Soudan du Sud : un examen de la politique culturelle

L'UNESCO a soutenu le Ministère de la culture, de la jeunesse et des sports pour organiser un examen national de sa politique culturelle le 7 juin 2018 dans le but de promouvoir la diversité des expressions culturelles à travers des politiques et mesures favorisant la créativité, le dialogue interculturel et la cohésion sociale pour une coexistence pacifique entre les diverses communautés ethniques du Soudan du Sud.

Le 7 juin 2018, l'UNESCO et le Ministère de la culture, de la jeunesse et des sports ont organisé un atelier d'une journée au Bureau de l'UNESCO à Juba pour élaborer des mesures et instruments nationaux afin d’orienter et promouvoir auprès des sud-soudanais les opportunités leur permettant d’expérimenter la culture, de participer et de développer leurs capacités artistiques pour un renouveau artistique de qualité. L'atelier était dirigé par un expert de l'UNESCO, M. Stephen Chifunyise et a engagé les participants dans des discussions autour des modalités de développement d’une politique culturelle nationale de protection et promotion des diverses industries culturelles et créatives du Soudan du Sud, favorisant les échanges interculturels et la coopération internationale.
L'atelier a été suivi d'une formation de deux jours, du 8 au 9 juin, adressée aux acteurs locaux sur la manière d'élaborer des propositions de projets et de solliciter un financement auprès du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) de l'UNESCO, sous la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, qui a été ratifiée par le Soudan du Sud en 2016.

Après le lancement du Rapport mondial 2018 de l'UNESCO: Re|penser les politiques culturelles, l'UNESCO utilise les leçons apprises et les recommandations du rapport pour soutenir les efforts des autorités nationales dans la révision de leur politique culturelle et renforcer leurs capacités à mettre en œuvre efficacement la Convention de l'UNESCO de 2005.

L'atelier d’examen et de renforcement des capacités a rassemblé des autorités nationales du Ministère de la culture, de la jeunesse et des sports, de l'Assemblée législative nationale de transition, les points focaux nationaux des conventions de l'UNESCO, les ONG, fondations, praticiens des industries créatives, artistes, jeunes cinéastes, et activistes culturels. Les ateliers ont été financés et organisés par le Bureau de l'UNESCO à Juba, en étroite collaboration avec le Ministère de l'information, de la culture, de la jeunesse et des sports du Soudan du Sud.

La révision de la politique culturelle du Soudan du Sud se concentre sur l'inclusion des principes directeurs des trois conventions de l'UNESCO ratifiées par la République du Soudan du Sud en 2016 concernant le patrimoine mondial, le patrimoine culturel immatériel et la diversité culturelle.

"La finalisation de la politique culturelle nationale sera un pas en avant dans le soutien des systèmes de gouvernance pour la culture, la création, la production, la distribution et l'accès à une diversité de biens et services culturels", a déclaré M. Chifunyise, ajoutant que "la politique culturelle du Soudan du Sud peut également contribuer à promouvoir la mobilité des artistes et des professionnels de la culture dans les industries culturelles et créatives".

Intégrer la culture dans les cadres de développement du Soudan du Sud aidera le pays à atteindre les Objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 et à garantir les droits de l'homme et la liberté fondamentale d'expression, d'information et de communication, ainsi qu’à promouvoir l'égalité des sexes afin de renforcer les contributions des femmes à l’économie créative.

"L'UNESCO est convaincue que le processus participatif d'examen des politiques culturelles offre aux sud-soudanais l'occasion de se prononcer sur les politiques et les mesures qu'ils souhaitent pour soutenir la richesse des diverses expressions culturelles du peuple sud-soudanais", a déclaré M. Sardar Umar Alam, Chef du Bureau de l'UNESCO à Juba.

Liens

Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO