LES FONDS-EN-DÉPÔT (COMMUNAUTE FLAMANDE)

Where
Belgique
When
2018
Who
La Communauté flamande, le Département des Affaires étrangères
Objectifs clefs de la mesure:

Pour simplifier sa collaboration avec l’UNESCO, la Flandre a créé le Flanders UNESCO Scientific Trust Fund (FUST) et le Fonds général Flanders UNESCO Trust Fund (FUT). Géré par le Département des Affaires étrangères de la Flandre en coopération avec l’UNESCO, le FUT se concentre tout particulièrement sur le patrimoine et l’Afrique.
Grâce aux moyens du fonds-en-dépôts général, la Flandre contribue à la préservation culturelle et au développement socio-économique pour l'Afrique, à la biodiversité marine et à la conservation des océans et des villes inscrites au patrimoine mondial. Le Fonds constitue ainsi un véritable levier pour le développement durable et la construction de la paix.
Le soutien de projets et activités en Afrique illustre bien la position prioritaire que l'UNESCO a attribuée à cette région. Cette politique est conforme à la politique étrangère de la Flandre et les contacts bilatéraux que la Région flamande entretient avec ses pays partenaires dans la région (Mozambique, Malawi et Afrique du Sud).
 

Périmètre de la mesure:
International
Nature de la mesure:
financial
Principale caractéristique de la mesure:

Grâce aux fonds-en-dépôts flamands, la Communauté flamande soutient divers projets qui contribuent à la diversité des expressions culturelles dans les pays en développement. Au cours de la période 2014-2017, les projets suivants ont été soutenus par la Communauté flamande:

  • Protection du patrimoine culturel en Syrie (20142016): Ce projet comprend une réunion d'experts internationaux pour la préservation du patrimoine culturel en Syrie et une assistance technique d'urgence.
  • Aide au Népal pour la restauration du site du patrimoine mondial après le tremblement de terre au Népal en 2015 (2015): Par cette contribution la Flandre soutient les actions d'urgence de l'UNESCO à la suite du tremblement de terre majeur le 25 avril et le 12 mai 2015 au Népal.
  • Renforcement de la coopération régionale sur le patrimoine culturel immatériel en Afrique du Sud (2014). Le projet est de nouveau soutenu en 20162017: Ce projet vise à mettre en place une plateforme de coopération régionale pour sept pays d'Afrique australe (Botswana, Lesotho, Malawi, Namibie, Swaziland, Zambie et Zimbabwe) pour soutenir leurs efforts de protéger le patrimoine vivant à l'intérieur de leurs frontières nationales.
  • Conférence scientifique internationale: La culture dans les conflits armés (2016): Cette conférence se concentre principalement sur le rôle de la culture dans les conflits armés et la façon dont elle affecte entre autres les droits de l'homme et la sécurité. On y discute également comment les expériences passées, les défis actuels et les collaborations interdisciplinaires possibles futures peuvent contribuer à une approche plus efficace et durable à l'aide humanitaire, la consolidation de la paix et la résolution des conflits.
  • Le financement de l'organisation du 19e Congrès mondial Assitej à Cape Town en Afrique du Sud (2017): Assitej est un réseau mondial qui promeut et soutient le théâtre pour les enfants et la jeunesse.
Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

En contribuant financièrement aux fonds-en-dépôt flamands, le Gouvernement flamand contribue à la protection de la culture et à la promotion de la diversité culturelle dans les pays en développement, en particulier en Afrique. Le Gouvernement flamand soutient des projets qui contribuent à la diversité des expressions culturelles, dans la conviction que la culture puisse être un levier pour le développement durable et la consolidation de la paix.

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

Le Fonds d'affectation général reçoit tous les deux ans un budget d'environ 900 000 euros du Gouvernement flamand. Les contributions par le biais du FUT et du FUST ont représenté 33 millions d’euros entre 2000 et 2016.

Principales conclusions de la mise en oeuvre de la mesure:

En 2014, une évaluation indépendante a été réalisée sur le soutien que la Flandre a donné pendant 12 années aux projets de l'Unesco par le fonds-en-dépôt FUT. Les initiatives financées au titre du fonds ont été jugées pertinentes. L'orientation géographique et thématique du FUT a donné un profil clair à la Flandre. L'étude indique que la flexibilité de la Flandre en tant que donateur a été grandement appréciée par les partenaires et les parties prenantes. Les initiatives du FUT ont souvent eu un effet catalyseur, incitant d'autres donateurs à s'y inscrire. 
L'étude a également formulé quelques points d'attention et d'amélioration. La commission indépendante a conclu que le FUT aurait tout intérêt à définir des objectifs plus concrets. Ceux-ci permettraient de mieux suivre les résultats des initiatives et de définir des critères plus clairs, conformes aux principes d'économie, d'efficience et d'efficacité. L'étude suggère également que la préférence pour des projets concrets plutôt qu'un soutien aux institutions et au renforcement des capacités ne garantit pas toujours la meilleure valeur ajoutée. L'appropriation des partenaires locaux, y compris au niveau politique, et les engagements à long terme sont identifiés comme des facteurs critiques de succès et de durabilité. L'étude voit des opportunités de gains en économie et d’efficacité en se concentrant davantage sur une approche de «formation des formateurs», dans laquelle les experts internationaux et flamands soutiennent les institutions nationales au lieu de dispenser une formation directe en fournissant des experts internationaux et flamands. .
Lors des négociations sur le renouvellement du FUT, les résultats et les recommandations de l'étude indépendante ont été pris en compte. Par exemple, l'accent a été renforcé par des indicateurs plus spécifiques. L'accent géographique et thématique sur le patrimoine et l'Afrique (australe) a été préservé. 80% du financement seront déployés sur l'Afrique (du Sud) et 20% pourront être utilisés pour des initiatives répondant aux besoins actuels.
 

Indicateurs utilisés pour déterminer l’impact:
La commission indépendante a fait une évaluation de la stratégie, de l'orientation géographique et thématique de l'Accord de coopération UNESCO-Gouvernement flamand et a fait des recommandations pour son renouvellement.
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain