Hungary 2018 report

Year
2018
Party
Hongrie
Documents
Pièces jointesSize
PDF icon hungary_qpr_en_2018.pdf979.75 KB
Executive summary

Au cours des années qui ont suivi la ratification, en 2008, de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (ci-après « la Convention ») et la présentation, en 2012, du premier rapport périodique quadriennal, l’État hongrois s’est efforcé d’œuvrer  aussi activement que possible au service des objectifs de la Convention, tant en Hongrie qu’à l’étranger, dans les limites de ses ressources matérielles et humaines et de ses capacités institutionnelles. Avant même l’élaboration de la Convention, le Parlement hongrois avait déjà adopté des lois instaurant le cadre législatif nécessaire à la protection de la diversité culturelle, ainsi qu’au maintien et à la préservation des traditions de différentes minorités. En ratifiant la Convention, la Hongrie a démontré qu’elle accordait la priorité à la diversité culturelle et qu’elle la considérait comme une voie vers l’avenir et le développement durable.

Dans ce contexte, la Hongrie a pris plusieurs mesures en faveur de la protection et de la promotion de la diversité des expressions culturelles, ainsi que du dialogue interculturel. Parmi les mesures adoptées par la Hongrie, on peut citer l’adoption de la loi sur les produits hongrois traditionnels (Hungaricums), le lancement du programme Csoóri Sàndor ou le soutien, par différents moyens, aux minorités vivant en Hongrie ou aux Hongrois établis à l’étranger. Pour ce qui est de la coopération internationale, les réalisations et résultats respectifs de la diplomatie culturelle hongroise et du groupe de Visegrad sont présentés ci-après.

L’État hongrois ayant toujours encouragé la participation de la société civile aux décisions politiques, il a donc également consulté les représentants de la société civile sur les mesures prises en vue de l’application des dispositions de la Convention. En Hongrie, le Fonds national pour la culture est l’institution chargée d’assurer la communication entre l’État et la société civile pour tout ce qui concerne la Convention.

Il est apparu que l’application des dispositions de la Convention posait un défi à la Hongrie qui doit trouver un équilibre lui permettant de s’acquitter de ses obligations au titre de la Convention et de jouer un rôle actif dans la protection de la diversité culturelle mondiale, tout en maintenant ses engagements dans la limite de ses capacités et en harmonisant les objectifs de sa politique extérieure avec ceux de la Convention.