Soutien au développement culturel des pays du Sud

Where
France
When
2012
Who
Ministère des Affaires étrangères et européennes
Institut français
Ministère de la Culture et de la Communication
Collectivités territoriales
Objectifs clefs de la mesure:
  • Accompagner les créateurs, auteurs et opérateurs culturels des pays du Sud ;
  • Soutenir la diffusion des oeuvres et contribuer à leur reconnaissance sur le marché international ;
  • Soutenir les industries culturelles indépendantes dans une perspective de développement durable ;
  • Contribuer au développement des capacités institutionnelles et de gestion des pays du Sud dans le domaine culturel.
Périmètre de la mesure:
International
Principale caractéristique de la mesure:

1/ Aide à la diffusion des oeuvres par la structuration des filières artistiques et à la construction d'un environnement professionnel, notamment par le programme Afrique et Caraïbes en Créations de l'Institut français : Visas pour la création, Ateliers du Monde, Dispositif Caraïbe, Programme Azalaï, Biennales Danse l’Afrique Danse et Danse Caraïbe, Rencontres de Bamako, Biennale Bénin, Equation Musique...

2/ Soutien aux industries culturelles et à la reconnaissance des oeuvres sur le marché international :

  • soutien aux littératures du Sud : portail culturessud.com, Librairie du Sud au salon du livre de Paris, programme d’aide à la cession Nord-Sud, programme Cent titres Haïti, aide à la diffusion/distribution du livre en Afrique ;
  • promotion  des cinémas du monde à travers le Pavillon Les Cinémas du Monde dont l’Institut français est l’opérateur pendant le Festival de Cannes ;
  • aide à la production à travers le secrétariat du Fonds d’aide aux Cinémas du Monde avec le Centre national du cinéma ;
  • conservation et diffusion du patrimoine cinématographique africain (1 500  titres) avec la Cinémathèque Afrique.

3/ Appui au développement des capacités institutionnelles et de gestion des pays du Sud dans le domaine culturel : 

  • favoriser le développement de projets de coopération entre institutions françaises et étrangères par l’ accueil des professionnels de la culture des pays du Sud dans les établissements publics français : programme Profession Culture  du MCC, programmes de résidences de l'Institut français (cf supra) ; 
  • accueil de professionnels étrangers en France dans le cadre d’une thématique spécifique : programmes de formation Courants du monde du MCC, programmes de résidences de l'Institut français (cf supra) ;
  • voyages d’étude pour apporter aux pays du Sud une expertise concrète dans différents domaines de la culture ; 
  • appui aux pays désireux de développer leur propre stratégie de gestion culturelle par l’organisation de séminaires de réflexion sur la gestion culturelle (séminaires Malraux) ; 
  • conventions de l’Institut français avec les collectivités territoriales pour coordonner et favoriser les actions avec les collectivités territoriales françaises à l’international.

NB : depuis plus de dix ans, on assiste à la montée en puissance des collectivités locales (communes, départements, et régions) dans le domaine culturel : des équipes se constituent et les budgets consacrés à la culture sont en augmentation. Les collectivités territoriales sont ainsi devenues des partenaires privilégiés avec qui le ministère de la Culture et de la Communication, notamment au travers des DRAC, agit souvent dans un cadre contractuel incluant des cofinancements de projets ou de structures.

Défis identifiés dans la mise en oeuvre de cette politique / mesure:

Le manque de structuration des secteurs culturels dans de nombreux pays en développement peut nuire à l'efficacité des actions menées.

Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Création
Production
Distribution
Participation