Séminaire de haut niveau: Résultats du Projet UNESCO/UE de Banque d’expertise

Inclusion de la culture dans les programmes de développement
Opportunités et défis pour la diversité des expressions culturelles 

 

À l’occasion du 10ème Anniversaire de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, l’UNESCO et la Commission européenne ont organisé le 5 juin 2015, au Palais des Beaux-arts – BOZAR, Bruxelles, un séminaire de haut niveau en deux temps.

Des experts de la Banque d’expertise UNESCO/UE et des représentants de pays bénéficiaires ayant reçu une assistance technique pour mettre en œuvre la Convention de 2005 ont d’abord partagé leur expérience des missions, afin de mesurer les résultats et l’impact du projet sur les systèmes de gouvernance de la culture et sur le renforcement des capacités humaines et institutionnelles dans le domaine des politiques publiques pour les industries culturelles et créatives.

Le séminaire a ensuite été suivi d’un panel de haut niveau sur la Culture et le Développement, avec Mme Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO et M. Neven Mimica, Commissaire européen pour la coopération internationale et le développement.

Les résultats concrets du projet ont été présentés afin d'illustrer son impact sur la création de nouveaux cadres politiques stratégiques, en plus du renforcement des capacités des autorités publiques et des professionnels de la culture. Les exemples sont nombreux : la Politique culturelle nationale du Cambodge, le Livre blanc sur les arts et la culture de Maurice et la Stratégie nationale en faveur des industries créatives du Viet Nam, entre autres. Pour plus d’information : https://fr.unesco.org/creativity/capacity-building/programmes/gouvernance-de-culture
 
De nombreuses politiques et stratégies se sont accompagnées de la création de nouvelles agences, de nouveaux programmes d'investissement, comme l'Agence des Seychelles pour les industries créatives, et d'organisations professionnelles, comme la Coalition pour l’industrie culturelle du Malawi (dont l'adoption d'un plan d'action en six points pour renforcer la position des entrepreneures culturelles).
 
Plusieurs défis de l'assistance technique ont été relevés : par exemple la rotation élevée des fonctionnaires de la culture, le manque d'organisations professionnelles dans certains secteurs fondamentaux des industries culturelles, le manque d'expérience et de confiance réciproque entre les acteurs gouvernementaux et la société civile.
 
 
Vidéo
  • Bientôt disponible
 
Discours
 
Documents de la réunion :