IMPACT CULTUREL DE LA PROMOTION DE L'AUTONOMISATION DE LA FEMME RURALE

Côte d'Ivoire
Quand
2021
Qui
Ministère en charge de la Femme, de la Famille et de l’Enfant
Décrivez les principales caractéristiques de la politique/mesure: 
La Côte d’Ivoire, connaît d’importants progrès aux plans économique et social et l’autonomisation des femmes est en perpétuelle évolution, apparaissant de plus en plus, comme un accélérateur de croissance et de développement (cf. PND 2016 – 2020). C’est dans cette lancée que le Ministère en charge de la femme a initié ce projet. Il comprend deux phases : - phase pilote (2014-2018) : régions du Hambol (Katiola, Fronan), du Cavally (Toulepleu), du Poro, du Tchologo, de la Bagoué (Missasso et Koulousson), du Gôh (Gagnoa), et des Lagunes (Songon, village d’Ebimpé /Anyama) ; - phase d’extension (2020-2023) : le projet prévoit de renforcer les acquis des zones pilotes et s’étendre aux autres pôles de développement du pays (Lagunes, La Mé, Bélier, Marahoué, Tonpki, Nawa, Bounkani, Tchologo) pour s’étendre aux autres plus tard. Il s’agit notamment de : - alphabétiser 30 000 femmes et jeunes filles ; - renforcer les capacités techniques, professionnelles, économiques, managériales et entrepreneuriales de 30 000 femmes ; - promouvoir les droits des femmes et assurer le suivi de la mise en œuvre de leurs activités ; - organiser les femmes du secteur culturel, puis assurer la coordination et la gestion de leurs activités ; - accroitre les rendements des femmes exerçant des activités culturelles ; - fournir des statistiques culturelles des femmes rurales autonomes. Les bénéficiaires du projet sont : - 30 000 femmes et jeunes filles de tout secteur d’activités vivant en milieu rural et périurbain ; - 150 organisations et associations féminines, surtout celles œuvrant pour le compte d’une économie culturelle locale (entrepreneuriat culturel, groupements associatifs sous formes de marchés des arts et d’artisanat d’arts, etc.) ; - les communautés rurales, particulièrement celles dont les activités sont étroitement en lien avec le secteur culturel.
Quels sont les résultats atteints jusqu’à présent grâce à la mise en œuvre de la politique/mesure ?: 
Les résultats attendus sont : - 30.000 femmes et jeunes filles sont alphabétisées et ont leurs capacités professionnelles renforcées ; - les droits des femmes sont promus et le suivi de la mise en œuvre de leurs activités est assuré ; - les femmes du secteur culturel sont organisées, la coordination, la gestion et l’évaluation de leurs activités sont assurées ; - les rendements des femmes et jeunes filles du secteur des activités culturelles sont accrus ; - les statistiques culturelles des femmes rurales autonomes sont fournies.
Ressources financières allouées à la politique/mesure en dollars américains: 
Le Budget de l’Etat
Partenaires engagés dans la mise en œuvre de la politique/mesure : 
Nom du partenaireType d'entité
ONUCI
Organisation de la société civile (OSC)
La mise en œuvre de la politique/mesure a-t-elle été évaluée ?: 
Oui
Si oui, quelles sont les principales conclusions/recommandations ?: 
Perspectives : - Mettre un accent particulier sur une promotion accrue des droits humains des femmes pour améliorer leur accès à diverses ressources (la terre, la technologie, la culture d’information, les crédits et les intrants) et à la prise de décisions - Intégrer la prise en compte de la dimension genre, du leadership et de la participation communautaire en vue d’impulser une nouvelle dynamique dans la collaboration des femmes avec les hommes en vue de booster l’harmonie familiale - Intégrer la prise en compte de la dimension culturelle en vue d’inciter au développement d’activités culturelles traditionnelles, socle commun des compétences du point de vue endogène et gage d’innovations et de créativités - Sensibiliser les structures de micro-finance présentes dans les régions du projet en vue de prendre en compte toutes les opératrices économiques y compris les éleveuses et les agricultrices dont les cycles de production diffèrent de ceux des commerçantes et des potières (artisanes) - Instaurer un système très compétitif de renforcement des capacités comme un axe stratégique du projet et encourager ainsi les actrices de tous les secteurs à accepter les opportunités de formation, en vue de les outiller à moderniser davantage et à perfectionner leurs pratiques au quotidien.
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaines culturels
Multi-domaines