sur l'industrie de la musique et l'évolution des marchés en dehors du Luxembourg, fournir aux artistes toutes les informations nécessaires pour jouer, trouver un label ou un booker etc.
  • Mise en réseau : mettre en relation des artistes directement avec les abels, éditeurs, agences de réservation, promoteurs, festivals et autres, établir et consolider les relations entre les artistes luxembourgeois et les professionnels de la musique internationaux, à travers des événements de réseautage dans différentes conférences / foires
  • Promotion : via http://musiclx.lu/, newsletter, réseaux sociaux (Facebook, Twitter, You Tube ...)
c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
International
c.2. la nature de la mesure: 
financial
institutional
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Promouvoir la musique luxembourgeoise de tous les genres à travers le monde et les échanges professionnels entre le Luxembourg et d’autres pays.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

Meilleures visibilité de la musique luxembourgeoise à travers le monde.

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
Ministère de la Culture
Music: LX
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

560.000 € par an

g. Nom des organisations non gouvernementales et/ou le secteur privé engagés dans la mise en œuvre de la mesure?: 
Nom: 
Music: LX
Type d’entité: 
NGO
Type d’implication: 

Convention avec le Ministère de la Culture

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Oui
i.1 À quel niveau l’évaluation a-t-elle été conduite?: 
National
i.2 Quelles ont été les principales conclusions?: 

Positif: reconduction de la convention annuelle

i.3 Quels ont été les indicateurs utilisés pour déterminer son impact ?: 

Questionnaire d’évaluation, rapports d’activités, gestion budgétaire

Nom du responsable chargé de signer le rapport
Titre:
Mme
Nom de famille:
Decker
Prénom:
Catherine
Position:
/
Organisation:
Ministère de la Culture
❭ POLITIQUES CULTURELLES ET MESURES

Projet "Intro"

a. 2 Contexte de la mesure: 
POLITIQUES CULTURELLES ET MESURES
b. Objectifs clefs de la mesure: 

En 2017, le Ministère de la Culture a lancé un appel au secteur créatif pour réaliser le projet "intro" à la Galerie Konschthaus Beim Engel à Luxembourg-Ville. Dans le cadre de ce projet, le Ministère a souhaité donner une vitrine à la créativité au Luxembourg, en particulier à la scène culturelle émergente ainsi que des industries créatives et métiers d'art. Le projet a démarré en 2017 et douze expositions thématiques successives ont fait découvrir un large éventail de créations signées par des artistes/designers/créateurs luxembourgeois et résidents. Les 12 expositions eurent les thématiques suivantes: Illustration et dessin, Céramique, Fashion design & bijoux, Sculpture, Nouveaux médias, Upcycling, Peinture, Photographie, Architecture, Sérigraphie (gravure), Installation, Product design.

c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
National
c.2. la nature de la mesure: 
financial
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Mise en place d’un lieu d'échange culturel dynamique qui mise sur la proximité et les échanges entre le public et les créateurs.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 
  • Possibilité pour les artistes de montrer leurs œuvres d’art et de bénéficier d’une meilleure visibilité
  • Sensibilisation du grand public à la diversité culturelle et artistique existante au Luxembourg
f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
Ministère de la Culture
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

25.000 euros par an

g. Nom des organisations non gouvernementales et/ou le secteur privé engagés dans la mise en œuvre de la mesure?: 
Nom: 
Agence luxembourgeoise d’action culturelle
Type d’entité: 
NGO
Type d’implication: 

Communication

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Oui
i.1 À quel niveau l’évaluation a-t-elle été conduite?: 
National
i.2 Quelles ont été les principales conclusions?: 

Positif: Suite au succès de la première série d’expositions, et au vu du nombre de participants et de visiteurs, une deuxième édition du projet « intro » a été programmée et organisée en 2018.

i.3 Quels ont été les indicateurs utilisés pour déterminer son impact ?: 

Nombre de participants et nombre de visiteurs.

