POLITIQUES D’EDUCATION CULTURELLE (COMMUNAUTE FLAMANDE)

Where
Belgique
When
2018
Who
Gouvernement flamand, Département de l’éducation et de la formation, CANON cultuurcel. Gouvernement flamand, Département de la Culture, de la Jeunesse et des Médias, ACCE.
Objectifs clefs de la mesure:

En Communauté flamande, les domaines politiques «culture et éducation» collaborent afin de parvenir à une meilleure sensibilisation et expression culturelle pour toutes et tous, à différents niveaux (local, régional, international) et dans différents domaines (culture, éducation,bien-être,citoyenneté,durabilité) en misant à la fois sur la politique, la recherche et la pratique.Il s’agit également de la culture au sens étroit et large du terme.

L'attention prêtée à l'éducation culturelle est inextricablement liée à la politique culturelle flamande.Façonner, guider, encourager, faciliter et soutenir autant de personnes que possible dans la participation à la vie culturelle est au cœur de la politique culturelle.L'éducation culturelle s'inscrit parfaitement dans la politique de participation,qui met l'accent à la fois sur les créateurs et les participants.

La culture est fondamentale pour les personnes et la société: à travers la culture,nous pensons, parlons et écrivons,nous donnons forme et signification, nous nous exprimons.Les compétences culturelles sont des compétences clés pour tous, tout au long de la vie et dans tous les contextes:observer,imaginer,conceptualiser et analyser.Ce sont des compétences de base pour une large participation sociale.

Le Gouvernement flamand assume la tâche de faire en sorte que chacun ait la chance de connaître la culture et de développer une conscience culturelle.La famille et les loisirs sont de puissants moteurs pour leur développement, mais il y a aussi une tâche fondamentale pour l'éducation.C'est l'ambition de permettre à chaque personne, indépendamment de sa situation familiale et de son milieu socio-économique, de bénéficier d'une éducation culturelle afin d'expérimenter de manière optimale la culture.

Le Département de la Culture, de la Jeunesse et des Médias (CJM) et le Département de l’Education et de la Formation (EF) du Gouvernement flamand recherchent non seulement la collaboration à l’intérieur des départements, mais aussi l’intégration de l’éducation culturelle dans les politiques horizontales.

Périmètre de la mesure:
Local, Regional, National, International
Nature de la mesure:
regulatory, financial, institutional
Principale caractéristique de la mesure:

Depuis l'accord de protocole (2002), les ministres flamands de l'Education et de la Culture s'engagent à développer conjointement une politique aux différents niveaux où Culture et Education se rencontrent: temps scolaire, temps libre et temps professionnel. Les deux ministres ont pris diverses initiatives ensemble et à part pour mettre en œuvre ce protocole.

L’éducation culturelle a été sujet du Cabinet Citoyen et du débat public sur les niveaux finaux d'éducation, offrant à la société civile la possibilité de contribuer à la politique de l’éducation culturelle.

À la suite des cadres politiques stratégiques conjoints Groeien in Cultuur (2012) et Doorgroeien in cultuur (2013), les efforts qui ont été déployés dans le domaine de l'éducation culturelle et de nouvelles perspectives sont inclus en 2016 dans le plan d'action Culture et éducation 2016 - Ensemble pour plus et mieux.

Ce plan d’action est basé sur deux axes : Cultuur in de spiegel: un cadre de référence pour l'éducation culturelle intégrée ; et Cultuurkuur, une plateforme pour faciliter le dialogue et la coopération entre la culture et l'éducation.

 

CJM et EF collaborent en :

  • organisant conjointement des évènements;
  • ordonnant des recherches et en partageant les résultats :
    • Cultuur leren smaken: des résultats concernant la participation culturelle à l'intérieur et à l'extérieur de l'école;
    • Cultuur in de Spiegel (2012-2016) : cette recherche a servi de point de départ et de cadre de référence pour la 8eme compétence clé « Culture et expression culturelle » de l'UE;
  • intégrant l'éducation culturelle au niveau régional (par exemple dans le Décret régional) et dans les plans d'action horizontaux (le plan d'intégration, la politique d'égalité des chances, le plan d'action flamand pour la réduction de la pauvreté, le plan stratégique pour l'alphabétisation, le plan sur les droits de la jeunesse et des enfants);
  • développant des réseaux, comme le réseau de formation des enseignants et le réseau commun dans le secteur socioculturel;
  • promouvant la politique de l’éducation culturelle au niveau international.
Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

La politique d'éducation culturelle vise une meilleure sensibilisation et expression culturelle pour tous les membres de la société et plus particulièrement pour les enfants, les jeunes et les personnes défavorisées.

Ceci implique entre autres que :

  • La théorie et les résultats de recherche de Cultuur in de Spiegel sont davantage connus et intégrés dans les institutions éducatives et culturelles en Flandre, notamment à travers la formation des enseignants et des éducateurs culturels ;
  • La coopération entre le secteur culturel et l'éducation a été facilitée dans le but de concevoir une éducation culturelle de qualité ;
  • La notoriété de cultuurkuur.be a été développée et la plateforme est largement utilisée. La performance de la plateforme a été augmentée en accroissant la visibilité de l'offre éducative culturelle des acteurs culturels ;
  • Plus d’écoles et d’académies sont soutenues dans leur collaboration grâce à « kunstkuur », un programme qui permet la mise en place d'initiatives de coopération locale entre les enseignants de l'éducation artistique et les écoles ;
  • Des partenariats durables ont été établis avec les partenaires éducatifs et culturels.

Des réunions accessibles à tous et des échanges de connaissances ont été organisés lors de journées d'inspiration au niveau local entre acteurs éducatifs et culturels.

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

En 2016, le Département de la Culture, de la Jeunesse et des Médias et le Département de l’Education et de la Formation ont contribué à hauteur de 354.000 euros à la mise en œuvre de la politique de l’éducation culturelle.

Principales conclusions de la mise en oeuvre de la mesure:

Le secteur culturel et le secteur de l’éducation bénéficient d'une coopération étroite entre les domaines de politique de l'éducation et de la culture. La collaboration doit être intensifiée en investissant dans le trajet politique actuel et en répondant aux  tendances actuelles dans le domaine de l’éducation culturelle.

Indicateurs utilisés pour déterminer l’impact:
Sans objet.
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Participation