Madagascar prépare son premier Rapport Quadriennal sur la mise en œuvre de la Convention de 2005

L'UNESCO a organisé un atelier d'échanges sur l’élaboration du rapport quadriennal de Madagascar sur la mise en œuvre de la Convention UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles les 14 et 15 avril 2016, au Centre Culturel malgache (IKM) à Antananarivo.

Madagascar est parmi les premiers pays africains à avoir ratifié en 2006 la Convention UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Cependant, le pays n’a pas encore soumis son rapport quadriennal sur la mise en œuvre de cette Convention, selon les obligations de tous les Etats Parties.

Grace à l'appui de l’Antenne de l'UNESCO à Antananarivo, le gouvernement malgache prépare actuellement son premier rapport quadriennal qui sera soumis à l'UNESCO en juin 2016. L'UNESCO a mobilisé le soutien d'une experte nationale de la Banque d’experts sur la Convention 2005, Mme Tojo Rakotomalala, pour diriger les travaux préparatoires et encadrer l'équipe nationale chargée de la préparation du rapport au cours de cet atelier.

Lors de son discours d’ouverture, le Secrétaire Général du Ministère de la Culture et de l’Artisanat, M Eugène Rabetokotany a souligné que « le Ministère ne ménagera pas ses efforts pour finaliser le rapport et le soumettre cette année. » Il a également exprimé la reconnaissance du Ministère envers l’UNESCO pour son précieux appui.

L'objectif principal de l'atelier était de mieux faire connaître la Convention de 2005 aux différents acteurs culturels et les initier à la méthodologie d’élaboration du Rapport Quadriennal.

Durant ces deux jours, une vingtaine de participants de l’administration et de la société civile se sont échangés sur leurs réalisations culturelles respectives. Les travaux de commissions ont abouti à la collecte d’une grande quantité de données et statistiques sur les industries culturelles relatives au cinéma, théâtre, artisanat d’art, livres, musique, arts plastiques, etc.

Les participants ont également partagé les défis auxquels ils sont confrontés et ont essayé de trouver ensemble des solutions pour améliorer la mise en œuvre de la Convention de 2005 dans le pays.

A la fin de l’atelier, un plan de travail détaillé pour finaliser le rapport pour le mois de juin a été validé par l’équipe nationale. Le représentant des participants a remercié et a félicité le Ministère de la Culture et de l’Artisanat ainsi que l’UNESCO pour avoir organisé cet atelier. Il a également souligné que les participants étaient très contents de cette plateforme d’échanges qui est très important pour l’élaboration du rapport quadriennal et qu’ils étaient encore prêts à collaborer pour la suite de cette activité.

Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO