L'UNESCO travaille avec de multiples parties prenantes en Éthiopie pour mettre en œuvre la politique cinématographique éthiopienne

Le 30 novembre 2022, le Bureau de liaison de l'UNESCO à Addis-Abeba en partenariat avec le ministère de la Culture et des Sports d'Éthiopie, a organisé un atelier virtuel pour engager des parties prenantes dans la conception du cadre structurel et institutionnel de  l'Ethiopian Film Institution (institution cinématographique éthiopienne), un projet historique actuellement en cours de développent.  

Cet atelier a été organisé dans le cadre du programme « UE/UNESCO Banque d’expertise pour la gouvernance de la culture dans pays en voies de développement : Appui aux nouveaux cadres réglementaires visant à renforcer les industries culturelles et créatives et la promotion de la coopération Sud-Sud » et donna l'occasion au groupe de travail national éthiopien de faire le point sur les progrès et de présenter les défis et les leçons apprises jusqu'à présent dans la création d'une institution cinématographique nationale.

Dr Yumiko Yokozeki, Directrice du Bureau de liaison de l'UNESCO à Addis-Abeba pour la Commission de l'Union africaine et l'Autorité éthiopienne des communications (ECA) et Représentante en Éthiopie, a souhaité la bienvenue à tous les participants et a déclaré que ce projet clé permettra à l'industrie cinématographique éthiopienne de jouer un rôle central dans la promotion de la diversité culturelle du pays. M. Kejela Merdasa, ministre éthiopien de la Culture et des Sports, a réitéré ce message, ajoutant que la politique cinématographique éthiopienne avait été approuvée par le Conseil des ministres en 2017 et a souligné l'importance de l'industrie cinématographique pour le développement socio-économique, la création d'emplois, ainsi que la promotion de la culture éthiopienne dans le monde.

M. Tadious Odissu, expert national du cinéma éthiopien, a souligné que l'atelier contribuerait à mettre en évidence la manière dont la politique cinématographique éthiopienne peut être mise en œuvre par le biais d'un processus participatif, garantissant que toutes les expertises et opinions sont prises en compte. À cette fin, des réunions virtuelles régulières sont en cours depuis le 9 février 2021 afin de consulter des représentants du ministère éthiopien de la Culture et du Tourisme, le personnel du siège de l'UNESCO, le bureau de liaison de l'UNESCO à Addis-Abeba et des experts internationaux et nationaux, afin de concevoir un cadre avec des indicateurs de performance concrets et mesurables, qui servira ultérieurement de base pour le suivi et l'évaluation de la mise en œuvre du projet. L'atelier a également servi à sensibiliser les professionnels du cinéma et de l'audiovisuel à la politique cinématographique éthiopienne et à leur rôle dans la mise en œuvre de cette politique, engageant divers participants à contribuer à la constitution de l'Institut cinématographique éthiopien pendant le processus de conception.