ResiliArt: Les artistes et la créativité au-delà de la crise

Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin de culture.

La culture nous rend résilients et nous donne de l'espoir. Elle nous rappelle que nous ne sommes pas seuls. Nous avons besoin d'un effort multilatéral et global pour soutenir les artistes et garantir l'accès à la culture pour tous.

La crise sanitaire provoquée par le COVID-19 a plongé l'économie mondiale dans une récession, coûtant 1 000 milliards de dollars US à l'économie mondiale en 2020 (CNUCED) et entre 860 et 3 400 milliards de dollars US en revenus du travail (OIT). Alors que des milliards de personnes dans le monde se tournent vers la culture comme source de réconfort et de connectivité, l'impact de COVID-19 n'a pas épargné le secteur de la culture. Plus de 80 % des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO sont fermés, ce qui menace les moyens de subsistance des communautés locales et des professionnels de la culture. Les institutions et installations culturelles, notamment les musées, les théâtres et les cinémas, perdent chaque jour des millions de dollars de revenus, et beaucoup ont dû licencier leur personnel. Les artistes du monde entier, dont la plupart travaillaient déjà à temps partiel, de manière informelle ou dans le cadre de contrats précaires, ont du mal à joindre les deux bouts. Aujourd'hui, nous traversons une situation d'urgence culturelle.

C’est pourquoi l’UNESCO lance un mouvement global: ResiliArt.

ResiliArt met en lumière l'état actuel des industries créatives en temps de crise grâce à des discussions mondiales de haut niveau avec des professionnels clés de l'industrie. Le mouvement recueille également les expériences et les voix de la résilience des artistes - établis et émergents - sur les médias sociaux. Ensemble, ces deux axes sensibilisent à l'ampleur de l’impact de COVID-19 sur le secteur.

Les professionnels de la culture sont encouragés à joindre le mouvement et à reproduire les débats ResiliArt dans leurs régions respectives et dans leurs domaines d’expertise en suivant les lignes directrices accessibles au public. Les ravages causés à l'ensemble de la chaîne de valeur de la culture auront un impact durable sur l'économie créative ; le mouvement ResiliArt vise à faire en sorte que les conversations, le partage des données et les efforts de sensibilisation se poursuivent bien après la fin de la pandémie.

Le débat inaugural aura lieu le 15 avril 2020, Journée mondiale de l'art, en partenariat avec la CISAC. Le débat réunira Ernesto OTTONE R. (Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la culture), Jean Michel JARRE (Compositeur et interprète de musique électronique, Président de la CISAC et Ambassadeur de Bonne Volonté de l’UNESCO), Yasmina KHADRA (écrivain), Deeyah KHAN (Musicienne, réalisatrice de documentaires, Ambassadrice de Bonne Volonté de l’UNESCO), Angélique KIDJO (Auteure-compositrice, interprète, Vice-Présidente de la CISAC, Ambassadrice Internationale de l’UNICEF), Luis PUENZO (Réalisateur, scénariste, Vice-Président de l’INCAA), et Nina OBULJEN-KORŽINEK (Ministre de la culture de la Croatie, violoniste).

 

Joignez-vous à nous !

15 avril 2020, 14.00-16.00 CET - Débat ResiliArt avec des artistes

Lien pour assister au débat virtuel: unesco.org/resiliart-debate

#PartagezLaCulture

 


Pour toute question ou demande de renseignements concernant le mouvement ResiliArt, veuillez contacter l’UNESCO à l’adresse suivante: resiliart@unesco.org

Pour plus d'information sur la CISAC, veuillez contacter communications@cisac.org ou visitez www.cisac.org

Documents Généraux

Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO