LA DIVERSITÉ DANS LA POLITIQUE DE LA JEUNESSE (COMMUNAUTE FLAMANDE)

Where
Belgique
When
2018
Who
Le Gouvernement flamand, Département de la Culture, de la Jeunesse et des Médias.
Objectifs clefs de la mesure:

En communauté flamande, l’accroissement de la diversité dans le travail de jeunesse est une des priorités de la politique de la jeunesse.
L'objectif de cette mesure est double: D'une part, le Gouvernement flamand vise à créer de plus en plus d'opportunités égales, afin que tous les enfants et jeunes puissent profiter pleinement des opportunités de détente et de développement offertes par le travail de jeunesse. L'offre doit être tellement différenciée et accessible que chaque enfant en Flandre puisse s’y reconnaître. D'autre part, le Gouvernement flamand veut connecter davantage les circuits séparés. La participation au travail des jeunes doit être un moteur d'intégration sociale et de connexion dans la société. Les acteurs de la jeunesse jouent un rôle pionnier en termes de diversité et de durabilité. Ces objectifs doivent être réalisés à la fois au niveau organisationnel et sectoriel.
L'objectif est de développer des politiques encore plus inclusives et coordonnées pour les groupes cibles vulnérables, tels que les enfants et les jeunes handicapés, d'origine étrangère et en situation de pauvreté, et ceci dans une relation intergénérationnelle.
Pour atteindre ces objectifs, il est important de commencer à partir du monde et des besoins des enfants et des jeunes et de contribuer à l'émancipation des enfants et des jeunes dans leur temps libre.
Bien sûr, les enfants et les jeunes ont la liberté de remplir leur temps libre comme ils le souhaitent et ce n'est pas l'ambition de faire participer tous les enfants et les jeunes au travail de jeunesse. Cependant, le Gouvernement a pour objectif que tous les enfants et les jeunes aient des chances égales de participer au travail de jeunesse, indépendamment de leur milieu et de leur situation familiale.
 

Périmètre de la mesure:
Local, Regional, International
Nature de la mesure:
regulatory
Principale caractéristique de la mesure:

Au cours du processus d'intégration de la diversité dans la politique de la jeunesse, le secteur du travail de jeunesse est largement consulté. Le Gouvernement flamand a engagé un dialogue avec les parties prenantes, les associations et les spécialistes pour élaborer une feuille de route pour détecter et éliminer les obstacles au travail de jeunesse. Par exemple, en 2016 le thème de discussion du Burgerkabinet était «Diversité dans le travail de jeunesse : donner de la couleur aux jeunes ». En réponse à ces réflexions, dialogues et tables rondes, un réseau de politique de diversité a été mis en place, regroupant les bonnes pratiques et les échanges d'informations. Par ailleurs, le secteur du travail de jeunesse a rédigé en collaboration avec Demos (organisation d'experts sur la participation des groupes défavorisés), un document de réflexion sur la diversité.

Ces consultations du secteur du travail de jeunesse ont mené à une politique de la jeunesse qui est mieux adaptée aux besoins et à l'environnement des enfants et des jeunes.

Les actions politiques suivantes ont été réalisées:

- En 2016, le ministre flamand de la Jeunesse et de Bruxelles a lancé deux appels à projets pour simuler la diversité dans le travail de jeunesse en Flandre et à Bruxelles: « Bruggenbouwers » (Constructeurs de ponts) et « Straatburgerschap » (Citoyens de rue).

- Les collaborations entre le travail de jeunesse, la culture, le sport et les médias ont été renforcées. Parexemple., le plan flamand de la politique de la jeunesse et des droits de l’enfant est le fruit de la coopération entre différents secteurs.

- Générer une image positive de la diversité dans les médias: Le Centre de connaissances pour la littéracité médiatique et Stampmedia ont initié, sous le nom de rePresent, un dialogue entre les jeunes urbains et les professionnels des médias sur la représentation des jeunes dans les médias.

- A travers le Beleidsnetwerk (Réseau de politique), des actions ont été entreprises pour stimuler les échanges entre éducation et travail de jeunesse sur l'inclusion ou l'apprentissage interculturel.

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

Le but ultime de cette mesure est que le travail de jeunesse reflète la société  diverse et contribue à la cohésion sociale. Tous les enfants et les jeunes en Flandre et à Bruxelles devraient trouver une place dans un club de jeunes si ils le souhaitent, sous la forme de travail de jeunesse qui leur convient le mieux (dans leur propre quartier ou plus loin, dans des groupes cibles spécifiques ou inclusifs,...). En premier lieu, le travail de jeunesse doit pouvoir continuer à faire ce qu'il fait bien: l'expérimentation, l'apprentissage par essais et erreurs, le partage des meilleures pratiques, l’organisation des séminaires, l'innovation,... En deuxième lieu, chaque organisation de jeunesse doit se rendre accessible à tous les enfants et les jeunes et doit réduire ainsi les obstacles dans le domaine de finances, d'accès physique, d'information et de conseillers. Toute personne intéressée à participer à l’offre spécifique de travail de jeunesse doit être capable de le faire, quels que soient ses antécédents (situation financière, langue maternelle, niveau d'études, ...).
La diversité et la jeunesse ne sont pas exclusivement liées à la politique de la jeunesse. L'objectif est d’investir dans la diversité dans d'autres activités de loisirs (sports, culture, médias), dans le rôle que les autres acteurs (dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la prévention, du travail communautaire) jouent dans la vie des enfants et des jeunes et dans la sensibilisation de la société sur l'importance du temps de loisirs pour tous les enfants et les jeunes. La collaboration et la mise en réseau avec d'autres secteurs sont essentiels pour relever les défis de la diversité et de la jeunesse.
 

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

En plus de la reconnaissance et du subventionnement structurels du secteur du travail de jeunesse, le Gouvernement flamand a alloué des fonds pour deux appels à projets spécifiques. En 2017, un budget de 500.000 euros a été mis à disposition pour l'appel à projets «Bruggenbouwers» et 250.000 euros pour l'appel à projets «Straatburgerschap».

Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain