Soutien à la résilience et à la relance du secteur à l’épreuve de la COVID-19

Burkina Faso
Quand
2020
Qui
Ministère de la culture, des arts et du tourisme (MCAT)
Ministère du commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA)
Décrivez les principales caractéristiques de la politique/mesure: 

La pandemie de la COVID-19 a eu d'enormes repercussions sur le secteur culturel au Burkina Faso. En effet, avec l'apparition de cette pandemie dans le pays, les mesures prises par le Gouvernement pour freiner sa propagation ont consiste, entre autres, a interdire les grandes manifestions publiques et a fermer les salles de spectacles.

Ces mesures drastiques ont porte un coup dur aux activites culturelles, reduisant les artistes et professionnels au chomage avec ce que cela comporte comme consequences sur les plans economique et social. Face a cette situation, les autorites ont apporte des reponses a differents niveaux afin renforcer la resilience des artistes et professionnels de la culture et de relancer un secteur qui connaissait deja des difficultes structurelles.

Ces reponses se traduisent essentiellement par des mesures visant a soutenir financierement et materiellement les acteurs et operateurs durement touches par les effets de la pandemie, mais egalement creer les conditions d'une veritable relance du secteur culturel burkinabe. La principale mesure denommee << Soutien special du President du Faso pour la relance du secteur culturel >> met a disposition du Ministere en charge de la culture, une enveloppe de 1 250 000 000 de FCFA soit 2 272 727 USD, pour accompagner les acteurs culturels. Pour la mise en oeuvre de cette mesure, un Comite de reflexion d'une dizaine de membres comprenant des acteurs de la societe civile et des acteurs publics a ete mis en place pour identifier les prejudices subis, determiner les criteres et conditions d'accompagnement de chaque situation et formuler des recommandations pour la relance du secteur.

La seconde mesure de grande importance qui touchera le secteur culturel a travers ses entreprises est la mise en place par l'Etat d'un fonds de relance economique des entreprises en difficultes d'un montant de 100 000 000 000 FCFA, soit 18 181 818 USD. Une des mesures s'inscrivant dans cette dynamique est le soutien du Bureau Burkinabe du Droit d'Auteur (BBDA) a 8000 artistes membres, pour une enveloppe globale de 150 000 000 de FCFA, soit 272 727 USD.

En sus de ces mesures phares, des nombreuses initiatives d'artistes, d'operateurs culturels ou d'organisations de la societe civile ont contribue a apporter des solutions aux questions conjoncturelles resultant des menaces de la pandemie de la Covid-19 au Burkina Faso. Parmi ces initiatives, il convient de citer la signature d'une convention entre le Ministere en charge de la Culture et celui en charge de la Communication le 30 avril 2020 pour la diffusion de 163 oeuvres cinematographiques burkinabe a travers les chaines de television publiques et privees. Cette mesure s'inscrit dans la politique du Chef de l'Etat et fait suite a son appel a la solidarite nationale pour la riposte au COVID-19.

Quels sont les résultats atteints jusqu’à présent grâce à la mise en œuvre de la politique/mesure ?: 

Les resultats atteints par la mise en oeuvre de la mesure sont :
- 2 630 artistes membres du Bureau Burkinabe du droit d'auteur soutenus a hauteur de 78 900 000 soit 143 454 USD;
- Le rapport des travaux du Comite de reflexion pour la repartition de la subvention de l'Etat depose ;
- Soutien a des artistes pour la production d'oeuvres musicales et audiovisuelles de sensibilisation contre la COVID 19 a hauteur de 12 500 000 FCFA soit 22 727 USD.

Ressources financières allouées à la politique/mesure en dollars américains: 

2545454

Partenaires engagés dans la mise en œuvre de la politique/mesure : 
Nom du partenaireType d'entité
Confédération Nationale de la Culture (CNC)
Organisation de la société civile (OSC)
La mise en œuvre de la politique/mesure a-t-elle été évaluée ?: 
Non
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Domaines culturels
Multi-domaines
Priorités tranversales
COVID-19