Semaine Africaine de la Fraternité et de l’Amitié – Afrique de l’Ouest (SAFRA-AO)

Sénégal
Quand
2020
Qui
Comité d’Organisation SAFRA.AO
Décrivez les principales caractéristiques de la politique/mesure: 

La Semaine de l'Amitie et de la Fraternite en Afrique de l'Ouest (SAFRA.AO) est une initiative de cooperation transfrontaliere, lancee il y'a 38 ans par des leaders de la jeunesse de Kayes (Mali) et Tambacounda (Senegal). Aujourd'hui, la SAFRA.AO est portee par plusieurs acteurs des quatre autres villes ayant rejoint ces deux pionnieres : Basse (Gambie), Boke (Guinee), Gabou (Guinee Bissau), et Selibaby (Mauritanie)
Elle a pour mission de : << Contribuer a la cooperation transfrontaliere et l'integration sous regionale >> ; d'ou son slogan : << La SAFRA une initiative a la base pour la cooperation transfrontaliere et l'integration sous regionale >>.
Le Ministere charge de la Culture etant maitre d'oeuvre, son action facilite la mise en perspective culturelle des strategies de cooperation impulsant les dynamiques integratives.

Son objectif general est de : << Promouvoir l'amitie, la fraternite, le bon voisinage, la paix, la securite et la cooperation transfrontaliere entre les peuples des villes des pays membres >>.
La SAFRA.AO consiste a organiser annuellement, de facon tournante, dans l'une des villes membres, une edition placee sous un theme federateur, en vue de renforcer les liens d'amitie et de fraternite entre les populations dans l'espace transfrontalier.
Cette edition se deroule a travers diverses manifestations sportives, culturelles, socioeconomiques, educatives et de reflexion strategique.
Depuis sa 18eme edition organisee en decembre 2004 a Tambacounda, la SAFRA a inscrit dans son agenda, le volet Politique et Developpement avec notamment l'organisation d'un symposium portant sur un theme federateur et facteur d'integration. Les manifestations culturelles, outre qu'elles offrent une vitrine de la creativite et de la creation artistiques des pays que representent les villes, illustrent la transversalite de la culture dans les differents themes de la Semaine. Le Comite scientifique du Symposium est charge, a chaque edition, en rapport avec le Comite local du pays organisateur et le Bureau de Coordination, de formuler la thematique de la rencontre annuelle et d'organiser les communications et debats.

Quels sont les résultats atteints jusqu’à présent grâce à la mise en œuvre de la politique/mesure ?: 

- Les liens d'amitie et de fraternite entre les villes membres et leurs populations sont renforces a travers les diverses manifestations.
- Une vision inclusive et participative du sport et d'une culture nouvelle est promue a travers les manifestations sportives et culturelles.
- Les participant(e)s sont informe(e)s et sensibilise(e)s sur les opportunites d'emplois et de professionnalisation dans l'Espace SAFRA.
- Des echanges commerciaux sont facilites entre les operatrices et operateurs a travers la foire sous regionale de l'AF SAFRA..
- Des partenariats sont noues entre l'AF/SAFRA et d'autres organisations, notamment de femmes.
- Des partenariats sont consacres entre des organismes locaux de la Croix Rouge et les Chambres consulaires.
- Des acquis sont enregistres dans le developpement institutionnel de la SAFRA.AO avec l'initiation de partenariats avec les institutions sous regionales.
- La pose de la premiere pierre de la Maison de la SAFRA a Tambacounda est effectuee.
- Le reseautage entre les depositaires d'enjeux est redynamise et renforce.

Ressources financières allouées à la politique/mesure en dollars américains: 

200000 USD

Partenaires engagés dans la mise en œuvre de la politique/mesure : 
Nom du partenaireType d'entité
Ministère de la Culture et de la Communication
Secteur public
CEDEAO
Secteur public
Commune de Koumpentoum
Gouvernance de Tambacounda
Secteur public
Préfecture de Koumpentoum
Secteur public
Associations sportives et culturelles, les GPF
Organisation de la société civile (OSC)
La mise en œuvre de la politique/mesure a-t-elle été évaluée ?: 
Oui
Si oui, quelles sont les principales conclusions/recommandations ?: 

- Impliquer les jeunes dans le Comite d'organisation ;
- augmenter l'appui de la CEDEAO et du ministere de la Culture et de la Communication.