Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

UNESCO House

La Semaine du Son a pour but d’initier le public et de sensibiliser tous les acteurs de la société à l’importance de la qualité de notre environnement sonore. En France, une série de manifestations célébrant le son est organisée une semaine durant, chaque mois de Janvier. La 17ème édition sera officiellement lancée au siège de l’UNESCO, à Paris, France, le lundi 20 Janvier 2020.

Le son est un élément essentiel dans notre quotidien, il permet de décrire, de raconter, d’illustrer et d’expliquer le monde et ses évolutions.

L’UNESCO, sur la base de la résolution 39 C/59 de la Conférence générale renforcée par la décision 207 EX/46 du Conseil Exécutif adoptée à sa 207 session, s’associe à la promotion et à la vulgarisation de La Semaine du Son.

LIENS:

À l'occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, l'UNESCO organise une série d'événements pour marquer le 75e anniversaire de la libération du camp de concentration et d'extermination nazi allemand d'Auschwitz-Birkenau.
Une conférence académique et une cérémonie de commémoration auront lieu le 22 janvier 2020 et deux expositions seront présentées du 22 au 31 janvier 2020 au siège de l'UNESCO.

preparatory-meeting-2020-esd-conference.jpg

Matej Kastelic/Shutterstock.com

Un nouveau cadre pour l'éducation au développement durable (EDD), intitulé " L'éducation au développement durable : Vers la réalisation des Objectifs du développement durable (EDD pour 2030) " a été adopté par la 40e session de la Conférence générale en novembre 2019. Le nouveau cadre mettra l'accent sur le rôle de l'EDD en tant qu'instrument clé pour la réalisation des ODD au cours de la période 2020-2030.

Pour lancer le nouveau cadre et sa feuille de route de mise en œuvre, la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation au développement durable se tiendra à Berlin (Allemagne) du 2 au 4 juin 2020, organisée en coopération et avec la généreuse contribution du Ministère fédéral allemand de l'éducation et de la recherche, ainsi qu’avec le soutien consultatif de la Commission nationale allemande pour l'UNESCO. Les ministres de l'éducation et autres ministres responsables de l'EDD seront invités à participer à la conférence, et chaque État membre sera invité à désigner sa délégation.

Une réunion préparatoire pour les délégations permanentes est organisée pour encourager la participation active des États membres à la conférence ainsi qu’à la mise en œuvre du cadre de l'EDD pour 2030.

En partenariat avec le CRI (Centre de recherche et d'interdisciplinarité), l'UNESCO organise le 24 janvier 2020 une célébration de la deuxième édition de la Journée internationale de l'éducation, une date proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2018 pour honorer l'éducation et sa place centrale dans le bien-être humain et le développement durable.

Dans le droit fil du thème pour l’année 2020, ‘Apprendre pour les personnes, la planète, la prospérité et la paix’, la Journée internationale examinera les nombreuses façons dont l'apprentissage peut renforcer l'autonomie des personnes, protéger la planète, construire une prospérité partagée et promouvoir la paix. La célébration de Paris comprendra des entretiens et des discussions avec des responsables de l'éducation du monde entier, y compris des responsables de la jeunesse.

La Commission internationale sur Les futurs de l'éducation a pour mandat de mener une réflexion collective sur la façon dont l'éducation devrait être repensée dans un monde marqué par des incertitudes, une complexité ainsi qu'une précarité croissantes.

Elle présentera ses analyses et ses recommandations sous la forme d'un rapport qui servira de programme de concertation politique et d'action à plusieurs niveaux. Ce rapport, qui sera résolument tourné vers l’avenir, avec le regard tourné vers 2050 et au-delà, proposera des perspectives et des stratégies à adopter en matière de politiques et de pratiques éducatives.