❭ COOPÉRATION CULTURELLE INTERNATIONALE

La Culture dans les relations extérieures de l’Union européenne

a. 2 Contexte de la mesure: 
COOPÉRATION CULTURELLE INTERNATIONALE
b. Objectifs clefs de la mesure: 

Dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE en 2015, le Ministère de la Culture du Luxembourg a organisé une conférence sur le thème : "Culture et développement : vers une approche plus stratégique des politiques culturelles dans les relations extérieures de l'UE". La conférence avait pour objectif principal de donner un aperçu des façons dont culture et développement interagissent, d'éclairer les liens entre ce sujet et le contexte plus global de la culture dans les relations extérieures, et de poser la question de la cohérence entre politiques.

Concrètement, la conférence a touché à plusieurs aspects :

  • incidence et contribution de la culture pour la mise en œuvre future des Objectifs du développement durable (ODD) des Nations unies;
  • contribution de la culture aux stratégies de développement ;
  • interaction entre culture et développement et, au-delà, entre culture et relations extérieures de l’UE.
c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
International
c.2. la nature de la mesure: 
regulatory
institutional
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Réserver une place prioritaire de la culture dans les relations extérieures de l’Union européenne.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

A la suite de la conférence, un groupe de travail a été mis en place et, en 2016, l’Union européenne a adopté la « stratégie de l'UE dans le domaine des relations culturelles internationales ».

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
Ministère de la Culture
Commission européenne
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

.

g. Nom des organisations non gouvernementales et/ou le secteur privé engagés dans la mise en œuvre de la mesure?: 
Nom: 
Europa Nostra?
Type d’entité: 
NGO
Type d’implication: 

Organisation de la conférence, réseautage

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Non
❭ INTÉGRATION DE LA CULTURE DANS LES POLITIQUES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Assises culturelles et Plan de développement culturel

a. 2 Contexte de la mesure: 
INTÉGRATION DE LA CULTURE DANS LES POLITIQUES DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
b. Objectifs clefs de la mesure: 

Instaurer un mécanisme de consultation des acteurs culturels et contribution à l’élaboration commune d’un plan de développement culturel.

En 2016 et en 2018 des Assises culturelles ont été organisées par le Ministère de la Culture. En préparation de ces deux rendez-vous des ateliers thématiques ont été organisés pour permettre la consultation d’une très large panoplie d’acteurs culturels et de valoriser ainsi leurs contributions et leur diversité.

Dès sa conception, le processus s’est voulu ouvert tant pour ce qui est de la participation qu’au niveau de la transparence et du partage des informations.

c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
National
c.2. la nature de la mesure: 
financial
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Consultation large et ouverte des acteurs du secteur culturel.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

Adoption d’un plan de développement culturel pour une durée déterminée, porté par le secteur culturel dans son ensemble.

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
Expert(s) externe(s)
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

.

g. Nom des organisations non gouvernementales et/ou le secteur privé engagés dans la mise en œuvre de la mesure?: 
Nom: 
Agence luxembourgeoise d’action culturelles
Type d’entité: 
NGO
Type d’implication: 

Communication et site internet.

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Non
❭ QUESTIONS TRANSVERSALES ÉMERGENTES: Résolution 5.CP 9b

Vers une stratégie numérique du patrimoine culturel national

a. 2 Contexte de la mesure: 
QUESTIONS TRANSVERSALES ÉMERGENTES: Résolution 5.CP 9b
b. Objectifs clefs de la mesure: 

Elaborée en étroite collaboration avec les instituts et les services en charge de la préservation, de la diffusion et de la valorisation du patrimoine, dont les bibliothèques, les archives et les musées, la stratégie a pour objectifs:

  • Accès large et inclusif aux collections numériques du patrimoine culturel
  • Synergies entre instituts culturels
  • Écosystème du patrimoine culturel numérique durable et de qualité

Un réseau de compétences, regroupant des spécialistes du numérique de différentes institutions culturelles, a été créé. Ce réseau sert à établir des synergies entre acteurs notamment par l’échange d’information, la définition de cadres communs, le transfert de connaissances et le développement de projets communs. Il s’agit de mettre en place un cadre référentiel de développement numérique du patrimoine culturel contribuant à créer des synergies entre les différents acteurs du secteur et à rendre ce patrimoine accessible au plus grand nombre.

c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
National
c.2. la nature de la mesure: 
financial
institutional
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Mettre en relation les experts en numérisation du patrimoine culturel des institutions culturelles participantes, créer des synergies entre les différents acteurs du secteur et à rendre ce patrimoine accessible au plus grand nombre.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

Harmonisation des strategies de numérisation du Patrimoine culturel.

