Conférence internationale sur le lac Tchad

Quand, heure locale: 
Lundi, 26 Février 2018 - 9:00am - Mercredi, 28 Février 2018 - 6:00pm
Où: 
Nigéria, Abuja
Type d’événement: 
Catégorie 4-Congrès international
Contact: 
Simone Grego, Regional Advisor, Natural Sciences s.grego@unesco.org

Le gouvernement fédéral du Nigéria et la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT), avec l'appui de Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), organisent une Conférence internationale sur le lac Tchad. Le thème de la Conférence sera «sauver le lac Tchad pour revitaliser l'écosystème du bassin pour un subsistance durable, la sécurité et le développement ».

L'objectif principal de la Conférence internationale est de sensibiliser le monde aux défis socio-économiques et environnementaux découlant du rétrécissement du lac Tchad, qui provoquent des menaces et induisent l'insécurité. L'objectif global est d'élaborer un programme d'action complet pour sauver le lac de la disparition.

SOUS-THEMES DE LA CONFERENCE:
i. Restauration du Lac Tchad: Connaissances scientifiques & innovations techniques modernes;
ii. Projet de transfert des eaux du Lac Tchad: Défis & perspectives;
iii. iAspects socio-environnementaux, culturels et éducationnels dans le contexte actuel ;
iv. Coopération régionale et sécuritaire pour un retour de la paix dans le bassin du Lac Tchad ;
v. Financement des options retenues.

Les objectifs spécifiques de la conférence sont :
• Informer les parties prenantes, échanger et parvenir à un consensus sur les différentes solutions de renflouement du Lac Tchad, dont le Projet de Transfert des Eaux Interbassins de l’Oubangui au Lac Tchad (PTEIB).
• Mettre en place une plateforme d’échange des connaissances et de partage de l’information sur la Gestion et le Développement des Ressources en Eau pour un développement durable dans le bassin du Lac Tchad, dans un contexte de crise. Cette plateforme regroupera les experts, les décideurs politiques, les donateurs, les agences onusiennes spécialisées, les experts techniques et scientifiques, la société civile, les ONG et les chercheurs;
• Mobiliser le soutien financier et politique nécessaires en vue de la mise en oeuvre de l’option de restauration du Lac Tchad retenue.