Débats de l'UNESCO Créer | 2030 - L’intelligence artificielle : un nouvel environnement de travail pour les créateurs ?

Quand :

from Jeudi 13 Décembre, 2018
10:00
to Jeudi 13 Décembre, 2018
11:30

Type of event :

Evénement spécial

Where :

UNESCO Headquarters, 7, Place de Fontenoy, 75007, Paris, France

D’ici à 2030, l’intelligence artificielle (IA) devrait faire croître de 14 % le produit intérieur brut mondial – soit 15,7 mille milliards de dollars des États-Unis – ce qui en fait la principale opportunité commerciale dans l’économie actuelle (PWC, 2017). Les entreprises asiatiques ont déjà investi 39 milliards de dollars dans l'intelligence artificielle. Cette technologie promet de révolutionner les transports, la médecine, l’éducation, la finance, la défense et l'industrie manufacturière. Mais quelle incidence aura-t-elle sur le secteur de la création ?
Les données – chansons, vidéos, textes et photographies – qui alimentent les dispositifs d’intelligence artificielle sont le fruit de la créativité humaine. Aujourd’hui, elles sont utilisées pour créer de nouvelles formes d'expression culturelle : des chansons (AIVA, Amper), des nouvelles (Sheherazade), des scénarios de films (Benjamin) ou des peintures (CAN) – souvent à un niveau étonnamment élevé. Du 23 au 25 octobre 2018, Christie’s a mis aux enchères pour la première fois un tableau, « Edmond de Belamy », qui représentait un homme fictif créé par un algorithme (un procédé nommé GAN, pour Generative Adversarial Network, capable d'analyser des milliers d'images et d'en produire en propre) et qui était signé d'une équation mathématique. Ces évolutions soulèvent des questions essentielles sur la condition de l'artiste, l’intégrité de la chaîne de valeur de la culture et la capacité du secteur de continuer à fournir des emplois décents et de rémunérer justement les artistes pour leur travail créatif. Le secteur public risque de perdre son pouvoir dans le secteur de la création s'il ne parvient pas à adopter un plan ciblé pour répondre à la montée en puissance des grandes plates-formes et la concentration du marché ou au manque de transparence dans la collecte et l’utilisation des données générées pour et par les algorithmes d'intelligence artificielle.
L’UNESCO a adopté des directives mondiales pour la promotion de la diversité des expressions culturelles dans un environnement numérique de plus en plus dominé par l'intelligence artificielle. Ces directives fournissent un ensemble de normes et de principes déontologiques pour répondre aux conséquences de l’IA sur les créateurs, les industries culturelles et créatives et la liberté d’expression artistique. Elles inspireront les décideurs lors de l’élaboration de nouvelles stratégies nationales en matière d'intelligence artificielle et garantiront que le secteur de la création ne sera plus négligé.