Mesures relatives aux arts visuels, à l'architecture et aux métiers d'art

Canada (Quebec)
Quand
2016
Qui
Le MCC
La SODEC
Le CALQ
Objectifs clefs de la mesure:

En arts visuels, architecture et métiers d'art, le rôle du ministère de la Culture et des Communications (MCC) consiste à soutenir les lieux de diffusion et à veiller à l'application de la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics.

La Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics, adoptée en 1961, vise tout projet de construction (agrandissement, restauration, réaménagement ou réparation dans le but de modifier sa vocation) de bâtiments ou de sites publics bénéficiant d'une subvention gouvernementale au Québec, dont le coût est de 150 000 $ et plus. Environ 1 % du budget de construction doit être consacré à l'intégration d'une oeuvre d'art conçue spécifiquement pour le lieu. Le Québec est la seule province canadienne à avoir promulgué un décret balisant une politique d'art public.

La Politique vise trois objectifs :

  • appuyer la création ou favoriser l'achat d'oeuvres d'art en vue de leur intégration permanente à l'architecture ou à l'environnement;
  • accroître la diffusion des oeuvres d'artistes professionnels du Québec et ainsi participer à l'enrichissement du cadre de vie des citoyens par la présence de l'art dans des lieux qui ne sont pas couramment réservés à cette fin;
  • permettre à la population de toutes les régions du Québec de mieux connaître les artistes professionnels contemporains et de se familiariser avec l'art actuel sous ses diverses formes d'expression dans les domaines des arts visuels et des métiers d'art.

Par ailleurs, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALO) offre des programmes d'aide financière aux artistes et organismes oeuvrant dans les domaines des arts visuels, métiers d'art et architectural alors que la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) soutient les galeries d'art, les artistes en arts visuels, les artisans et entreprises en métiers d'art, de même que les écoles ateliers en métiers d'art.

Périmètre de la mesure:
Local, Regional, National, International
Nature de la mesure:
financial, institutional
Principale caractéristique de la mesure:

La Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement est un facteur majeur de démocratisation de l'art ainsi qu'un important soutien à la création. Les oeuvres réalisées en vertu de la Politique se trouvent dans différents lieux publics (écoles, centres hospitaliers, bibliothèques, palais de justice, etc.). Les oeuvres sont des sculptures, des peintures, des photographies, des verrières, des textiles, des mosaïques, etc.

Le soutien offert par la SODEC et le CALQ :

Par le biais du Programme d'aide à l'exportation et au rayonnement culturel (Sodexport), la SODEC soutient la diffusion des oeuvres à l'international et le développement des marchés étrangers des artisans et des entreprises en métiers d'art.

De plus, pour contribuer au développement et à la professionnalisation des artisans et des entreprises en métiers d'art, la SODEC soutient financièrement la production et la commercialisation des produits de métiers d'art québécois. Elle encourage la recherche et le partenariat entre écoles-ateliers, organismes, galeries commerciales en art contemporain, artisans et entreprises. Par ailleurs, elle soutient les artistes professionnels en arts visuels pour l'acquisition d'outils et d'équipements de création et pour le développement d'outils de mise en marché.

Le CALQ offre des bourses de la relève et des bourses de développement aux artistes en arts visuels, métiers d'art et recherche architecturale. Les bourses de la relève visent à faciliter le démarrage de la carrière en soutenant les premières expériences professionnelles alors que les bourses de développement visent à soutenir financièrement la recherche et la création d'oeuvres en permettant aux artistes et aux artisans de réaliser des projets favorisant l'évolution de leur démarche artistique. Du soutien est également offert aux organismes afin de mettre à la disposition de la communauté artistique professionnelle des ressources favorisant le développement de la discipline, le rayonnement des artistes au Québec, l'avancement des connaissances ainsi que la sensibilisation des publics.

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

La Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement a permis la création de plus de 3 500 oeuvres réalisées par plus de 900 artistes différents. La Politique permet la création d'oeuvres d'envergure et dote le Québec d'oeuvres d'art accessibles au grand public. Ces oeuvres constituent ainsi une signature visuelle d'importance pour de nombreux lieux.

Le CALQ soutient la création, l'expérimentation et la production dans les domaines des arts et en favorise la diffusion et le rayonnement au Québec, au Canada et à l'étranger. La SODEC a le mandat de promouvoir et de soutenir le développement des entreprises culturelles au Québec et à l'étranger dans divers secteurs dont celui des métiers d'art et des arts visuels.