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
.
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

670.000 euros (2017-2018)

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Non
❭ PRIORITÉ GLOBALE ACTUELLE DE L’UNESCO: EGALITE DES GENRES

Soutien à l’association CID Femmes

a. 2 Contexte de la mesure: 
PRIORITÉ GLOBALE ACTUELLE DE L’UNESCO: EGALITE DES GENRES
b. Objectifs clefs de la mesure: 

Soutenir les efforts de recherche autour de la création féminine

c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
National
c.2. la nature de la mesure: 
financial
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Assurer un soutien financier régulier à l’association

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Oui
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

Contribuer à une meilleure sensibilisation en faveur de la création féminine et de manière générale à rendre visible, promouvoir et documenter l’activité culturelle des femmes dans le passé et le présent.

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
L’asbl CID-femmes (Centre d’Information et de Documentation des femmes ‘Thers Bodé’)
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

En moyenne 20.000 euros par an.

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Oui
i.1 À quel niveau l’évaluation a-t-elle été conduite?: 
National
i.2 Quelles ont été les principales conclusions?: 

Positif: le soutien financier à l’association est maintenu sur une base annuelle

i.3 Quels ont été les indicateurs utilisés pour déterminer son impact ?: 

Questionnaire d’évaluation, rapports d’activités, gestion budgétaire

❭ JEUNESSE

Music: LX

a. 2 Contexte de la mesure: 
JEUNESSE
b. Objectifs clefs de la mesure: 
  • Soutien : aider financièrement les artistes dans la promotion des sorties en dehors du Luxembourg et des tournées et vitrines internationales.
  • Information : mettre à disposition des informations sur l'industrie de la musique et l'évolution des marchés en dehors du Luxembourg, fournir aux artistes toutes les informations nécessaires pour jouer, trouver un label ou un booker etc.
  • Mise en réseau : mettre en relation des artistes directement avec les abels, éditeurs, agences de réservation, promoteurs, festivals et autres, établir et consolider les relations entre les artistes luxembourgeois et les professionnels de la musique internationaux, à travers des événements de réseautage dans différentes conférences / foires
  • Promotion : via http://musiclx.lu/, newsletter, réseaux sociaux (Facebook, Twitter, You Tube ...)
c. Quel(le) est: 
c.1. le périmètre de la mesure: 
International
c.2. la nature de la mesure: 
financial
institutional
c.3. La principale caractéristique de la mesure: 

Promouvoir la musique luxembourgeoise de tous les genres à travers le monde et les échanges professionnels entre le Luxembourg et d’autres pays.

d. Cible-t-elle spécifiquement des individus et/ou des groupes sociaux tels que définis par l’article 7 de la Convention ?: 
Non
e. Quels sont les résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure? : 

Meilleures visibilité de la musique luxembourgeoise à travers le monde.

f.1 Nom de l’agence chargée de la mise en œuvre de la mesure: 
Ministère de la Culture
Music: LX
f.2 Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure: 

560.000 € par an

g. Nom des organisations non gouvernementales et/ou le secteur privé engagés dans la mise en œuvre de la mesure?: 
Nom: 
Music: LX
Type d’entité: 
NGO
Type d’implication: 

Convention avec le Ministère de la Culture

h. Cette mesure a-t-elle été introduite ou révisée pour:: 
h.1. Mettre en œuvre les dispositions de la Convention ?: 
Non
h.2. Soutenir/nourrir le débat politique inspiré par la Convention ?: 
Non
h.3. D’autres raisons non relatives à la Convention ?: 
Non
i. La mise en œuvre de la mesure a-t-elle fait l’objet d’une évaluation ?: 
Oui
i.1 À quel niveau l’évaluation a-t-elle été conduite?: 
National
i.2 Quelles ont été les principales conclusions?: 

Positif: reconduction de la convention annuelle

i.3 Quels ont été les indicateurs utilisés pour déterminer son impact ?: 

Questionnaire d’évaluation, rapports d’activités, gestion budgétaire