UNESCO célèbre les femmes dans le secteur créatif

L’UNESCO, le British Council (« le conseil britannique ») et Make it Matter ont organisé un évènement pour célébrer la contribution des femmes au secteur créatif à l’occasion de la journée mondiale de l’art (15 avril 2021). L’évènement était une occasion pour plus de 70 professionnels créatifs et culturels de se réunir en vue de promouvoir les industries culturelles et créatives en Tanzanie. « Le secteur créatif présente un grand potentiel pour nourrir le développement inclusif et durable » a déclaré l’honorable Innocent Bashungwa, Ministre de l’information, de la culture, des arts et des sports.

« Le British Council s’engage à poursuivre son travail avec nos partenaires pour appuyer l’économie créative en Tanzanie, et à s’assurer que nous fournissons une plateforme inclusive pour une variété des voix, plus spécifiquement pour des femmes, des jeunes et des personnes handicapées. ». 
- Ms. Catherine Sinclair-Jones, Directrice du British Council Tanzanie

Lors de la table ronde sur la question du rôle catalytique des femmes dans la transformation du secteur créatif, les réalisations et défis auxquels les femmes font face dans leurs initiatives dans l’économie créative ont été mis en avant. Les défis soulevés, entre autres, étaient le manque de compétence en gestion d’entreprise afin d’assurer la durabilité de celle-ci, l’absence de modèles adéquats, l’absence du soutien parental comparé aux contreparties masculines, le revenu et les taxes, ainsi que la transition aux technologies digitales. La Convention de 2005 de l’UNESCO pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles a récemment publié une feuille de route ouverte avec les recommandations pour soutenir la transition des artistes dans l’environnement digital.

« l’UNESCO s’engage à amplifier la contribution de la culture à l’économie créative mondiale et au développement durable au long de l’année 2021 et au-delà. Nos activités pour la promotion de l’économie créative sont fondées sur la conviction de la transformation numérique et la rémunération équitable, les droit économiques et sociaux des artistes et des professionnels de la culture, ainsi que par des partenariats inter institutionnels et des projets participatifs. » - Nancy Mwaisaka, UNESCO Chargée du programme Culture

Il est urgent d’aborder les questions de protection sociale, d’accès au marché, de la visibilité des artistes et de leurs œuvres au niveau local et mondial. La professionnalisation du statut des artistes et la définition de leurs conditions de travail sont essentielles pour réaffirmer la liberté d’expression artistique. L’UNESCO a souligné la nécessité de promouvoir l’égalité des sexes dans le secteur de la culture et de la création. Cette année, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, l’UNESCO a publié une édition spéciale du rapport sur l’état de l’égalité des genres dans les secteurs culturels et créatifs, afin de souligner les conséquences des inégalités entre les sexes sur la promotion de la diversité des expressions culturelles.

« Joignons nos efforts pour l’émancipation des femmes dans le secteur de la création. The Arts and Culture Development Trust Fund (Le Fond fiduciaire pour le développement des arts et de la culture) a été créé afin de soutenir les artistes et de renforcer leurs capacités pour qu’ils puissent appuyer le développement de l’économie créative en Tanzanie. Le gouvernement s’engage à coopérer avec les partenaires de développement afin d’assurer une transformation positive des industries culturelles et créatives.» - l’honorable Innocent Bushungwa - Ministre de l’information, de la culture, des arts et des sports.

La Journée mondiale de l’art a comme objectif de promouvoir le développement, la diffusion et le plaisir de l’art. La journée donne aussi l’occasion de mettre en avant l’éducation artistique dans les écoles, car la culture peut ouvrir la voie à une éducation inclusive et équitable. L’UNESCO s’engage à soutenir les environnements où les artistes et la liberté artistique sont promus et protégés. L’année 2021 a été déclarée Année internationale de l’économie créative pour le développement durable lors de la 74e Assemblée générale des Nations unies, et l’Union africaine a déclaré l’année 2021 « Arts, culture et patrimoine » : leviers pour construire l’Afrique que nous voulons ». Pour qu’une économie créative véritablement inclusive et prospère prenne forme, nous devrions intensifier nos efforts pour promouvoir l’égalité des sexes dans ce secteur.

ODD
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO