L’UNESCO lance une enquête mondiale sur le rôle de la société civile dans la mise en œuvre de la Convention de 2005

L’organisme BOP Consulting travaille avec l'UNESCO à la collecte d'informations et de données pour l'édition 2017 du Rapport mondial de l'UNESCO sur le rôle de la société civile dans la promotion et mise en œuvre de la Convention de 2005 de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Ce rapport mondial vise à identifier, dans dix domaines, les principaux progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Convention et à explorer les difficultés et les défis rencontrés par les Parties et les différents acteurs concernés dans la mise en œuvre de la Convention depuis sa ratification. La question du « partenariat avec la société civile » est l'un de ces dix domaines.

L’enquête vise déterminer dans quelle mesure les acteurs de la société civile connaissent la Convention de 2005 et dans quelle mesure ils sont (ou ont été) consulté dans le processus de sa promotion et de sa mise en œuvre. De manière plus générale, l’enquête rassemble des réflexions et perspectives sur la façon dont les politiques culturelles sont créées et mises en œuvre autour du monde pays et le rôle de la société civile dans ce processus.

L'enquête est menée en ligne, de façon sécurisée et indépendante, par l'organisme de recherche BOP Consulting. Les réponses seront anonymes et confidentielles, et les résultats agrégés ne seront présentés qu'au niveau des pays. L'enquête devrait prendre environ 10 minutes à remplir et peut être consultée via ce lien

Nous vous serions très reconnaissant si vous pouviez partager cette enquête en ligne avec d'autres organismes disposés à répondre ou à le disséminer à travers des bulletins d’informations ou autres forums appropriés. Les réponses seront acceptées jusqu'à la fin du mois de mars 2017.

Si vous avez des questions ou souhaitez soumettre vos réponses dans un autre format, veuillez contacter Yvonne Lo, responsable de projet : Yvonne@bop.co.uk

Le Rapport mondial sur la mise en œuvre de la Convention de 2005 est financé par le gouvernement suédois, dans le cadre du projet « Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles ».