Les Directeurs généraux précédents

Un nouveau Directeur général est maintenant élu tous les quatre ans par la Conférence générale ; précédemment le mandat était de six ans. Sous son autorité, le Secrétariat est tenu de mettre en œuvre les programmes approuvés par la Conférence générale. Les Directeurs généraux précédants :

Irina Bokova (Bulgarie)

Irina Bokova (Bulgarie) 2009 - 2017

Irina Bokova a servi deux mandats de 4 ans en tant que Directrice générale de l'UNESCO (2009-2017). Elle a été la première femme et la première personne originaire d’Europe de l'Est à diriger l'Organisation. Avant son élection, elle a été Première Secrétaire d'État de la Bulgarie pour l'intégration européenne, ministre des Affaires étrangères par intérim, deux fois membre du Parlement, ambassadrice en France et à Monaco et déléguée permanente à l'UNESCO, entre autres positions éminentes qui comprenait la contribution à la rédaction de la nouvelle Constitution de la Bulgarie en 1991. Elle est diplômée de l'Institut d'État des relations internationales de Moscou, elle a étudié l'Université du Maryland et a suivi un cursus administratif à la John F. Kennedy School of Government.

Koïchiro Matsuura (Japon)

Koïchiro Matsuura (Japon) 1999 - 2009

Ambassadeur du Japon en France depuis 1994, Koïchiro Matsuura est né en 1937 à Tokyo. Formé à la Faculté de droit de l'Université de Tokyo et à la faculté d'économie Haverford College (Pennsylvanie, Etats-Unis), il s'est lancé dès 1959 dans la carrière diplomatique. Koïchiro Matsuura a notamment assumé les postes de Directeur général de la coopération économique (1988), de Directeur général des affaires d'Amérique du Nord (1990) et de ministre adjoint (1992-1994). Il a été pendant un an, jusqu'en novembre 1999, Président du Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Federico Mayor (Espagne)

Federico Mayor (Espagne) 1987 - 1999

Né à Barcelone en 1934. Docteur en pharmacie, directeur du Centre de biologie moléculaire Severo Ochoa (Madrid, 1973-1978), il sera Sous-Secrétaire du Ministère de l’éducation et des sciences –1974-1976). Député, il préside la Commission de l’éducation et de la science du Parlement espagnol (1977-1978), et devient conseiller, dans ces domaines, du Président du Gouvernement espagnol. En 1981-1982, il est Ministre de l’éducation et de la science, et en 1987, député au Parlement européen. Directeur général adjoint de l’UNESCO de 1978 à 1981, il sera en 1983 et 1984 conseiller spécial du Directeur général, auquel il succèdera en 1987.

Amadou-Mahtar M'Bow (Sénégal)

Amadou-Mahtar M'Bow (Sénégal) 1974 - 1987

Né en 1921. Après des études supérieures à Paris, il enseigne l’histoire et la géographie au Sénégal où il assurera la direction de l’éducation de base de 1952 à 1957. Ministre de l’éducation et de la culture pendant la période d’autonomie interne (1957-1958), il démissionne pour s’engager dans la lutte pour l’indépendance de son pays. Celle-ci acquise, il deviendra Ministre de l’éducation nationale (1966-1968), puis de la culture et de la jeunesse (1968-1970) et député à l’Assemblée nationale. Elu au Conseil exécutif en 1966, il est nommé Sous-Directeur général de l’UNESCO pour l’éducation en 1970. Directeur général en 1974, il sera réélu pour un deuxième mandat en 1980.

René Maheu (France)

René Maheu (France) 1962 - 1974 (acting DG 1959, 1961-1962)

Né en 1905 à Saint-Gaudens (France). Professeur de philosophie, attaché culturel à Londres entre 1936 et 1939, il enseigne pendant deux ans au Maroc (1940-1942), occupe un poste de direction au sein de l’agence France-Afrique à Alger, avant d’entrer au cabinet du Résident général à Rabat. En 1946, il rejoint l’UNESCO comme responsable de la Division de la libre circulation de l’information. Nommé directeur du cabinet de J. Torres Bodet en 1949, il devient Sous-Directeur général en 1954, puis représentant de l’UNESCO aux Nations Unies, à New York, de 1955 à 1958. Promu Directeur général adjoint en 1959, il devient Directeur général par intérim en 1961 et, un an plus tard, Directeur général. Il accomplit deux mandats successifs. Il meurt en 1975.

