What
Special immigration process for international performers and high-end music
Where
Nouvelle-Zélande
When
2016
Who
Find out more about this innovative practice

En 2014, le système d’immigration de la Nouvelle-Zélande a été simplifié afin d’éviter que la réglementation en la matière fasse obstacle à l’entrée des artistes internationaux dans le pays. Cette simplification visait également à améliorer l’accès des artistes et professionnels de la culture étrangers au public néo-zélandais, et à faciliter le partage des compétences et du savoir-faire de ces derniers avec les professionnels de la culture néo-zélandais.

Le service d’immigration de la Nouvelle-Zélande a institué des règles spéciales pour les artistes internationaux et leurs équipes, afin de faciliter leur entrée dans le pays et leur participation à des festivals artistiques ou musicaux. Ainsi, les professionnels de la musique qui donnent des spectacles sur une courte durée et sont invités par un organisateur de concerts figurant sur la liste approuvée du service d’immigration peuvent désormais se déplacer et se produire dans le pays avec un visa de séjour, qui est moins onéreux, nécessite moins de pièces justificatives et implique une procédure moins lourde que le visa de travail. Les artistes et les membres de leur équipe qui participent à un festival artistique ou musical « agréé » peuvent aussi entrer en Nouvelle-Zélande avec un visa de séjour.

Grâce à cette mesure, les professionnels de la culture qui possèdent un passeport délivré par un pays ayant un accord de dispense de visa de séjour avec la Nouvelle-Zélande n’ont pas besoin de demander un visa de travail avant leur départ. Les professionnels de la culture détenteurs d’un passeport nécessitant un visa bénéficient de tarifs moins élevés et ont moins de pièces à fournir pour leur demande de visa de séjour. En mars 2016, 40 festivals et 41 organisateurs de concerts avaient été agréés par le service d’immigration néo-zélandais. Les retours des organisateurs et promoteurs sur l’effet de cette mesure sont très positifs.

La Nouvelle-Zélande a entamé la mise en œuvre de l’Objectif 2 de la Convention ainsi que celle de l’ODD 10. Bon nombre de restrictions aux déplacements ont été supprimées, et la liberté de mouvement des artistes et des professionnels de la culture s’est améliorée. Grâce à une politique migratoire bien gérée, le pays a simplifié les procédures d’obtention de visas et fait baisser leur coût, facilitant ainsi la mobilité de façon régulière et responsable (cible 10.7).

Objectifs clefs de la mesure:

To facilitate entry to New Zealand for a specific purpose or event for which the applicant has demonstrated skills, expertise or attributes that are likely to benefit individuals and/or New Zealand and where there is no risk of a negative impact on opportunities for New Zealanders.

To allow high-end music acts being promoted in New Zealand by an Immigration New Zealand-approved promoter to travel to and perform in New Zealand on visitor visas, rather than work visas.

Périmètre de la mesure:
National, International
Nature de la mesure:
regulatory
Principale caractéristique de la mesure:

In 2012, Immigration New Zealand introduced special immigration instructions for international performers and their support crew to enter New Zealand to participate in an approved arts or music festival. To obtain approved status, a festival must intend to engage at least 10 international participants.

 

Under the special immigration process, performers are eligible to enter New Zealand on a visitor visa instead of a work visa as per normal procedure. This makes for a more streamlined immigration process, and ensures that immigration settings are not a barrier for international performers to travel to New Zealand to perform in such festivals.

 

In 2014, Immigration New Zealand introduced a special immigration instructions for high-end music acts and their support crew. If they are being promoted in New Zealand by a music promoter on Immigration New Zealand’s Approved Music Promoter list, then these music acts are able to travel to and perform in New Zealand on visitor visas, rather than work visas.

 

This means that people holding passports which are visa-waived for travel to New Zealand, and who do not have any other reason to need to apply for a visa (such as a previous conviction) will not need to apply at all before they travel, while others who are travelling on visa required passports, will benefit from the lower cost and reduced documentation associated with visitor visa applications.

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:
  • Improved access to New Zealand audiences for international artists.
  • Improved access to skills and expertise of international artists in New Zealand.
  • Facilitated entry of international music acts to New Zealand.
Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

Development, consultation and implementation of the immigration process and policy were completed within baseline.

Principales conclusions de la mise en oeuvre de la mesure:

As at the end of 2015, 40 festivals had been approved by Immigration New Zealand. Feedback from organisers of approved festivals has been very positive.

As at March 2016, 41 music promoters had been approved by Immigration New Zealand. Feedback from the approved music promoters has been very positive.

Indicateurs utilisés pour déterminer l’impact:
Feedback from organisers of approved festivals.Feedback from approved music promoters.
ODD
Objectif(s) de la Convention 2005 de l'UNESCO
Cultural Domain(s)
Multi-domain
Cultural Value Chain
Création
Participation