Croatie: le FIDC soutient la gouvernance culturelle locale à Duvrobnik

Construire une plateforme de dialogue entre les ONG et les autorités publiques, tel était l’un des objectifs majeurs de la Kultura Nova Foundation, à travers son projet « Approche de gouvernance participative des institutions culturelles » financé par le Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) en 2016. A la suite de ce projet, la Kultura Nova Foundation a publié un manuel sur les bonnes pratiques en matière de gouvernance participative intitulé « Do it together ». Ce manuel présente des études de cas de sept villes croates à savoir Zagreb, Spilt, Pula, Rijeka, Karlovac, Cakovec et Dubrovnik. Publié en 800 exemplaires, il est disponible en croate et en anglais.

Bonne pratique de gouvernance participative

La ville de Dubrovnik est l’un des joyaux du patrimoine mondial. La gestion de ce site d’exception a nécessité de nouvelles approches entre les autorités et les ONG œuvrant dans l’art et la culture. Ce fut le cas s’agissant du complexe culturel de Lazareti.

« Différentes ONG de l’art et de la culture sont établies au sein du complexe de Lazareti, dont certaines ont des contrats d’occupation datant des années 90, même si le site appartient à la municipalité de Dubrovnik. Au cours des dernières années, la gestion et la gouvernance de cet établissement a créé certaines tensions entre la municipalité et les ONGs. » explique Ana Hilje, du Département de la Culture et du Patrimoine au sein de la Ville de Dubrovnik, avant de continuer : « Grâce à la collaboration de Kultura Nova Foundation, nous avons, d’une part, réussi à rétablir le dialogue entre toutes les parties et, d’autre part, à trouver un consensus au niveau de la gouvernance du complexe de Lazareti. »

Un des objectifs du projet financé par le FIDC étant de renforcer les structures organisationnelles, l’approche proposée par Kultura Nova Foundation a permis d’améliorer la gouvernance au sein des institutions et de favoriser une meilleure collaboration entre la société civile et les autorités. Le projet « Approche de gouvernance participative des institutions culturelles » s’est fait en différentes étapes : analyse des bonnes pratiques en Europe, partage d’expériences à travers des formations et des conférences et mise en application dans un contexte local. Une enquête a ainsi été menée auprès de 35 pays afin de recueillir des informations sur les différents modes de gouvernance participative.

Les 22 au 24 Novembre 2017, une conférence internationale sur la gouvernance participative et les politiques culturelles, a réuni plusieurs pays, parmi lesquels l’Allemagne, l’Italie, la Belgique ou l’Afrique du Sud.

Un an après cette conférence, Ana Hilje confirme l’apport de ce genre de manifestation : « Les experts présents à cette conférence nous ont aidé à sortir de notre cocon et à construire une plateforme de dialogue entre les ONG et les autorités publiques. A travers les exemples présentés lors de cette conférence organisée par Kultura Nova Foundation, 3 modèles de gouvernance avaient été proposés pour la ville de Dubrovnik. Et aujourd’hui, le complexe est géré par une organisation publique qui en assure aussi le maintien technique. La communication avec les ONG qui utilisent les locaux de Lazareti est beaucoup plus facile. »

Déconstruire le schéma hiérarchique entre autorité et société civile

Mais si l’approche participative semble aujourd’hui acquise, les débuts ne furent pas évidents pour la Kultura Nova Foundation. « Les ONG et les autorités publiques n’ont pas forcément les mêmes attentes lorsque l’on parle d’art et de centre culturel. D’un côté, les autorités étaient plus focalisées sur l’infrastructure et les ONG ne voulaient pas d’une approche hiérarchique habituelle. Il a fallu donc déconstruire ce schéma et établir un climat de confiance, inexistant auparavant, entre les parties. Un travail de longue haleine mais qui a fini par porter ses fruits. » raconte Dea Vidovic, directrice de la Kultura Nova Foundation.

Aujourd’hui, forte de cette expérience financée par le FIDC, la Kultura Nova Foundation entend continuer sur cette même lancée et envisage la possibilité d’une seconde conférence. Pour l’heure, la cartographie des modèles de gouvernance participative est disponible en ligne et le manuel en version anglaise est téléchargeable sur le site de la Kultura Nova Foundation.