Enseigner l’histoire des génocides et des violences de masse : un point d’entrée pour l’éducation à paix

Quand, heure locale: 
Jeudi, 24 Novembre 2016 - 9:00am - Vendredi, 25 Novembre 2016 - 6:00pm
Où: 
Sénégal, Dakar
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
k.fracapane@unesco.org

Dans le cadre de ses actions en faveur de l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste et d’autres génocides, l’UNESCO s’associe à la Commission nationale du Sénégal pour l’UNESCO pour la tenue à Dakar les 24 et 25 novembre 2016 d’un séminaire de formation à destination de hauts fonctionnaires des ministères de l’Éducation du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire, de Gambie, du Mali, et du Niger et du Sénégal.

L’éducation a un rôle vital à jouer pour construire une résilience à la violence en encourageant une culture de la paix, et en promouvant le vivre ensemble et les droits de l’homme. C’est pourquoi l’UNESCO promeut l’enseignement sur les génocides passés comme un moyen d’aborder les causes, dynamiques et conséquences des crimes de masse.
À cet égard, le séminaire sera avant tout pour les participants une opportunité de se familiariser avec le concept et l’histoire des génocides, notamment le génocide des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Ils étudieront également les pédagogies et politiques actuelles en matière d’enseignement de cette histoire. Cela permettra ainsi aux participants de travailler, à l’exemple d’autres pays de la région comme la Côte d’Ivoire, aux moyens les plus efficaces pour renforcer ou pour introduire de manière pertinente cette thématique à leurs contextes nationaux. Le séminaire sera aussi l'occasion d'aborder la prévention du racisme et de l'antisémitisme par l'éducation et de se familiariser avec les matériaux de l'UNESCO dans le domaine de la prévention de l'extrémisme violent.

Les participants seront accompagnés dans ce travail par des historiens et éducateurs allemands, belges, français, ivoiriens, sud-africains et sénégalais.

Le séminaire est organisé en partenariat avec le Mémorial de la Shoah, le Johannesburg Holocaust and Genocide Centre et la Fondation Rosa Luxemburg, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.