La Commission devra prendre en considération les récents basculements géopolitiques, l'accélération de la dégradation de l'environnement et du changement climatique, l'évolution des modèles de la mobilité humaine, et le rythme exponentiel de l'innovation scientifique et technologique. Dans le même temps, le rapport devra étudier les différents futurs possibles résultant de cette rupture technologique, sociale, économique et environnementale, et déterminer en quoi l'éducation pourrait à la fois influencer ces différents avenirs - et être influencée par eux.

La Commission examinera dans son rapport l'attachement déjà ancien de l'UNESCO à une approche intégrée et humaniste de l'éducation et du savoir, considérés comme des biens publics. La Commission est invitée à remettre en question et à réévaluer les principes fondateurs établis dans les précédents rapports mondiaux de l'UNESCO.

En résumé, la Commission s'emploiera à repenser le rôle de l'éducation, de l'apprentissage et du savoir, à la lumière des immenses défis et perspectives que pourraient présenter les différents futurs prédits, possibles et préférés.

Agenda détaillé en cours de confirmation.

L'événement sera l'occasion de présenter différents aspects de l’histoire de la tapisserie en Azerbaïdjan, et sera principalement axée sur le patrimoine historique et culturel des tapis appartenant au groupe de tapis fabriqués par l’Ecole de Sheki en Azerbaïdjan. Lors de ce vernissage une vidéo documentaire racontera l'histoire du projet de l’exposition et de la ville de Sheki.
Cette exposition de tapis reflétera également les motifs du célèbre Palais des Khans de Chaki, construit au 18ème siècle, qui représente le chef-d'œuvre de l'architecture de style Qajar.

L’art traditionnel du tissage du tapis azerbaïdjanais en République d’Azerbaïdjan a été inscrit en 2010 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité et le Centre historique de Sheki avec le palais du Khan est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO lors de la 43e session du Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO qui s'est tenu à Bakou.

L’Exposition sera ouverte au grand public jusqu'au 4 février 2020, de 9h00 à 17h30, sur présentation d'une pièce d'identité.

La Journée internationale des femmes et des filles de science, célébrée chaque année le 11 février, a été adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies afin de promouvoir l'accès et la participation pleine et équitable des femmes et des filles à la science. Cette journée permet de rappeler que les femmes et les filles jouent un rôle essentiel dans la communauté scientifique et technologique et que leur participation doit être renforcée.

La célébration est menée par l'UNESCO et l'ONU-Femmes, en collaboration avec des institutions et des partenaires de la société civile qui promeuvent l'accès et la participation pleine et égale à la science pour les femmes et les filles des femmes.

Cette année, la célébration de la Journée au siège de l'UNESCO réunira des experts de différents secteurs et horizons, notamment des partenaires scientifiques clé, des jeunes femmes scientifiques récompensées par le Programme L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science, des représentants des réseaux scientifiques et des Chaires UNESCO. Les intervenants et participants discuteront et examineront la question de l'écart entre les genres dans les sciences, en s'appuyant également sur les conclusions de la Conférence “A Global Approach to the Gender Gap in Mathematical, Computing, and Natural Sciences: How to Measure It, How to Reduce It?”, qui s’est tenue en novembre 2019 au Centre international Abdus Salam de physique théorique (CIPT).

L'événement est organisé en partenariat avec le Conseil international des sciences et se tiendra en anglais et français. Il sera ouvert aux Délégations permanentes et aux membres du personnel de l'UNESCO, ainsi qu'au réseau de scientifiques et partenaires du secteur privé basés à Paris.

Les grands défis du Programme de développement durable à l'horizon 2030, qu’il s’agisse de la santé ou du changement climatique, demandent de former un maximum de talents. C’est pourquoi il est impératif d’augmenter le nombre de femmes actives dans les domaines scientifiques. La diversité dans la recherche élargit le bassin de chercheurs talentueux, apportant ainsi de nouvelles perspectives, des talents et de la créativité.

