Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso signé le 29 juillet 2008 à Ouagadougou (Burkina Faso)

Burkina Faso
Quand
2016
Qui
La Direction de la coopération et des affaires juridiques du Ministère chargé de la culture
Objectifs clefs de la mesure:
  • Instaurer un cadre permanent de concertation entre les deux pays ;
  • Mettre en place un partenariat dynamique pour garantir la stabilité et la prospérité des deux pays ;
  • Consolider les relations privilégiées de fraternité et de coopération dans les grands domaines d’intérêt commun notamment culturel et artistique ;
  • Stimuler le processus d’intégration sous régionale ;
  • Promouvoir le bien-être des peuples burkinabè et ivoirien.
Périmètre de la mesure:
International
Nature de la mesure:
legislative
Principale caractéristique de la mesure:

La mesure est un acte de référence et d’encadrement des relations de coopération bilatérale. Elle justifie la prise d’initiatives notamment en matière culturelle et artistique basée sur l’accord de coopération culturelle entre les deux pays, opérationnalisé par le programme d’échanges culturels (2016-2018) ainsi que le comité technique paritaire spécifique de suivi et d’évaluation (2015).

 

Résultats attendus de la mise en œuvre de la mesure:

Les résultats attendus relativement au secteur de la culture et des arts sont :

  • Un cadre juridique et institutionnel favorable au renforcement de la coopération culturelle et artistique est mis et en place ;
  • Les échanges culturels et artistiques sont accrus entre les deux pays ainsi qu’entre les acteurs culturels.
Ressources financières allouées à la mise en œuvre de la mesure:

La mise en œuvre de  la mesure mobilise chaque année deux cent quarante millions (240. 000.000 f CFA /366 104  euros) y compris l’organisation des journées culturelles ivoiro- burkinabé

Principales conclusions de la mise en oeuvre de la mesure:

La mesure a fait l’objet d’évaluations périodiques au sein des instances de suivi et d’évaluation créées par le Traité : comité de suivi du Traité, comité technique  paritaire technique de suivi et d’évaluation des accords culturels liés au Traité.
 

     

    Indicateurs utilisés pour déterminer l’impact:
    Les principaux indicateurs utilisés sont :Le taux d’exécution des projets du portefeuille ;Le nombre de concertations sectorielles entre les membres du comité paritaire ;Le volume des échanges des biens et services culturels et artistiques.