L’UE et l’UNESCO soutiennent l’élaboration d’une politique en matière de droit d’auteur au Soudan du Sud

Le Soudan du Sud a été sélectionné comme pays bénéficiaire du nouveau programme financé par l’Union européenne intitulé « Banque d’expertise UE/UNESCO sur la gouvernance de la culture dans les pays en développement », qui fournira une expertise et un soutien en matière d’apprentissage entre pairs pour la conception d’une politique nationale du droit d’auteur et le renforcement des capacités nationales en matière de gouvernance culturelle durable au Soudan du Sud.

Suite à l’approbation d’une proposition de projet du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, le Soudan du Sud a été sélectionné pour bénéficier du programme UE/UNESCO soutenant de nouveaux cadres réglementaires pour renforcer les industries culturelles et créatives et promouvoir la coopération Sud-Sud. Le projet, d’une durée de 24 mois, s’achèvera en 2021 et vise à soutenir la conception d’une politique nationale du droit d’auteur et à renforcer les capacités nationales pour des systèmes durables de gouvernance de la culture au Soudan du Sud.

Les activités incluront la formation et le développement des capacités des autorités nationales et des parties prenantes afin d’établir un système viable de gouvernance culturelle par le biais de réunions de coordination, de réunions de consultation multipartites et de missions d’experts pour élaborer des cadres juridiques régissant les industries culturelles et créatives du pays.

Avec ce projet, le Soudan du Sud bénéficiera de l’aide d’un expert international de la Banque d’expertise UE/UNESCO et d’un soutien à l’apprentissage entre pairs, en collaboration avec un expert national, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, ainsi que des acteurs nationaux et des praticiens des industries culturelles et créatives (ICC).

« Le Soudan du Sud dispose d’un potentiel considérable pour développer ses industries culturelles et créatives, qui vont des arts et de l’artisanat au design, en passant par le divertissement, le livre et les médias, ce qui peut permettre à la population de s’approprier de son propre développement et de stimuler l’innovation comme moteur d’une croissance inclusive et durable », a déclaré M. Becu Morita, responsable national de la culture au Bureau de l’UNESCO à Juba. « Si nous parvenons à bien soutenir les industries culturelles et créatives, elles peuvent se convertir en une source de transformation économique, de progrès socio-économique, de création d’emplois et d’innovation tout en contribuant à l’inclusion sociale et au développement humain durable », a-t-il ajouté.

À la suite de la ratification par le Soudan du Sud de la Convention de 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, les autorités nationales accordent une importance prioritaire à la mise en place d’une stratégie nationale forte en matière de droit d’auteur afin de saisir les opportunités et les défis liés aux industries culturelles et créatives diverses et croissantes du Soudan du Sud, et pour veiller à ce que les créateurs disposent d’un cadre juridique adéquat pour protéger leurs droits et obtenir une rémunération équitable.