Le Salvador: la créativité est en hausse

L'UNESCO et le ministère de la Culture du Salvador ont lancé le Rapport mondiale 2018 Re|Penser les politiques culturelles à San Salvador le 24 juillet au musée national d'anthropologie. L'événement, rassemblant des représentants du gouvernement et de la société civile, a mis en valeur le potentiel économique des industries culturelles et créatives (ICC) au niveau national et international.

Les CCI progressent au Salvador. Dans le cadre du plan stratégique national 2030, le ministère de l’Economie (MINEC) a décidé de placer ce pays parmi les cinq premiers producteurs de contenu créatif dans la région recouvrant l’Amérique latine et les Caraïbes et a créé le prix PIXELS pour soutenir le cinéma, les films d’animation et les secteurs du jeux vidéo. Le ministère de la Culture (récemment créé en avril 2018) travaillera à la mise en place d'un environnement institutionnel et législatif durable pour les ICC.

Dans le monde entier, les ICC génèrent des revenus annuels de 2,250 milliards de dollars et des exportations mondiales de plus de 250 milliards de dollars. En Amérique latine et aux Caraïbes, investir dans l’économie créative n’est pas perçu seulement comme une occasion de s’éloigner du caractère volatil d’une économie dépendante des produits de base, mais aussi bel et bien comme un outil essentiel au service de l’inclusion sociale et de l’engagement des jeunes.

Étapes prometteuses

A l'ouverture de l'événement de lancement, H.E. Silvia Elena Regalado, la ministre de la Culture, a souligné la récente adoption d'une loi sur les arts et la culture et le travail entrepris par le ministère pour promouvoir l'éducation artistique et pour collecter pour la toute première fois des statistiques. Il a par ailleurs félicité l'UNESCO pour ses efforts, déclarant que :

« Les outils de partage d'informations tels que le Rapport mondial sont essentiels afin de tirer des enseignements des pratiques et des politiques innovantes dans le monde qui placent la culture au cœur du développement durable »

Parallèlement à la cérémonie, l’UNESCO a organisé un atelier de deux jours sur la collecte de données et sur la mise en place d’indicateurs pour appuyer le processus de présentation des rapports périodiques du Salvador. L’atelier dirigé par M. Héctor Schargorodsky, membre de la Banque d’experts de la Convention de 2005, a réuni l’équipe nationale chargée d’élaborer le rapport périodique.

« Il est important que les Parties remettent leurs rapports périodiques pour les intégrer dans les futurs rapports mondiaux qui éclaircissent sur l'état actuel et sur les principales tendances des politiques culturelles dans le monde », a expliqué M. Mathieu Dormaels, représentant du Bureau de l'UNESCO à San José.

Tous les quatre ans, les pays qui ont ratifié la Convention de 2005 pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles s'engagent à présenter un rapport sur la manière dont la Convention a été mise en œuvre au niveau national. Le premier rapport périodique quadriennal du Salvador sera présenté publiquement en novembre 2018.