Quoi
Gender equality in the film industry
Suède
Quand
2016
Qui
En savoir plus sur cette pratique innovante

L’Institut suédois du film (ISF), qui octroie des aides financières pour encourager la production et la distribution de nouveaux films, est fermement déterminé à améliorer l’égalité femmes-hommes dans le secteur audiovisuel.

En 2013, un accord sur le film a été conclu avec l’État suédois afin de répartir les aides financières à la production accordées aux réalisateurs, scénaristes et producteurs de façon équitable – 50/50 – entre hommes et femmes d’ici à 2016. L’objectif a été rempli, et la Suède est ainsi devenue le premier pays du monde à atteindre la parité des sexes dans le financement public des films. Parmi les scénaristes, réalisateurs et producteurs (tous confondus) ayant bénéficié des financements de l’ISF pendant la période 2012-2016, 49 % étaient des femmes, contre seulement 35 % en 2006-2012. Cette politique a permis de dissiper les préjugés sexistes et de fournir des éléments contre les arguments souvent invoqués pour faire barrage à l’égalité femmes-hommes, comme la mauvaise qualité des films et le faible nombre de femmes à vouloir être cinéastes. En outre, elle s’est distinguée des autres politiques de quotas en faisant de la qualité le principal critère d’octroi des aides, plutôt que de privilégier les pourcentages en tant que tels. Dans le cadre d’un plan d’action lancé la même année pour promouvoir l’égalité des sexes dans la production cinématographique, plusieurs initiatives ont contribué à balayer les clichés sexistes, notamment le site web « Les femmes nordiques dans le cinéma », dont l’objectif est de rendre plus visibles les femmes cinéastes de la région, et le programme de tutorat « Moviement », destiné à aider les réalisatrices à perfectionner leurs compétences en matière de leadership et à définir des stratégies de carrière.

Pour poursuivre cette démarche, l’ISF a lancé en juillet 2016 un plan d’action intitulé « Objectif 2020 : Égalité des sexes dans la production cinématographique, devant et derrière la caméra ». La même année, au Festival de Cannes, il a donné le coup d’envoi de la manifestation « 50/50 à l’horizon 2020 », afin de faire connaître la position de la Suède en matière d’égalité des sexes dans la production cinématographique et de sensibiliser la communauté internationale à cette question.

L’Accord sur le film et ses projets connexes contribuent à la réalisation de l’Objectif 4, car ils offrent aux femmes des possibilités égales d’accéder à des postes de direction dans le secteur culturel et remplacent la culture de domination masculine qui régnait dans l’industrie cinématographique, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour le renforcement de la diversité des expressions culturelles. Cette démarche a également un rapport direct avec l’ODD 5 (cibles 5.C et 5.5), puisqu’elle améliore l’égalité des chances entre les femmes et les hommes et permet une surveillance constante du respect de la législation en faveur de l’égalité des sexes dans l’industrie du cinéma.

Objectifs clefs de la mesure:

The Swedish Film Institute Foundation (SFI) works to promote film across the board – from idea to finished product, during launch in Sweden and around the world, and by preserving films for posterity in our archives. In 2010–2014 SFI was granted special funding by the Government to increase gender equality in the film industry through grants to young women filmmakers. The 2013 film agreement made the gender equality criterion more stringent, which means that production subsidies were to be allocated equally between women and men. By the end of 2015 the total of the subsidies allocated during the agreement period were to have been disbursed to 50 per cent women and 50 per cent men in each of the three occupational categories of director, scriptwriter and producer. This goal has now been achieved in principle. In 2016 the Ministry of Culture commissioned Filminstitutet to head work on a seminar at Cannes under the slogan “Fiftyfifty by 2020” with the aim of using Sweden’s stance on gender equality in film production to raise international interest in the issue. The seminar attracted widespread international attention.

Périmètre de la mesure:
National
Nature de la mesure:
regulatory
Principale caractéristique de la mesure:

To increase gender equality in the film industry through grants to young women filmmakers.

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

By the end of 2015 the total of the subsidies allocated during the agreement period were to have been disbursed to 50 per cent women and 50 per cent men in each of the three occupational categories of director, scriptwriter and producer. This goal has now been achieved in principle.

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

Within the ordinary budget frames.

ODD
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaines culturels
Cinéma/Arts audiovisuels