Vittorino Veronese (Italie)

Vittorino Veronese (Italie) 1958 - 1961

Né à Vicence (Italie) en 1910. Docteur en droit, avocat antifasciste, il s’intéresse très tôt aux problèmes sociaux et éducatifs et à la coopération internationale. Après la chute du fascisme, il est appelé à de hautes fonctions dans le secteur bancaire et devient secrétaire général puis président de l’Institut catholique d’activité sociale et de l’Action catholique italienne (1944-1952). Membre du Conseil exécutif de l’UNESCO de 1952 à 1956, puis président en 1956, il accède au poste de Directeur général en 1958. Il en démissionnera pour raisons de santé trois ans plus tard. Il meurt en 1986.

Luther Evans (Etats-Unis d'Amérique)

Luther Evans (Etats-Unis d'Amérique) 1953 - 1958

Né au Texas en 1902. Spécialiste en sciences politiques et relations internationales, il organise et dirige la Historical Records Survey of the Work Projects Administration, avant de faire carrière à la célèbre Bibliothèque du Congrès. Conseiller de la délégation américaine à la Conférence préparatoire de Londres, membre puis président de la Commission nationale des Etats-Unis d’Amérique pour l’UNESCO (1946-1952), il sera membre de la délégation américaine de la deuxième à la septième Conférence générale. Il siège au Conseil exécutif à partir de 1949, avant d’être élu Directeur général en 1953. Il meurt en 1981.

John W. Taylor (Etats-Unis d'Amérique)

John W. Taylor (Etats-Unis d'Amérique) 1952 - 1953 (par intérim)

Né dans l’Etat du Kentucky en 1906, John W. Taylor, docteur en philosophie, a enseigné dans les meilleures universités d’Europe et des Etats-Unis. Président de l’Université de Louisville de 1947 à 1949, il a aidé à mettre fin à la ségrégation raciale dans l’établissement et est pionnier en matière de programmes d’éducation communautaire. En 1950, Taylor est nommé Directeur général adjoint de l’UNESCO et le restera jusqu’en 1952 où il prendra le poste de Directeur général par intérim devant la démission de Jaime Torres Bodet. Il meurt en 2001.

Jaime Torres Bodet (Mexique)

Jaime Torres Bodet (Mexique) 1948 - 1952

Né en 1903 à Mexico. Chef du Département des bibliothèques au Ministère de l’instruction publique (1922-1924), puis professeur de littérature française, il intègre en 1929 le service diplomatique où il occupe divers postes en Europe. Sous-Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères de 1940 à 1943, puis Ministre de l’instruction publique (1943-1946), il lance, à ce titre, une campagne de lutte contre l’analphabétisme d’une ampleur sans précédent. Ministre des affaires étrangères en 1946, il dirige la délégation du Mexique à la conférence constitutive de l’UNESCO. Elu Directeur général en 1948, il démissionne après quatre ans de mandat. Il meurt en 1974.

Julian Huxley (Royaume-Uni)

Julian Huxley (Royaume-Uni) 1946 - 1948

Né en 1887 au Royaume-Uni. Zoologiste, Julian Huxley est aussi philosophe, éducateur et écrivain. Il joue un rôle de premier plan dans la création de l’UNESCO. Le document qu’il publie, L’UNESCO, ses buts et sa philosophie, soulève à l’époque des controverses fécondes et passionnées. Plus tard, et pendant près de vingt ans (1950-1969), il sera vice-président de la Commission internationale pour l’histoire du développement scientifique et culturel de l’humanité, et sera particulièrement actif dans la création de grandes organisations non gouvernementales. Il meurt en 1975.