Le Comité intergouvernemental de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles se réunira à Paris au Siège de l'UNESCO du 11 au 14 février 2020 dans la Salle II.
Au cours de sa treizième session, le Comité décidera de son plan de travail pour 2020-2021, y compris les activités de suivi des politiques et de renforcement des capacités, ainsi que les activités pour mettre en œuvre le Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC). Le Comité approuvera le financement de nouveaux projets par le FIDC dans le cadre de son 10ème appel. Il examinera également les conclusions de la 2ème édition du Forum des organisations de la société civile et les synergies potentielles avec la Recommandation de 1980 relative à la condition de l’artiste.
Plusieurs événements importants auront lieu en marge de cette session, dont :
• Deux « Débats Créer | 2030 », qui mettront en lumière les liens entre les travaux du Comité et les Objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Ces débats porteront sur l'impact de l'environnement numérique sur l'accès aux contenus créatifs et sur les résultats des premiers projets financés par le Fonds international pour la diversité culturelle.
• La projection du film lauréat du Prix pour la diversité culturelle sous le patronage de l’UNESCO aux Asia Pacific Screen Awards de 2019

Pour participer à l’événement, veuillez-vous inscrire http://www.unesco.org/culture/aic/convention-2005/#top

La 26e session du Comité consultatif international pour les réserves de biosphère se tiendra au siège de l'UNESCO du 17 au 20 février 2020.
Le Comité consultatif international pour les réserves de biosphère, composé de 12 membres, est le comité scientifique et technique qui avise le Conseil international de coordination (CIC) du Programme MAB et son Réseau mondial de Réserves de biosphère (RMRB) et la Directrice générale de l'UNESCO sur les questions relatives au RMRB : questions scientifiques et techniques concernant la nomination de nouveaux sites et les révisions périodiques des sites déjà inclus dans le RMRB, ainsi que le développement du RMRB qu'ils constituent conformément à
la Stratégie de Séville et le cadre statutaire pour le RMRB.

L'édition 2020 de la Journée internationale de la langue maternelle sera dédiée à la construction de sociétés pacifiques, inclusives et durables à travers la promotion des "langues transfrontalières communes" (traduction provisoire).

La reconnaissance et le respect de la diversité linguistique et culturelle contribuent à renforcer l'unité et la cohésion des sociétés. Ce sont les fondements d'une paix plus durable au sein des sociétés et entre les sociétés. Ainsi la décision de l'UNESCO de célébrer la Journée internationale de la langue maternelle.

À l'occasion de la célébration 2020 de la Journée internationale de la langue maternelle, le siège de l'UNESCO organisera une cérémonie autour des "langues transfrontalières communes" (traduction provisoire) et invite tous ses États membres et ses partenaires à célébrer ces valeurs dans autant de langues que possible, car les langues sont des forces pour le développement durable et une paix durable.

La Semaine de l'apprentissage mobile est l'évènement phare des Nations Unies en matière de technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'éducation, qui a lieu au Siège de l’UNESCO à Paris.
La conférence 2020 aura comme thème "L’Intelligence artificielle et l’inclusion".
.

La Journée mondiale de l'ingénierie sera célébrée pour la première fois, suite a son adoption par la Conférence générale de l'UNESCO. Cette journée internationale sera fêtée le 4 mars de chaque année.

L'UNESCO, en étroite collaboration avec son partenaire la Fédération mondiale des organisations d'ingénieurs (FMOI), organise la célébration inaugurale de la Journée mondiale de l'ingénierie le 4 mars 2020, au siège de l'UNESCO.

A cet effet, l'UNESCO et ses partenaires en ingénierie prévoient d'accueillir un colloque avec plusieurs sessions, tables rondes, discours, présentations et ateliers pour les jeunes intéressés par l'ingénierie.

De plus, cet événement constituera l’occasion idéale afin de pre-lancer et présenter à la communauté d'ingénieurs le deuxième rapport UNESCO sur l’ingénierie.