Politique Nationale de la Culture du Burkina Faso

Burkina Faso
When
2013
Who
Ministère de la Culture
Objectifs clefs de la mesure:

La Politique Nationale de la Culture (PNC) a été adoptée en octobre 2009 par le Conseil des Ministres après validation par les acteurs.

Elle vise quatre (04) objectifs stratégiques. Ces objectifs sont déclinés en objectifs spécifiques.

  1. Objectif stratégique 1: Préserver la diversité culturelle en vue de promouvoir l’inculturation et de consolider la cohésion sociale ;
  • objectif spécifique 1: Protéger et valoriser le patrimoine culturel matériel et immatériel (par l’établissement de partenariats efficaces)
  • objectif spécifique 2 : Promouvoir les valeurs et les savoir-faire endogènes dans les stratégies de développement
  • objectif spécifique 3: Développer la recherche dans le domaine de la culture
  • objectif spécifique 4: Encourager et soutenir les initiatives locales et nationales de promotion culturelle
  1. Objectif stratégique 2 : Renforcer les capacités institutionnelles du secteur de la culture ;
  • objectif spécifique 1: Assurer la déconcentration et la décentralisation de l’action culturelle
  • objectif spécifique 2: Développer les ressources humaines et le potentiel d’acteurs par la formation professionnelle spécialisée et l’éducation.
  • objectif spécifique 3 : Développer les espaces et structures de création et de diffusion culturelles
  • objectif spécifique 4: Améliorer le dispositif institutionnel et juridique en vue d’assurer une bonne régulation du secteur
  • objectif spécifique 5: Développer les mécanismes de coordination entre les acteurs du secteur
  1. Objectif stratégique 3 : Structurer et développer l’économie de la culture ;
  • objectif spécifique 1: Développer l’entrepreneuriat culturel et les industries culturelles.
  • objectif spécifique 2: Assurer la protection des produits et des acteurs et lutter contre la fraude et la contrefaçon
  • objectif spécifique 3 : Veiller à la prise en compte de la dimension culturelle dans les autres politiques de développement
  • objectif spécifique 4 : Développer une offre culturelle attractive et diversifiée sur toute l’étendue du territoire national
  • objectif spécifique Renforcer le potentiel économique de la culture
  1. Objectif stratégique 4 : Renforcer la coopération culturelle et soutenir la diffusion extérieure des produits culturels burkinabè.
  • objectif spécifique 1: Dynamiser la coopération en matière de culture
  • objectif spécifique 2: Soutenir la diffusion extérieure des produits culturels.
  • objectif spécifique 3: Encourager la création et le développement d’initiatives à vocation internationale

Le Ministère de la culture et du tourisme est chargé de la mise en oeuvre de la Politique nationale de la Culture. Ses objectifs sont fixés par décret n°2007-424/PRES/PM/SGG-CM du 13 juillet
2007. Au sein de ce Ministère, la Direction des études et de la planification est chargée de la coordination et du suivi de la mise en oeuvre de la politique culturelle.

Périmètre de la mesure:
Local, Regional, National, International
Principale caractéristique de la mesure:

Pour renforcer la contribution du secteur culturel au développement social et économique du pays, les principaux défis à relever sont:

  • La préservation et la protection du patrimoine culturel et de la diversité des expressions culturelles;
  • La structuration et le développement d'une économie de la culture créatrice d'emplois et génératrice de revenus;
  • La création d'un cadre juridique et institutionnel favorable au développement du secteur notamment la propriété littéraire et artistique et le statut de l'artiste, la réglementation de industries culturelles;
  • La prise en compte de la culture dans les stratégies de développement au niveau national et local (collectivités territoriales);
  • Le développement des ressources humaines et la mobilisation des ressources financières pour la mise en oeuvre de la politique culturelle;
  • La dynamisation de la coopération culturelle bilatérale, multilatérale et décentralisée;
  • Le développement de la contribution du secteur à l'éducation citoyenne, à la cohésion sociale et à la paix.
Principales conclusions de la mise en oeuvre de la mesure:

Le Burkina Faso a réalisé en 2012 une étude sur les impacts de la culture qui a permis de faire ressortir la contribution des activités culturelles au développement économique et social du pays.

Sur le plan économique:

La culture est présente dans tous les secteurs économiques ( primaire, secondaire et tertiaire) avec des acteurs qui apportent leurs contributions sous forme de salaires et d'honoraires perçus, d'intérêts et de dividendes versés, d'impôts payés et de devises encaissées.
En 2009, le secteur de la culture a employé directement plus de 164 592 personnes, soit 1,78% des actifs occupés. Sa contribution au PIB pour la même période était de 79 677 millions de FCFA (159 millions dollars US), représentant 2,02% du PIB national. Par ailleurs, les revenus générés par les contrats obtenus par des centaines d'artistes qui prestent à l'extérieur sont importants mais demeurent difficiles à capitaliser.

Sur le plan social:

La culture constitue le socle du développement social du Burkina Faso. Ce socle bâti pendant des siècles se compose de milliers d'usages, de pratiques et d'expressions culturelles qui établissent les liens sociaux et en assurent la régulation. Le rôle social de la culture s'affirme profondément entre autres à travers:

  • sa contribution dans la prévention et la gestion des conflits (parenté à plaisanterie);
  • son rôle intégrateur dans la construction de la Nation (les valeurs partagées de solidarité; d'intégrité, de courage, etc.)
  • l'importance des valeurs traditionnelles dans la promotion du développement durable à travers des initiatives endogènes de protection de l'environnement telles les interdits de coupes abusives de bois, des feux de brousse, de chasse sauvage ;
  • l'apport des savoirs locaux comme facteurs d'impulsion de développement agricole (la méthode culturale Zaï)
  • l'autonomisation sociale des femmes (importance dans la gestion des unités de transformation et de production artisanales).

Au delà de ces résultats, l'action culturelle génère des impacts importants sur les aspects suivants:

  • la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles à travers l'organisation de plusieurs activités et manifestations culturelles dans les différentes filières;
  • la bonne gestion de la propriété littéraire et artistique (droit d'auteur et droit voisin);
  • la protection et la promotion des expressions culturelles menacées de disparition.
Indicateurs utilisés pour déterminer l’impact:
Les indicateurs qui ont été pris en compte dans cette étude sont:la contribution du secteur de la culture au PIB national;la contribution du secteur de la culture à la création de l'emploi;la contribution à l'éducation et à la formation (effectifs globaux des mêmes ordres d'enseignement);la contribution du secteur de la culture au commerce extérieur;le niveau de financement du secteur de la culture;l'évolution des droits recouvrés par le Bureau burkinabè du droit d'auteur (BBDA) ;l'évolution des droits perçus par les artistes;l'évolution de l'exportation des biens culturels;l'évolution du budget du Ministère en charge de la culture
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaines culturels
Multi-domain
Cultural Value Chain
Création
Production
Distribution
Participation