Les rencontres documentaires de Koudougou « KOUDOUGOU Doc »

Burkina Faso
Quand
2020
Qui
Association Koudougou Doc
Cette mesure a été reportée par la société civile.
Décrivez les principales caractéristiques de la mesure/initiative: 
En Afrique subsaharienne, en général, et particulièrement au Burkina Faso, le cinéma documentaire est absent des salles de cinéma. La programmation de films documentaires n’est pas une réalité vécue dans les différentes salles de cinéma. Cependant, une production abondante de films documentaires, portée par des jeunes cinéastes, existe. Ce cinéma, témoin de la rumeur et de la clameur de nos villes et campagnes africaines, mérite d’être vu de par le monde. Pour ce faire, une nouvelle approche, plus dynamique, mieux coordonnée, plus structurée et professionnelle s’impose afin de redonner au genre documentaire toute la place qu´il mérite. C’est dans cette optique que « KOUDOUGOU DOC », rencontres documentaires de Koudougou (3ème ville du Burkina Faso), a été créé en 2014. « Koudougou Doc » est un festival 100% documentaire et 100% gratuit au service de la promotion et de la diffusion des films documentaires d’auteurs du Burkina et d’ailleurs au profit des populations. C´est également une opportunité de formation aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel à toutes les étapes : l´écriture de scénario, la production, la réalisation, la prise de son, l’image, … Nombreux sont les jeunes de Koudougou, du Burkina Faso et des pays voisins qui en bénéficient. En outre, au-delà des projections, « Koudougou Doc » est une plate-forme d´échanges et de discussions entre réalisateurs, producteurs, diffuseurs et directeurs de festivals du continent africain et du monde entier. Les 4ème, 5ème et 6ème éditions, placées sous des thèmes d’actualité, se sont tenues respectivement du 25 au 29 avril 2017, du 24 au 28 Avril 2018, du 23 au 27 avril 2019 à Koudougou. Les éditions de « Koudougou Doc » se traduisent entre autres par la sélection et la programmation de films, les projections de films suivies de débats, les Master Class et les formations. En 2017, le défi principal de la 4ème édition résidait certes dans sa sélection. L’ambition affichée était de montrer une dizaine de films à plus de gens que de montrer beaucoup de films à peu de gens. En 2018, le festival visait à contribuer au développement du tissu industriel cinématographique du Burkina Faso et de la région du Centre-Ouest en particulier, renforcer la place et la diffusion du cinéma documentaire aussi bien au Burkina Faso qu´en Afrique, populariser le cinéma documentaire dans les couches défavorisées et dans les milieux où il demeure inconnu, créer un cadre d’échanges et de rencontres cinématographiques entre les réalisateurs, les producteurs et les populations de la ville, offrir des opportunités de rencontres et formations aux jeunes de quartiers aux métiers du cinéma et de l´audiovisuel, faire du cinéma un support d´éducation, de prise de conscience citoyenne et de transmission de savoirs et renforcer les compétences de l’équipe d’organisation de « KOUDOUGOU Doc » en management de festival. La sixième édition s’est tenue en 2019 sous le thème « RESISTANCE : Créer pour résister, Résister pour créer ». Les cinéastes et cinéphiles, amoureux du documentaire ont profité de ces moments pour voir des films documentaires venus de l´Afrique et de l´Europe. Le choix de ce thème est symbolique au regard du contexte actuel marqué par différentes atteintes aux libertés, en particulier le terrorisme sous toutes ses formes.
Quels sont les résultats atteints jusqu’à présent grâce à la mise en œuvre de la mesure/initiative ?: 
Dans la mise en œuvre des éditions 2017, 2018 et 2019 de « KOUDOUGOU Doc », les résultats majeurs suivants ont été atteints : • en 2017, 10 films programmés dont 6 de réalisateurs du Burkina Faso et du Sénégal et 4 de réalisateurs d’Allemagne, de la France, de la Belgique et du Canada, un atelier de renforcement des connaissances sur la réalisation, la prise de vue et la prise de son documentaire organisé au profit de six jeunes de la ville de Koudougou, un Master Class, ayant regroupé 10 professionnels (des réalisateurs, des étudiants en cinéma, des journalistes en critique de cinéma) sur certains aspects de la création et le rôle du cinéma documentaire dans notre société actuelle, animé par la réalisatrice allemande Eva STOTZ et le co-fondateur du festival documentaire Olufemi Jacob Odugbemi IREP ; • En 2018, pour la 5ème fois, KOUDOUGOU Doc a relevé le défi de l´organisation du plus grand festival dédié exclusivement au cinéma documentaire au Burkina Faso. Au total, 26 films documentaires toutes catégories confondus projetés en plein air et gratuitement pour la population de Koudougou ; 5 000 personnes enregistrées lors des projections de films suivies de débats sur l´ensemble des deux sites de projections ; des thématiques des films telles la radicalisation religieuse, les groupe d´auto-défenses Koglweogo, l´engagement des artistes musiciens et de la jeunesse africaine, l´immigration, l´exploitation de l´Afrique par les entreprises multinationales, la Prison etc., abordés et ayant suscité de débats, 19 personnes ayant participé au Master Class sur le cinéma documentaire ; 25 jeunes initiés sur la technique du blogging ; 40 invités (réalisateurs, producteurs, directeurs de festivals, etc…) ayant participé sur invitation ou par convenance personnelle au Festival ; 03 nouveaux partenaires (Dok Leipzig, Association des Blogueurs du Burkina, le Bureau du Quebec à Dakar) enregistrés sur la liste des partenaires ; • En 2019, 24 films engagés, aux thèmes variés et venant d´horizons divers, programmés ; 12 projections – débats réalisées dans les quartiers et les villages périphériques de la ville de Koudougou ayant mobilisé près de 5 000 cinéphiles ;un master class, dirigé par Irina Linke (Réalisatrice), Caroline Reucker (Réalisatrice) et Bärbel Mauch (productrice), sous le thème du festival « RESISTANCE : créer pour résister, résister pour créer » réalisé au profit des cinéastes documentaristes venus du Gabon, du Benin, du Togo, du Niger et du Burkina Faso; 03 jeunes de Koudougou formés en gestion de matériel technique de son et technique de sonorisation pour le grand public, un Clash-Doc réalisé de même que des prestations musicales.
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaines culturels
Cinéma/Arts audiovisuels
Priorités tranversales
Jeunesse