Domaine culturel:
Priorités de l'UNESCO:
Fonds alloués:
US$ 99 023.00
Pays bénéficiaires:
Demandeur:
Culture Fund of Zimbabwe Trust
Début
Feb 2012
Fin
Feb 2013

À propos du projet:

Ce projet cherche à promouvoir la croissance et le développement des industries culturelles au Zimbabwe en montrant de façon empirique leur importance pour l’économie nationale.

Le Culture Fund of Zimbabwe (Fonds culturel du Zimbabwe) est une ONG basée à Harare. Créé sous forme de fondation en 2006, il apporte une aide technique et financière à des praticiens, institutions et activités, dans le but de favoriser la croissance et le développement du secteur culturel du pays. L’organisation a pour mission de promouvoir un secteur dynamique, divers et durable, fortement conscient de l’identité et des valeurs nationales et apte à contribuer au développement économique et social. Ses objectifs comprennent : l’établissement d’un fonds durable reposant sur une gestion solide, l’identification des talents, la mise en place de plates-formes pour l’innovation dans le secteur culturel, le soutien aux acteurs pour l’accès à l’aide financière, la présentation de leur travail sur le marché, ainsi que le développement de leurs capacités et de leurs compétences. Le fonds a mis en œuvre plus d’une cinquantaine d’ateliers de développement des capacités et un centre de ressources pour le soutien à la recherche sur les arts et la culture, dont les activités ont bénéficié à des individus, des écoles, des institutions publiques et d’autres organisations.

L’organisation est un acteur clé du secteur des arts et de la culture au Zimbabwe. L’une des principales initiatives du Culture Fund of Zimbabwe a été de commanditer en 2009 une enquête séminale sur le secteur culturel du Zimbabwe, qui est devenue un document de référence essentiel pour les institutions culturelles dans tout le pays. Le Fonds a récemment collaboré avec le Conseil national des arts du Zimbabwe et l’ambassade d’Espagne pour produire l’édition 2011 de l’Annuaire des arts du Zimbabwe.

 

Contexte local :

Le Gouvernement du Zimbabwe a mis en place plusieurs institutions chargées de promouvoir la culture. La promulgation de la loi sur le droit d’auteur et l’existence de plusieurs industries reposant sur le droit d’auteur témoignent aussi de l’importance accordée à la culture au Zimbabwe. Néanmoins, très peu d’attention a été accordée à l’impact de la culture sur l’économie. Il est notable que la gestion des industries créatives du Zimbabwe est répartie entre plus de dix ministères différents. Cette fragmentation rend particulièrement difficile de déterminer l’impact de la culture, en particulier à cause de l’absence de données permettant d’en évaluer les performances économiques. Étant insuffisamment étudié, le secteur culturel du Zimbabwe n’est pas perçu comme une source de développement viable et ne reçoit donc qu’une faible priorité. Par conséquent, le soutien financier du gouvernement a été insuffisant pour assurer une croissance significative et durable de ce secteur.

Mesurer l’apport économique des industries culturelles du Zimbabwe

French
Project implementation period: 
2012 à 2013
À propos du projet: 

Ce projet cherche à promouvoir la croissance et le développement des industries culturelles au Zimbabwe en montrant de façon empirique leur importance pour l’économie nationale.

Le Culture Fund of Zimbabwe (Fonds culturel du Zimbabwe) est une ONG basée à Harare. Créé sous forme de fondation en 2006, il apporte une aide technique et financière à des praticiens, institutions et activités, dans le but de favoriser la croissance et le développement du secteur culturel du pays. L’organisation a pour mission de promouvoir un secteur dynamique, divers et durable, fortement conscient de l’identité et des valeurs nationales et apte à contribuer au développement économique et social. Ses objectifs comprennent : l’établissement d’un fonds durable reposant sur une gestion solide, l’identification des talents, la mise en place de plates-formes pour l’innovation dans le secteur culturel, le soutien aux acteurs pour l’accès à l’aide financière, la présentation de leur travail sur le marché, ainsi que le développement de leurs capacités et de leurs compétences. Le fonds a mis en œuvre plus d’une cinquantaine d’ateliers de développement des capacités et un centre de ressources pour le soutien à la recherche sur les arts et la culture, dont les activités ont bénéficié à des individus, des écoles, des institutions publiques et d’autres organisations.

