Atelier de formation sur l’éthique, l'environnement et le génome humain

Quand, heure locale: 
Lundi, 26 Mars 2018 - 9:00am - Mardi, 27 Mars 2018 - 3:00pm
Où: 
Gabon, Libreville
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
Juste Joris Tindy-Poaty, jj.tindy-poaty@unesco.org

L'UNESCO en partenariat avec le Comité national d’éthique pour la recherche organise les 26 et 27 mars 2018 un atelier de formation sur l’éthique, l’environnement et le génome humain. Il s'inscrit dans la perspective du renouvellement partiel du CNER.

L’objectif de cet atelier de formation est toujours d’outiller les membres du CNER afin que, face aux nouveaux défis éthiques qui ne cesser de se poser au monde dans le contexte national et aussi bien qu’international, le Comité puisse s’exprimer de manière informée.

En sa qualité d’institution internationale chef de file en matière de bioéthique, l’UNESCO accompagne ses Etats membres à la fois dans la mise en place de comités d’éthique et de bioéthique et l’assistance technique au fonctionnement de ces derniers à travers le projet dénommé « ABC » (Assistance aux Comités de Bioéthique).

Dans les pays où ils sont établis, la vocation des comités d’éthique et de bioéthique est d’être non seulement des organes de débats sur les problèmes éthiques et d’analyse des politiques de développement mais également de mise en œuvre des instruments normatifs de l’UNESCO en bioéthique tels que la « Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’homme » (1997), la « Déclaration internationale sur les données génétiques humains » (2003) et la « Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme » (2005).

Créé depuis le 15 septembre 2008, le Comité National d’Ethique pour la Recherche (CNER) du Gabon a bénéficié de l’accompagnement du projet ABC et plus précisément du programme « Renforcement des capacités des Etats membres en Afrique pour gérer les défis bioéthiques ». Dans le cadre dudit programme de renforcement de capacités, les membres du CNER ont bénéficié de trois formations ; la première sur les méthodes, la deuxième sur les principes fondamentaux de la bioéthique et la troisième sur l’éthique, le droit et la santé.

L’atelier de formation, objet du présent projet, portera sur l’éthique, l’environnement et le génome humain ; formation qui, dans la perspective du renouvèlement partiel du CNER, sera ouverte à des potentiels nouveaux membres.