Radio Télévision de Djibouti (RTD)

Where
Djibouti
When
2018
Who
Ministère de la Communication, chargé des Postes et des Télécommunications
Objectifs clefs de la mesure:
  • Mise en œuvre d’un programme d’activités visant le renforcement de la production nationale en privilégiant les programmes à vocation socioculturelle par une amélioration de la couverture de l’ensemble du territoire nationale et le renouvellement des équipements notamment des émetteurs radios et télévision.
  • L’intégration de la quote-part des redevances des télévisions à péages ainsi que la prise en compte des droits d’auteurs et droits voisins.
  • Proposition du décret permettant d’accorder une redevance audiovisuelle.
  • Mettre l’accent en 2018 sur la production audiovisuelle notamment l’augmentation des heures de diffusion pour la radio et la télévision afin de mettre en relief la spécificité djiboutienne à travers des produits artistiques.
  • Améliorer le contenu de son programme en mettant l’accent sur la production audiovisuelle surtout sur la production interne ainsi que l’adaptation des programmes de diffusion en phase avec les attentes du public en termes de grille de programme.
  • Mise en place d’une organisation structurée efficace et performante conforme à la nouvelle technologie dans le contexte numérique et le lancement d’un nouveau journal en anglais.
  • Mise en place de la télévision numérique terrestre avec 7 chaines RTD.
Périmètre de la mesure:
National
Nature de la mesure:
institutional
Principale caractéristique de la mesure:

La radiodiffusion a commencé à Djibouti dans les années cinquante sous le régime colonial. En 1967, l’Office de Radiodiffusion Télévision Française (ORTF) installe une station régionale d’outre-mer à Djibouti-ville. Cette station sans aucune infrastructure de production, est conçue pour la rediffusion des programmes des chaînes radiophoniques et télévisuelles françaises produites en France. La majorité du personnel de toutes catégories confondues.

 En 1986, un réseau de diffusion de la télévision sur les chefs-lieux des régions de l’intérieur est rendu effectif avec l’installation d’émetteurs relais. La RTD avec ses faibles moyens ne produisait que 20% des programmes nationaux. Pour remédier à cette situation, le gouvernement a déposé une requête auprès du gouvernement japonais qui, finança un projet d’extension de la R.T.D pour que celui-ci puisse enfin disposer d’un centre de production télévisuel avec des équipements performants. Parallèlement à cette politique d’acquisition des moyens, un renforcement des ressources humaines était entrepris de manière particulièrement considérable.

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

La promotion des langues est la priorité de la direction generale telle qu’elle est definie dans son cahier de charge. Ainsi, nous avons scindé sur plusieurs chaines les différentes langues principales à Djibouti. De ce fait, chaque langue possède son propre programme télévisé, journal télévisé etc… Ainsi, nous avons dans le bouquet TNT :

Chaine 1 : Arabe et Français.

Chaine 2 : Uniquement Somali.

Chaine 3 : Uniquement Afar.

Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

106 752,54 dollars U.S

Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Cultural Domain(s)
Cinéma/Arts audiovisuels
Cultural Value Chain
Création
Production
Distribution