Coopération menée par le Québec au sein d'organisations internationales

Canada (Quebec)
When
2016
Who
UNESCO : MCC, MRIF, CALQ, et SODEC
OIF et AUF : MRIF
Objectifs clefs de la mesure:

Sur le plan multilatéral, le gouvernement du Québec contribue au renforcement de la collaboration internationale principalement au sein de deux organisations internationales, soit l'UNESCO et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Au sein de ces organisations, le gouvernement du Québec appuie les initiatives et privilégie les enjeux qu'il considère prioritaires au regard de la Politique internationale du Québec, laquelle vise notamment à renforcer la capacité d'action et d'influence de I'Ëtat québécois, à promouvoir l'identité et la culture du Québec et à contribuer à l'effort global de solidarité internationale.

Périmètre de la mesure:
International
Nature de la mesure:
financial
Principale caractéristique de la mesure:

Organisation internationale de la Francophonie

Le gouvernement du Québec est membre de plein droit de I'OIF qui regroupe 75 Ëtats et gouvernements (56 membres et 19 observateurs). Cinquième bailleur de fonds de l'Organisation, il soutient activement la réalisation de sa programmation. Les différents programmes en culture de I'OIF permettent de soutenir la
production, la distribution et la diffusion dans des domaines tels que les arts de la scène, les arts visuels, les métiers d'art, les arts numériques, les médias, multimédias et arts médiatiques, la littérature et la musique.

Le gouvernement du Québec appuie également les actions que mène l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) dans le cadre de sa programmation culturelle 2014-2017. Opérateur de la Francophonie, I'AUF rassemble des institutions d'enseignement supérieur et de recherche des cinq continents utilisant le français comme langue d'enseignement et de recherche. Elle compte 812 établissements membres dans 104 pays et représente à ce titre l'une des plus grandes associations d'universités au monde.

UNESCO

Le gouvernement du Québec contribue également au renforcement de la collaboration internationale au sein de l'UNESCO en favorisant, par sa contribution au Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC), l'émergence de secteurs culturels dynamiques dans les pays en développement. Il encourage, aux côtés des
autres contributeurs, la réalisation de projets ayant pour but :

  • l'élaboration de politiques et de stratégies ayant un impact direct sur la création, la production et la distribution d'expressions culturelles diverses, et l'accès à celles-ci;
  • le renforcement des infrastructures institutionnelles jugées nécessaires pour soutenir des industries culturelles viables à l'échelle locale et régionale.

En 2015, la contribution du gouvernement du Québec a été versée par le ministère de la Culture et des Communications (MCC), le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MIRF), le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

Le gouvernement du Québec, en soutenant les mesures dans le cadre des programmes de I'OIF et du FlOC de l'UNESCO, vise à répondre aux objectifs suivants:

Organisation internationale de la Francophonie

  • Valoriser et promouvoir la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.
  • Accompagner les États dans l'élaboration et la révision de leur politique culturelle.
  • Appuyer la structuration des filières d'industries culturelles.
  • Soutenir la circulation des artistes grâce, notamment, au Fonds de soutien à la circulation des artistes.
  • Soutenir la diffusion et la mise en marché des productions culturelles du Sud.
  • Appuyer la production, la promotion et la mise en marché des oeuvres audiovisuelles des pays du Sud.

UNESCO

  • Répondre aux besoins et aux priorités des pays où les projets sont exécutés.
  • Contribuer à l'obtention de résultats concrets, mesurables, réalistes et durables.
  • Avoir un impact potentiel structurel conduisant à l'émergence d'un secteur culturel dynamique.
  • Encourager la coopération Sud-Sud et Nord-Sud-Sud.
Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

OIF

Le gouvernement du Québec a versé, en 2015, un montant de 3,1 M$ CA pour la réalisation de la programmation (hors fonctionnement) de I'OIF. Sur un budget total de programmation de 58,8 M$ CA (38,8 M€), on évalue à 12,8% la part des fonds de la programmation de I'OIF dédiés à la culture. Conséquemment, on peut évaluer à 403 k$ CA le financement du Québec à la programmation de I'OIF dans le domaine de la culture.

AUF

Le gouvernement du Québec a versé 560 k$ CA à I'AUF, en 2015, pour la réalisation de sa programmation (hors fonctionnement). Une part non déterminée de cette somme est dédiée à la programmation dans le domaine de la culture.

UNESCO

Depuis sa création, le gouvernement du Québec a contribué à trois reprises au FIDC pour un montant total de 250 k$ CA. En 2015, une somme de 50 k$ CA a été versée au FlOC par le gouvernement du Québec. De façon plus spécifique, quatre ministères et organismes québécois y ont contribué :

  • MRIF: 20 k$ CA
  • MCC: 20 k$CA
  • CALO: 5k$ CA
  • SODEC : 5 k$ CA
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaines culturels
Multi-domain
Cultural Value Chain
Création
Production
Distribution
Participation