En 2014-2015, le CALQ a versé des bourses à 378 artistes et des subventions à 114 organismes des domaines des arts visuels, métiers d'art et recherche architecturale. Dans le domaine des métiers d'art, la SODEC a octroyé de l'aide financière à 291 artisans ou entreprises alors que 33 entreprises ont bénéficié du programme de soutien au marché de l'art (exposition ou exportation) et trois associations ou regroupements nationaux ont reçu une subvention. Enfin, 83 artistes en arts visuels ont bénéficié d'une subvention pour l'acquisition d'outils et d'équipements de création ou pour le développement d'outils de mise en marché.

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

Depuis 1961, dans le cadre de la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement, 142 M$ CA ont été consentis pour permettre la création de plus de 3 650 oeuvres. En 2012-2013, 8 M$ CA ont été consacrés à la réalisation de 107 oeuvres, 9,5 M$ CA ont permis la réalisation de 120 oeuvres en 2013-2014 et 10 M$ CA ont été consentis pour réaliser 134 oeuvres en 2014-2015.

En 2014-2015, dans le domaine des arts visuels, des métiers d'art et de la recherche architecturale, le CALQ a versé des bourses totalisant 3 M$ CA à des artistes et des subventions de 7,4 M$ CA à des organismes. Le CALQ a également accordé 357 K$ CA pour le soutien d'activités internationales de projets en arts visuels, métiers d'art et recherche architecturale.

L'aide financière versée par la SODEC dans le domaine des arts visuels et des métiers d'art a atteint 6,1 M$ CA en 2014-2015, soit 1,6 M$ CA en arts visuels et 4,5 M$ CA pour les métiers d'art. Les montants indiqués sont tirés des rapports annuels 2014-2015 de la SODEC et du CALQ.

Principales conclusions de la mise en oeuvre de la mesure:

La Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement a fait l'objet d'une évaluation. En novembre 2010, le MCC a rendu publics les résultats de l'évaluation de la Politique. Il s'agissait alors d'un premier exercice depuis l'adoption de la Politique en 1961 . Cette évaluation couvre les années écoulées depuis l'adoption, en 1996, du décret 955-96 qui encadre la Politique.

L'évaluation de la Politique a porté sur :

  • les éléments contenus dans le décret; le processus d'inscription au fichier des artistes;
  • la promotion de la Politique et la mise en valeur des oeuvres aux fins de démocratisation de l'art actuel;
  • la structure de mise en oeuvre de la Politique;
  • l'accès à l'information et la collaboration interministérielle quant à l'application de la Politique par les promoteurs de projets.

L'évaluation, dont les résultats sont présentés dans le rapport d'évaluation, a permis de constater que :

  • 66 % de la population sondée considère que la présence des oeuvres d'art améliore le cadre de vie des citoyens;
  • 40 % des citoyens affirment connaître au moins une oeuvre d'art public.

L'évaluation confirme ainsi le bien-fondé de cette mesure gouvernementale qui a permis de constituer, au fil des ans, un patrimoine culturel collectif important. La Politique s'est avérée un important levier à la création actuelle en arts visuels et en métiers d'art. Réparties à travers le territoire du Québec, les oeuvres favorisent le rayonnement et la diffusion du travail d'artistes établis et émergents.

Parmi les suites données à l'évaluation de la Politique, la refonte du décret 955-96 occupe une place de premier plan. Une révision de ses balises est en cours et devrait être annoncée au cours du printemps 2016.

Indicateurs utilisés pour déterminer l’impact:
La démarche d'évaluation était formative et visait donc à accompagner l'actualisation des pratiques au cours des prochaines années. Pour ce faire, trois questions d'évaluation ont été formulées :La gestion de la Politique au MCC et dans les ministères et organismes subventionneurs est-elle efficace sous sa forme actuelle et quels sont les aspects qui nécessitent une actualisation?Est-ce que tous les projets qui répondent aux critères d'assujettissement appliquent la Politique gouvernementale? Si non, pourquoi?Quelle est l'adéquation entre les ressources investies et la mise en oeuvre de la Politique?La stratégie d'évaluation reposait sur quatre principaux outils :des groupes de discussion, qui avaient pour objet de connaître l'opinion des différents intervenants concernés par la Politique;un sondage auprès de la population, pour documenter sa perception de la Politique;un questionnaire destiné aux artistes en arts visuels et en métiers d'art;une analyse documentaire, pour comprendre la mise en oeuvre de la Politique.
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaine(s) culturel(s)
Design
Arts visuels
Chaîne de valeur culturelle
Création
Production
Distribution
Participation