Réponse à la crise mondiale COVID -19 : la formation sur le trafic illicite de biens culturels en Afrique bascule en ligne

Quand :

from Lundi 1 Juin, 2020
08:00
to Mercredi 15 Juillet, 2020
20:00

Type of event :

Catégorie 7-Séminaire et atelier

Contact :

g.alonso@unesco.org

Le bureau de l’UNESCO à Dakar, en partenariat avec l’OMD et INTERPOL, organise à partir de juin 2020 un atelier de formation qui vise à renforcer les capacités des professionnels de musée/patrimoine mais aussi des forces de l’ordre et de sécurité, notamment les douanes et polices de 6 pays : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Maroc, Niger et Sénégal. Cette formation fait partie d’un programme de renforcement des mécanismes de lutte contre le trafic illicite des biens culturels en Afrique qui se construit depuis 2015.
Ces quinze dernières années ont été le théâtre d’une recrudescence du trafic illicite des biens culturels particulièrement dans les zones touchées par les conflits armés, devenant un sujet de préoccupation majeur pour la communauté internationale. Dans un contexte sahélien de plus en plus fragilisé par la menace des groupes armés et le pillage du patrimoine et afin de répondre aux enjeux actuels de paix et sécurité dans la région, l’UNESCO se positionne en tant que pivot à travers un programme de renforcement des mécanismes de lutte contre le trafic illicite des biens culturels (TIBC) en fédérant un groupe d’acteurs divers (experts d’art, musées nationaux et internationaux, professionnels du patrimoine, douanes, polices, experts juridiques etc.).

A ce jour, le bilan des actions de mise en œuvre par le bureau régional de Dakar met en évidence le besoin de consolider les mécanismes de coopération entre les différents acteurs clés qui interviennent dans la lutte contre le le trafic illicite des biens culturels en Afrique (TIBC) tout en maintenant une approche inclusive et non sectorielle. C’est pourquoi, le bureau de Dakar organise, en partenariat avec l’OMD et INTERPOL, une formation ligne qui réunira les douanes, polices et professionnels de musée afin d’harmoniser les niveaux de connaissances entre acteurs et de stabiliser un réseau de coordination efficace et opérationnel entre les différents services au niveau national et régional.

Cette formation, qui s’inscrit dans un large programme de renforcement de capacités, proposera à la fois des sessions séparées et conjointes, afin de consolider et améliorer l’efficacité du réseau de coordination de lutte contre le TIBC en Afrique, assurer la fluidité des échanges d’information, identifier et mieux assigner les rôles et responsabilités entre les forces de l’ordre et de sécurité et les professionnels de musées pour de meilleurs délais de traitement des cas de trafic illicite.
Au sortir de cet atelier, avec le concours actif des experts associés, les participants auront acquis une meilleure connaissance en matière de prévention du trafic illicite des biens culturels, ils proposeront un système de coordination en cas de saisie douanière ou une enquête de la police et soumettront des propositions de protocole d’intervention en cas de restitution. Une des valeurs ajoutées de cette formation sera également l’identification de mesures juridiques idoines pour la protection des biens culturels des pays concernés et la validation d’outils de communication et de sensibilisation pour le lancement, dès que possible, d’une campagne sous régionale auprès des communautés et des points de transit (aéroports, ports, etc.).