PROGRAMME DE SOLIDARITE NUMERIQUE 2011-2015 – SENECLIC - RESEAU NATIONAL DE SOLIDARITE NUMERIQUE « CELLULE SENECLIC »

Sénégal
Quand
2016
Qui
Cellule SENECLIC a été créée par arrêté présidentiel n°04360 du 11 juillet 2006
Objectifs clefs de la mesure:

Le Programme de Solidarité Numérique (P.SN) pour la période 2011-2015 vise la vulgarisation et la popularisation de l’éducation numérique. Il constitue un outil pour réduire la fracture numérique entre le Sénégal et le reste du monde mais sert aussi  à impulser un meilleur accès à une éducation de qualité pour un plus grand nombre.

Il poursuit quatre objectifs :

  • Asseoir un partenariat multi acteurs pour une bonne collecte des équipements informatiques neufs et de seconde main de qualité.
  • Vulgariser et développer l’Education Numérique dans l’élémentaire par l’installation de salle multimédia et la formation des enseignants pour un meilleur enseignement des élèves avec des outils du numérique,
  • Renforcer le système de reconditionnement des équipements informatiques et de Gestion des e.déchets,
  • Opérationnaliser les es cases et le réseau de solidarité numérique,

 

Périmètre de la mesure:
National
Nature de la mesure:
financial
Principale caractéristique de la mesure:

Ce programme préparé de façon participative va permettre de connecter prés de 2000 écoles élémentaires aux TICs par l’installation d’une centaine de salles multimédias dans autant d’écoles élémentaires d’au moins 20 machines avec les outils pédagogiques qu’il faut dans toutes les 14 régions administratives du Sénégal. L’une des premières tâches réalisée par « Sénéclic » est la concrétisation du partenariat public privé entre l’Etat, la Société Axa Assurances France et la Mairie de Besançon qui a permis de mobiliser les premiers ordinateurs et de concevoir le modèle expérimental basé sur celui de la Mairie de Besançon. La convention de partenariat signé en 2006 a permis l’équipement de prés de 150 salles multimédias dans toutes les régions du Sénégal. Les TICs sont ainsi utilisées comme un moyen d’accélération non seulement de l’accès mais surtout de la qualité de l’apprentissage par un renforcement des capacités des enseignants et le développement de l’enseignement numérique dans les disciplines prioritaires. 

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:
  • Au minimum 150 000 ordinateurs de qualités sont collectés d’ici 2015.
  • Un programme d’éducation numérique est conçu et validé, au niveau de l’enseignement élémentaire.
  • Au moins 25% des écoles élémentaires disposent d’une salle pédagogique informatique fonctionnelle en 2015
  • Un système efficace et normé de recyclage informatique ainsi qu’une unité de gestion durable des e.déchets fonctionnent au Sénégal
  • Un bon modèle de réduction de la fracture numérique est mis en oeuvre et vulgarisé.

 

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

L’exécution concertée et réussie du programme requiert la mobilisation de ressources considérables (prés de 20 milliards de francs cfa pour les 5 ans). La démarche participative et partenariale est donc privilégiée tant au niveau du pilotage stratégique qu’opérationnel pour l’atteinte dans les délais des résultats escomptés.

Principales conclusions de la mise en oeuvre de la mesure:

Le Programme couvrant la période “2011-2015”devrait adopter une stratégie de suivi évaluation pour mieux planifier et suivre la gestion quotidienne du projet et pour mesurer ses performances et son impact.

Du point de vue suivi, un cadre léger de monitoring du cadre de résultat est nécessaire.

Ainsi une note d’avancement trimestriel sera préparée par SENECLIC et transmise aux membres du comité technique et de suivi du programme.

De plus, Chaque année une retraite des acteurs clés devrait préparer le plan opérationnel de travail à la validation du comité d’orientation et de pilotage

Chaque fin d’année, un rapport annuel technique et financier d’exécution du programme devrait être préparé et soumis à la validation du comité d’orientation et de pilotage. Ce rapportaprès avoir été auparavant discuté et pré-validé par le comité technique et de suivi.

Deux évaluations indépendantes du programme seront conduites à savoir : une évaluation à mi-parcours (semestre 1 en 2013) et une évaluation finale (2nd semestre 2015).

Le Cadre légal d’Exécution est ainsi composé :

  • Arrêté Présidentiel de création de Sénéclic
  • Arrêté de création et d’organisation des structures de Gouvernance du Programme
  • Décret de création de l’ARTP et de l’ADIE
  • La loi sur l’accès Universel
  • La loi sur la décentralisation et le code des collectivités locales
  • Programme de Développement de l’Education et de la Formation 
Indicateurs utilisés pour déterminer l’impact:
+ 15 cadres et agents recrutés par SENECLICnombre de machines installées : 100 000Nombre de machines distribuées (école privé et autres): 100000nombre d'écoles publiques connectées : 2000 (25%)Prés de 150 salles multimédias installées dans 150 écoles élémentaires des 14 régions du Sénégal.+ 1000 enseignants formés pour une amélioration du contenu et de la qualité des enseignementsnombre d'élèves couverts et qui utilisent les salles multimédias: 300 000Un Programme d’éducation et d’alphabétisation numériqueLégislation adapté pour une bonne gestion des e.déchetsUn Centre des handicapés aux travails (CHAT) fonctionnel ayant reconditionnés plus de 2500 machinesConduite d’une étude sur les e.déchets et la faisabilité de l’unité de recyclageUn centre de recyclage des e.déchetsInsertion au moins de 200 handicapés (qui travaille dans l’activité de reconditionnement des machines collectées)Modèle réussi et concret de réduction de la fracture numérique et de solidarité numériqueLa mobilisation d’au moins 60% du Budget prévisionnel de 19,1 milliards de CFA 
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaine(s) culturel(s)
Multi-domaine
Chaîne de valeur culturelle
Participation