Livre : Soutien public au secteur du livre

Where
France
When
2016
Who
Ministère de la Culture et de la Communication
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international
Le Centre national du livre
L'Institut français Paris et le réseau culturel français à l’étranger (bureaux du livre)
Objectifs clefs de la mesure:

Le soutien public au secteur du livre a pour objectif de favoriser la promotion et le maintien de la diversité culturelle dans le secteur du livre par un appui à la chaîne du livre qui bénéficie aussi bien aux littératures françaises qu’étrangères. L’action du centre national du Livre (CNL) ainsi que celle de l’Institut français pour la diffusion et la promotion du livre français à l’étranger, et de très nombreux partenaires, contribue au développement économique des industries du livre, à la création et la diffusion d’ouvrages de qualité, à travers divers dispositifs de soutien aux acteurs de la chaîne du livre.

La France dispose depuis plus de trente ans d’une loi de régulation économique pour le commerce du livre imprimé qui confie à l’éditeur le soin de fixer le prix de vente final d’un livre qu’il publie et qui s’impose à tous les détaillants.

Cette loi est fondée sur la crainte que la pratique du discount n’entraîne un rétrécissement et un amoindrissement de la qualité de l’offre éditoriale et que dans un contexte de concurrence sur les prix, on assiste à une réduction du réseau de distribution du livre avec la disparition progressive des librairies au profit des grands opérateurs.

Le ministère de la culture et de la communication exerce les principales compétences de l’État dans le domaine du livre et de la lecture. Les réflexions menées depuis vingt ans sur l’organisation de l’État et son efficacité ont abouti à réserver aux services centraux des ministères les compétences régaliennes, la conception stratégique des politiques et de la prospective. Ses services ont pour mission d’élaborer, de coordonner et d’évaluer l’action du ministère dans deux domaines : l’économie du livre ; la promotion de la lecture et l’ensemble des questions relatives aux bibliothèques publiques.

Le Centre national du livre (CNL), créé en 1946, apporte un soutien à la filière économique du livre (auteurs, éditeurs, libraires), en favorisant particulièrement la création et la diffusion des œuvres les plus exigeantes sur le plan littéraire ou scientifiques.

Périmètre de la mesure:
National
Nature de la mesure:
legislative, regulatory, financial
Principale caractéristique de la mesure:

Promotion du livre français à l’international :

Cette politique est mise en œuvre par les ministères des Affaires étrangères et du Développement international et de la Culture et de la Communication, avec l’Institut français et le CNL. Le Service du livre et de la lecture et le CNL mènent différentes actions en faveur du développement de l’exportation de l’édition française et de la cession de droits de traduction à des éditeurs étrangers.

Les principaux objectifs de cette politique sont

  • La diffusion du livre français en langue originale ;
  • Le soutien à la traduction d’œuvres françaises en langues étrangères ;
  • La promotion des œuvres, auteurs et éditeurs français à l’étranger.

- Promotion des littératures étrangères en France : Le CNL, avec ses partenaires, s’attache à favoriser la connaissance des littératures étrangères en France par un programme de soutien à la traduction des langues étrangères vers le français et l’organisation en France d’opération de promotion de la diversité culturelle au plan mondial.

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

Les libraires offrent une place plus importante que les grandes surfaces aux ouvrages publiés par les petites maisons d’édition et favorisent l’achat de premières œuvres et d’auteurs plus ou moins connus. Ainsi, en préservant la diversité des lieux de diffusion, la loi a permis de soutenir le pluralisme des éditeurs et la défense des livres les plus difficiles. En outre, elle n’a pas eu d’effets inflationnistes, puis que le prix du livre a augmenté moins vite depuis 1981 que celui des autres biens.

L’objectif de promotion de la diversité éditoriale et d’accès du plus grand nombre aux œuvres en langue française concerne non seulement la politique menée en France, mais aussi à l’étranger. En effet, la présence du livre français à l’étranger et la diffusion, en langue originale et en langue étrangère, du savoir, de la pensée et de la création française, dans leur qualité, leur vitalité et leur singularité contribue à la défense et à la promotion de la diversité culturelle, au plan mondial.

 

Le défi posé par le numérique est le principal défi aujourd'hui, car la dématérialisation du support et les nouveaux modes de lectures interrogent aussi bien les librairies, les médiathèques que les éditeurs, tant sur le plan de l'usage du livre que sur le plan de l'économie du secteur. La promotion du livre français à l’étranger est aujourd’hui confrontée à deux enjeux majeurs sur lesquels travaillent les pouvoirs publics: la concurrence linguistique et les enjeux liés au développement du numérique.

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

L’ensemble des acteurs institutionnels (CNL, services déconcentrés du ministère de la culture et de la communication, collectivités territoriales, associations interprofessionnelles, syndicats …) agissent pour soutenir le réseau des librairies et celui des médiathèques, à travers le label LIR (librairie indépendante de référence), les aides aux bibliothèques du CNL, les consortiums d’acquisition de collections, les mesures des agences régionales pour le livre.

Pour plus de détails, voir annexe

f. 2, cf annexes

Principales conclusions de la mise en oeuvre de la mesure:

La multiplicité des acteurs de la politique du livre à l’étranger nécessite la définition d’une approche stratégique partagée. Ainsi le MCC a-t-il initié en 2013 avec le MAEDI une large concertation visant à préciser les orientations stratégiques de la politique de l’État dans ce domaine.

A l’issue de la concertation qui s’est achevée en 2015, une synthèse des principales recommandations a été élaborée. Une communication des deux ministères est envisagée en 2016.

La présence du livre français à l’étranger constitue un élément important de la stratégie de rayonnement culturel de la France à l’étranger, principalement mise en œuvre par le MAEDI avec son réseau à l’étranger et l’Institut français.

Le budget total consacré par l’État à la promotion et la diffusion du livre français à l’étranger représentait 19 millions d’euros en 2014 (31 millions avec les ressources humaines incluses), dont 6 millions d’euros pour le MCC et le CNL, et 13 millions d’euros pour le MAEDI, son réseau et l’IF.

  • Les 500 médiathèques du réseau culturel français à l’étranger comptent aujourd’hui plus de 350 000 inscrits et la médiathèque numérique Culturethèque – déclinée en plus d’une centaine d’interfaces pays géolocalisées - offre à 150 000 abonnés la possibilité de consulter près de 100 000 documents numériques français et francophones dont un grand nombre de livres ;

Plus de 750 titres français et francophones sont publiés chaque année à l’étranger, avec le soutien de l’Institut français et du réseau culturel français (grâce aux aides à la traduction et à la publication). En 2014 l'édition française est restée très attractive à l'étranger avec une progression du nombre de contrats de cession de traduction vers des langues étrangères de 13 046 titres, (+6,6% par rapport à 2013). En 2006, le nombre de cessions de droits était d’environ 6000, on assiste donc à plus du doublement du nombre de cessions (+120%). La hausse des traductions du français après le creux du début des années 1990 a pu être mise en corrélation, entre autres, avec la montée en puissance de dispositifs tels que les Programmes d’aide à la publication. En effet, ces dispositifs permettent aussi de créer un contexte favorable à la littérature et à la pensée française, et la réceptivité nécessaire pour développer les traductions du français vers les langues étrangères.

Indicateurs utilisés pour déterminer l’impact:
Repères statistiques du Syndicat national de l’édition à l’international;Rapports annuels d’activité du Centre national du Livre et de l’Institut français.