Le Costa Rica, le Mexique et l’Ouganda conçoivent des mesures pour stimuler leurs industries créatives grâce au soutien de l’UE et de l’UNESCO

Le Comité de pilotage UE/UNESCO a approuvé les candidatures du Costa Rica, du Mexique et de l’Ouganda, qui rejoignent ainsi la Géorgie, le Gabon, le Soudan du Sud et le Zimbabwe parmi les bénéficiaires du projet UE/UNESCO qui soutient le renforcement des secteurs créatifs des pays en développement.

Les industries culturelles et créatives (ICC) sont des moteurs clés de la création d’emplois et une source importante de génération de revenus. Pour que les ICC puissent se développer pleinement, les politiques et les législations visant à réglementer les échanges, la fiscalité, le droit d’auteur et l’accès au financement sont essentielles. Les pays partenaires du projet se sont engagés à renforcer les systèmes gouvernementaux de soutien aux secteurs créatifs, guidés par les besoins sur le terrain et l’esprit de partenariat, notamment sous la forme d’une coopération Sud-Sud.

Costa Rica : Optimiser le financement public pour la compétitivité du secteur de la musique

Le secteur de la musique costaricain représente plus de 0,1% du PIB national et a le potentiel de soutenir la croissance économique et le développement durable du pays si des politiques publiques adéquates sont développées pour le soutenir. Grâce à l’élaboration participative de politiques promue par l’UNESCO et la consultation d’un large éventail de parties prenantes, le Costa Rica est sur le point d’élaborer une mesure visant à optimiser l’utilisation des fonds publics afin d’élargir les marchés du secteur de la musique et d’améliorer sa compétitivité. Ainsi, un meilleur environnement commercial sera généré pour les musiciens aux niveaux national et international, l’écosystème du secteur de la musique sera renforcé et des compétences et connaissances pratiques seront développées parmi les acteurs du secteur de la musique.

Mexique : Conception de politiques pour les radios autochtones et communautaires

Au Mexique, la radio représente un mode d’expression culturelle important et les médias autochtones sont un puissant moyen de promouvoir les langues, les identités et les histoires autochtones. Ainsi, les stations de radio sont naturellement devenues une plate-forme pour unir les communautés autochtones et célébrer leurs expressions culturelles. Grâce à ce projet UE/UNESCO, le Mexique élaborera une politique visant à simplifier l’octroi de licences aux radios autochtones et communautaires. Un nouveau cadre réglementaire visant à incorporer le contenu autochtone dans les médias commerciaux et publics sera également conçu, afin de largement diffuser et promouvoir les différentes expressions culturelles du pays au niveau national.

Ouganda : Créer des incitations fiscales pour soutenir le contenu local et la professionnalisation du secteur cinématographique

En Ouganda, les industries culturelles et créatives, y compris l’industrie cinématographique, opèrent dans un environnement informel et fragmenté, ce qui constitue un obstacle empêchant les acteurs créatifs d’atteindre leur plein potentiel. Les jeunes professionnels, qui représentent la plus grande part des travailleurs du secteur cinématographique, sont les plus affectés.

L’Ouganda va donc élaborer une mesure visant à fournir des incitations fiscales au secteur cinématographique ainsi qu’à encourager la formation d’associations professionnelles dans le secteur du cinéma afin de soutenir le développement et la professionnalisation du contenu local.

Appel continu pour une assistance à la demande

Le projet UE/UNESCO met à disposition une expertise à la demande en matière de gouvernance culturelle et d’apprentissage entre pairs. Le projet dure entre 18 et 24 mois, et permet d’établir des fondations solides pour le développement d’ICC dynamiques dans les pays sélectionnés. L’appel à candidatures, lancé en décembre 2018, sera clôturé une fois que douze pays, ou davantage si des fonds sont disponibles, seront sélectionnés. Un certain nombre de pays préparent actuellement leurs candidatures.

La prochaine date limite de soumission est fixé au 16 décembre 2019.

Pour postuler au projet UE/UNESCO, veuillez visiter la page de l’appel à candidatures.