Secondary tabs

Quoi
Mise en exergue de la culture dans la réforme du système éducatif
Tunisie
Quand
2016
Qui
En savoir plus sur cette pratique innovante

Depuis 2011, la Tunisie a entrepris plusieurs initiatives pour reformer sa législation et ses politiques culturelles, ainsi que pour mettre en place de nouvelles institutions. Le Centre national du cinéma et de l’image (CNCI) a notamment été créé, pour mettre en œuvre de nouvelles politiques sectorielles et pour encourager la transparence dans l’allocation des subventions. Les investissements à destination du secteur culturel ont également été revitalisés, grâce à des incitations financières et fiscales introduites dans la nouvelle loi sur le mécénat culturel.

Inspirés de la Convention, les objectifs du Ministère des affaires culturelles incluent la mise à jour des régulations culturelles nationales via l’adoption d’une nouvelle législation (statut de l’artiste), le renforcement de la coopération internationale, la promotion de la décentralisation culturelle et le soutien aux industries culturelles. Une recherche récente indique une légère augmentation du budget national alloué à la culture, approchant désormais les 1%.

L’une des principales priorités du Ministère des affaires culturelles consiste à renforcer la collaboration interministérielle par la signature d’accords avec les Ministères de l’éducation, de la jeunesse, de la défense et de l’environnement. Le dialogue interministériel a conduit à l’intégration de la dimension culturelle dans le Livre blanc relatif à la réforme de l’éducation de 2016, incluant un plan d’action généralisant les activités artistiques et culturelles à l’ensemble du système éducatif. Ce plan d’action a été précédé par une large concertation publique, menée par le Ministère de l’éducation en partenariat avec le Ministère des affaires culturelles, le Ministère de la femme, de la famille et des personnages âgées, et le Ministère de la jeunesse et des sports. La collaboration entre le Ministère des affaires culturelles, le Ministère de l’éducation et le Ministère de la justice a également conduit au développement d’une politique du livre en Tunisie, ainsi qu’au renforcement du réseau de bibliothèques dans le pays. La Tunisie s’est ainsi pleinement engagée dans la mise en œuvre de l’objectif 1 de la Convention et des ODD 8 et 16. Un système de gouvernance de la culture éclairé, adaptable, transparent et participatif est progressivement instauré. Basée sur la coopération interministérielle et sur un dialogue régulier (Cible 16.7), la politique tunisienne soutient les produits culturels locaux et leur production (Cible 8.9).

Objectifs clefs de la mesure:
  • La réforme se fixe comme objectif de redéfinir les rôles et les fonctions de l’école, d’améliorer l’efficacité de l’institution éducative. Elle a pour objectif parallèle de préparer cette institution à s’adapter aux exigences du nouveau contexte historique et à suivre les mutations accélérées qui sont en train de se produire.
Périmètre de la mesure:
Local, Regional, National
Nature de la mesure:
institutional
Principale caractéristique de la mesure:

Le ministère de l’éducation a lancé en 2015 un dialogue sociétal autour de l’éducation auquel ont été associés les professionnels de l’éducation, des experts du domaine,  les citoyens, la société civile, les départements ministériels, les partis politiques et les différentes organisations nationales.

Cette large consultation a été couronnée par la publication en 2016 d’un livre blanc qui présente les fondements, les objectifs et les axes de la réforme du système éducatif.

Aux objectifs et actions d’ordre éducatif,  la réforme intègre des actions en faveur de l’insertion de la dimension culturelle dans l’éducation.

Pour favoriser cette intégration quatre axes d’intervention prioritaires sont retenus :

  • l’élaboration d’un cadre législatif relatif aux activités culturelles et sportives ;
  • la création d’un office des œuvres scolaires qui sera appelé, conformément aux attributions qui lui sont assignées, à élaborer, en concertation avec le ministère chargé de la culture, un plan d’action articulé autour de la généralisation des activités culturelles à tous les établissements scolaires dans les différents cycles d’enseignement, la mobilisation d’espaces dédiés aux activités culturelles et le lancement d’une compagne de sensibilisation aux bienfaits des activités culturelles ;
  • l’instauration d’un cadre de partenariat avec le ministère des affaires culturelles;
  • l’adaptation de l’horaire scolaire à l’horaire dédié aux activités culturelles.
Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

- Efficacité et rendement de l’institution scolaire améliorés

- Meilleure intégration de la dimension culturelle dans l’éducation

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

- 4105 Millons de Dinars Tunisiens

ODD
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaine(s) culturel(s)
Multi-domaine
Chaîne de valeur culturelle
Création