L’organisation est un acteur clé du secteur des arts et de la culture au Zimbabwe. L’une des principales initiatives du Culture Fund of Zimbabwe a été de commanditer en 2009 une enquête séminale sur le secteur culturel du Zimbabwe, qui est devenue un document de référence essentiel pour les institutions culturelles dans tout le pays. Le Fonds a récemment collaboré avec le Conseil national des arts du Zimbabwe et l’ambassade d’Espagne pour produire l’édition 2011 de l’Annuaire des arts du Zimbabwe.

 

Pays bénéficiaires: 
Zimbabwe
Pays du demandeur: 
Zimbabwe
Priorités de l'UNESCO: 
Funds allocated (in USD): 
USD99023.00
Sections: 
Titre de la section: 
Contexte local :
Brève description: 

Le Gouvernement du Zimbabwe a mis en place plusieurs institutions chargées de promouvoir la culture. La promulgation de la loi sur le droit d’auteur et l’existence de plusieurs industries reposant sur le droit d’auteur témoignent aussi de l’importance accordée à la culture au Zimbabwe. Néanmoins, très peu d’attention a été accordée à l’impact de la culture sur l’économie. Il est notable que la gestion des industries créatives du Zimbabwe est répartie entre plus de dix ministères différents. Cette fragmentation rend particulièrement difficile de déterminer l’impact de la culture, en particulier à cause de l’absence de données permettant d’en évaluer les performances économiques. Étant insuffisamment étudié, le secteur culturel du Zimbabwe n’est pas perçu comme une source de développement viable et ne reçoit donc qu’une faible priorité. Par conséquent, le soutien financier du gouvernement a été insuffisant pour assurer une croissance significative et durable de ce secteur.

Position: 
Top left
Titre de la section: 
Principaux objectifs :
Brève description: 

L’axe essentiel du projet est la collecte de données sur les industries créatives ; ces données seront ensuite traitées et analysées afin de mieux comprendre l’impact de ces industries sur l’économie. Les conclusions principales de ce travail sont communiquées au grand public, la communication étant le second objectif. LeCulture Fund of Zimbabwe propose ensuite, sur la base des principaux résultats, des interventions au niveau des politiques et de la stratégie, et aussi au niveau institutionnel, pour favoriser la croissance du secteur culturel, qui servent de tremplin à de nouvelles recherches. L’idée est de partir de données empiriques pour montrer que le secteur culturel est actuellement sous-développé mais que le soutien, le financement et les mesures émanant de divers acteurs sont non seulement à même de favoriser le développement d’un secteur culturel dynamique mais aussi de contribuer à grande échelle à la création d’emplois et à la génération de revenus au Zimbabwe.

Position: 
Bottom Left
Titre de la section: 
Principales activités :
Brève description: 
  • Ce projet a commencé par la définition des activités économiques jugées pertinentes aux fins de l’enquête. Il a créé ensuite une équipe d’enquête comprenant des professionnels des industries culturelles, des économistes et des statisticiens dotés de l’expérience et des compétences requises. L’équipe a bénéficié des ateliers de développement des capacités dirigés par le Fonds culturel, qui ont activement participé à la préparation de l’enquête.
  • Cette étape a été suivie par une phase de collecte des données existantes avant de lancer l’enquête proprement dite, en particulier les données sur les industries culturelles de la capitale, Harare, et de la région avoisinante. Les données ont été ensuite traitées de façon à mesurer et comprendre l’apport des industries culturelles à l’économie du pays, en estimant leur part du PIB national, leur part de l’emploi national ainsi que les revenus générés au niveau international. Les segments de l’industrie culturelle qui sont particulièrement pertinents pour le Zimbabwe ont été identifiés, en analysant la structure du marché correspondant, la chaîne de valeur, l’évolution de l’offre et de la demande, l’emploi, le financement, le cadre des politiques et le soutien des secteurs public et civil.
  • Les résultats de l’enquête seront analysés et présentés dans un rapport qui sera diffusé sous forme imprimée et électronique auprès des acteurs clés des secteurs public et privé et de la société civile, afin de stimuler la poursuite de la discussion, du travail de recherche et de l’action en ce domaine.
Position: 
Bottom Right
Style: 
highlighted
Organization: 
Culture Fund of Zimbabwe Trust
Family name: 
Kephas Chilongo
Given name: 
Green
Position: 
Executive director
Year of application: 
2011