Migrations induites par le changement climatique

Quand, heure locale: 
Jeudi, 16 Novembre 2017 -
11:45am - 12:45pm
Où: 
Allemagne, Bonn
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
z.skandrani@unesco.org

Cet évènement parallèle propose d'examiner les différents aspects de la migration induite par le climat, notamment les questions liées aux femmes en migration et de présenter un exemple concret de déplacements environnementaux sur le terrain. Ce sera également l'occasion de présenter les activités de l'UNESCO dans le contexte de la migration. Il est organisé pendant la Conférence des Nations unies sur le changement climatique, COP23.
Le nombre de migrants internationaux dans le monde a continué de croître rapidement au cours des quinze dernières années. L'afflux de réfugiés dans plusieurs pays européens confronte les pays de transit et de destination aux défis liés aux besoins d'accueil adéquats et à l'hostilité xénophobe envers les migrants.

Les femmes migrantes, dont la part dans le nombre international de migrants a oscillé entre 48 et 52% ces dernières années, sont souvent confrontées à une « triple discrimination » - en tant que femmes, en tant que travailleuses non protégées et en tant que migrantes.

Le rôle des changements environnementaux et des risques naturels dans les migrations et les déplacements de population devient de plus en plus important. Un nombre considérable de « réfugiés environnementaux » sont maintenant régulièrement présentés comme l'une des conséquences les plus dramatiques du changement climatique et des catastrophes naturelles.

Les « réfugiés environnementaux » ont été définis comme des personnes qui ne peuvent plus obtenir un moyen de subsistance sûr dans leur pays d'origine, en raison de perturbations environnementales marquées. Les impacts du changement climatique qui peuvent déclencher des déplacements sont les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses, les inondations, les vagues de chaleur, les cyclones tropicaux; la désertification et la dégradation des terres; la déforestation; l'érosion des sols et l'élévation du niveau de la mer. Les impacts des géorisques, tels que les tremblements de terre, les éruptions volcaniques, les glissements de terrain et les tsunamis, sont déjà responsables du déplacement de masse. Ces phénomènes entraînent des pertes de terres, d'abris, d'installations éducatives, d'emplois, d'insécurité alimentaire, de morbidité et de mortalité accrues et d'impacts psychologiques négatifs. Les inégalités entre les sexes sont susceptibles d'être exacerbées par le changement climatique et les risques / catastrophes connexes, en entraînant des charges de travail plus élevées.